Rish Loo

Né sous la République Galactique, Rish Loo assurait à la fois les fonctions de Prêtre et de Ministre au sein du Conseil des Reps à l'époque de la sanglante Guerre des Clones.

Rish Loo. Rish Loo. Né sous la République Galactique, Rish assurait à la fois les fonctions de Prêtre et de Ministre au sein du Conseil des Reps à l'époque de la sanglante Guerre des Clones. Peu de temps après les événements liés au couronnement du Mon Calamari Lee-Char, il fut visiblement approché par le Comte Dooku, à savoir le leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, afin d'obtenir son soutien dans la conquête de Naboo en échange de davantage d'influence. Pour ce faire, il devait mobiliser la Grande Armée Gungan en prévision d'un assaut sur Theed aux côtés d'un groupe de combat mené par le Commandant Suprême des Séparatistes Grievous en personne. Ainsi, il fallait absolument convaincre Lyonie de se retourner contre le peuple de la Reine Neeyutnee. En tant que religieux, le non-humain connaissait le secret mystique de la manipulation de l'esprit. Une aptitude qui n'avait rien à voir avec la Force et qui tenait visiblement plutôt de l'usage d'une pierre spécifique.

Quoi qu'il en soit, le traître confectionna un collier en y ajoutant l'une de ces fameuses gemmes et l'offrit au Boss en prenant soin de préciser qu'il était censé le rendre plus fort. Grâce à ce stratagème, il devint sa marionnette et commença à proférer des menaces envers leurs voisins. Malheureusement, tout plan comportait généralement une faille. Lorsque la rumeur de conflit imminent se répandit, le Chevalier Jedi Anakin Skywalker et son épouse, la Sénatrice Padmé Amidala, décidèrent de se présenter à Otoh Gungan pour essayer d'apaiser les soudaines tensions injustifiées. Il ne fallut guère longtemps à l'ancien Padawan d'Obi-Wan Kenobi pour découvrir que le successeur du charismatique Rugor Nass n'était pas lui-même et que le bijou qu'il portait autour du cou en était la cause.

Démasqué, Loo jugea préférable de quitter au plus vite la cité sous-marine. Quand les Républicains vinrent à son bureau, installé dans l'une des nombreuses bulles, il déploya des Droïdes Commandos BX camouflés au plafond de manière à couvrir sa fuite et poignarda au passage Lyonie avant de partir aux commandes d'un Bongo. Désormais hors de danger, le félon gagna la surface où les troupes du Général Roos Tarpals, qui ignoraient encore tout de sa sombre trahison, attendaient les ordres. Sachant que le temps était maintenant compté, il annonça publiquement à ses compatriotes le triste décès de leur chef et que le moment était venu d'honorer sa mémoire en prenant d'assaut la capitale avec les sécessionnistes qui allaient débarquer d'une minute à l'autre. Alors que la situation semblait sous son contrôle, le Représentant Jar Jar Binks, convaincu par ses amis de jouer le rôle de Lyonie en raison de sa ressemblance troublante avec lui, sortit des hautes herbes et dénonça sa perfidie. Sentant le vent tourner en sa défaveur, l'amphibien s'éclipsa avec un Speeder Flitknot d'Huppla Pasa Tisc Shipwrights Collective. Sur le qui-vive, Skywalker emprunta un Kaadu et s'élança à sa poursuite. Loin d'être sans ressource, il réussit à distancer le gardien de la paix en recourant à des Droïdes de Reconnaissance Séparatistes qui tuèrent sa monture.

Jar Jar Binks (déguisé en Lyonie) dénonce la trahison de Rish Loo. Jar Jar Binks (déguisé en Lyonie) dénonce la trahison de Rish Loo.
Quelques minutes plus tard, Darth Tyranus, qui se trouvait aussi sur la planète caché dans le laboratoire de Rish, le contacta pour lui demander de le rejoindre en prenant soin de laisser le mentor d'Ahsoka Tano remonter sa piste. Suivant les directives du Seigneur Noir à la lettre, le Gungan se rendit à son refuge avec son adversaire à ses trousses. N'ayant plus besoin de ses services, le Sith lui enfonça la lame vrombissante de son Sabrelaser au manche incurvé dans son corps. Une « récompense » mortelle qui faisait écho à celle du défunt Capitaine Faro Argyus.