Amis de la République

Probablement fondé avant le mandat du Chancelier Suprême Fine Valorum, le groupe des Amis de la République veillait à la sécurité et à la stabilité du gouvernement en place.

Probablement fondé avant le mandat du Chancelier Suprême Finis Valorum, le groupe des Amis de la République veillait à la sécurité et à la stabilité du gouvernement en place et transmettait des informations capitales strictement confidentielles à certains Sénateurs influents et dignes de confiance capables de régler des situations délicates pour le bien des habitants de la Galaxie. Les transmissions suivaient un protocole bien précis. Les politiciens sélectionnés recevaient d'abord les messages anonymes sur un Comlink spécialement modifié. Ensuite, ils devaient obligatoirement le brancher sur un petit lecteur de données également amélioré. Une fois le fichier copié, celui d'origine s'effaçait automatiquement. Le décodage était manuel et nécessitait l'apprentissage d'un algorithme de décryptage. L'enregistrement quant à lui restait à l'écran pas plus de cinq minutes. En bref, un véritable réseau au service de la paix et de la justice.

Environ quatre ans avant la sanglante Bataille de Geonosis, cette organisation non officielle contacta discrètement Bail Organa pour une affaire très urgente. A cette époque la paisible planète Alderaan était en pourparlers avec Chandrila, le monde natal de Mon Mothma, au sujet d'une joint-venture concernant l'exploitation d'une mine sur Aridus. La famille de Breha Organa, en relation avec le secteur industriel, était en l'occurrence impliquée dans cette négociation. Ainsi, les renseignements fournis par les Amis permirent d'éviter une catastrophe diplomatique et humanitaire de grande ampleur qui aurait englouti, non seulement les mondes partenaires, mais de nombreux autres systèmes si le projet en commun avait eu l'autorisation de continuer comme prévu.

Par la suite, ils contactèrent à nouveau l'Alderaanien à cinq reprises. Quelques jours après la Bataille de Teth, l'organisation décida de nouveau de faire appel à Organa. Le message envoyé mentionnait la présence des Sith sur Zigoola. Inquiet, le politicien préféra demander de l'aide à Padmé Amidala. Consciente de la puissance des adeptes du Côté Obscur de la Force, la Naboo sollicita à son tour la présence d'un vieil ami, en l'occurrence Obi-Wan Kenobi. Ce dernier fut bien évidemment sceptique mais il changea rapidement d'avis lorsque le Sénateur détailla d'autres informations tenues secrètes envoyées par son mystérieux contact sur certains des faits de guerre importants. Par exemple, la commande de l'armée de clones par le Maître Jedi Sifo-Dyas, le premier duel entre Anakin Skywalker et le Comte Dooku ou bien encore le piège mortel de la Dark Acolyte Asajj Ventress sur Christophsis. Afin d'éclaircir ce mystère, les deux hommes se préparèrent, avec l'accord du Grand Maître Yoda, à entreprendre un long voyage pour rencontrer les Amis de la République. Dans un premier temps, ils reçurent un itinéraire en quatre sauts. Le premier mena le duo à proximité de Kuat, le deuxième à Atzerri, le troisième en orbite de Munto Codru et le dernier aux abords d'une station spatiale secrète.

Alors qu'ils attendaient patiemment leurs invités pour leur transmettre les dernières instructions et les coordonnées exactes de la planète suspecte, les Amis de la République présents furent attaqués par surprise par des pirates de Kalarba. Ces derniers utilisèrent notamment dans l'affrontement des Droïdes de Combat dotés de boucliers. Alinta, l'unique survivante du groupe, se retrancha dans la salle de commandement derrière une console. Par chance, le Sénateur et le Jedi accostèrent et s'immiscèrent très rapidement dans la confrontation. La jeune femme brandit aussitôt son Comlink dans la direction de Bail pour lui démontrer qu'elle était bien sa bienfaitrice. Obi-Wan saisit son Sabrelaser et neutralisa sans le moindre problème les assaillants. Malheureusement, lors de l'assaut final, Alinta fut mortellement touchée par des éclats de métal. Organa se précipita à ses côtés avec son collègue. Malgré ses pouvoirs, Kenobi était loin de maîtriser les talents des Jedi Guérisseurs pour soigner efficacement ses blessures.

Consciente de son état, la jeune femme confia le cristal de données concernant Zigoola à ses interlocuteurs et ajouta qu'ils trouveraient seulement sur place un temple, des artefacts et des plans. Avant de rendre son dernier souffle, elle leur demanda d'activer l'autodestruction de la station. Elle partit rejoindre les étoiles sans se douter qu'elle venait d'envoyer avec ses camarades les Républicains droit dans un piège fomenté par le Maître Sith Darth Sidious pour les éliminer. On ignore encore à ce jour si les Amis furent pourchassés peu après la Proclamation de l'Ordre Nouveau par les troupes de l'Empire Galactique ou s'ils rejoignirent finalement les rangs de l'Alliance Rebelle.