Radiant VII

Produit par Corellian Engineering Corporation à l'époque de la République Galactique, le Radiant VII était au service du Département Judiciaire.

Produit par Corellian Engineering Corporation pour le compte de la République Galactique, le Croiseur Républicain Radiant VII du Capitaine Maoi Madakor était au service du Département Judiciaire. A l'époque de la sanglante Guerre Civile Mandalorienne, il fut employé pour transporter un groupe d'intervention de l'Ordre Jedi, qui comptait notamment dans ses rangs le Comte Dooku et sa Padawan actuelle Komari Vosa, sur Galidraan. Le gouverneur de cette planète avait demandé de l'aide aux gardiens de la paix pour repousser une attaque fomentée par les True Mandaloriens du Mandalore Jango Fett contre des activistes politiques. Cependant ils ignoraient que le politicien avait volontairement engagé les guerriers pour éliminer ces rebelles susceptibles de le renverser. Son appel à l'aide lui permit de s'innocenter et par la même occasion d'éliminer une bonne partie des ennemis jurés de ses nouveaux partenaires, les combattants du Death Watch de Vizsla. Cette manipulation poussa Dooku à remettre en question les décisions prises par le Conseil des Jedi lorsqu'il constata que plus de la moitié de ses camarades déployés avait été tués lors de cette opération. Il commençait peu à peu à sombrer dans le Côté Obscur.

Par la suite, le vaisseau fut utilisé par Obi-Wan Kenobi et son Maître Qui-Gon Jinn dans le cadre d'une enquête. L'appareil du fils de la Baronne Omnino de Vena, Sando, alors en route pour Coruscant, était mystérieusement injoignable. Néanmoins sa balise de secours émettait toujours depuis l'Amas Stellaire du Joyau Lumineux. A destination, le duo monta à bord du cargo à la dérive et se retrouva face à une scène de carnage. L'équipage s'était fait entièrement massacré. Pour ne pas arranger les choses, le responsable de la tuerie, un Savrip Mantellien, se précipita vers eux. Les Jedi le neutralisèrent et finirent par découvrir que le représentant de cette espèce noble avait été enlevé sur Ord Mantell. Il s'avéra que la famille d'Omnino aimait leur chair et les élevait pour les manger. Peu après cette triste affaire, le Radiant VII reçut l'ordre de gagner Uhanayih, un mode situé dans le Système Yinchorr, avec d'autres engins du même type pour investir le centre de commandement de l'armée Yinchorri qui avait tenté d'étendre son pouvoir à travers la Galaxie.

Le Radiant VII à bord du Vaisseau de combat de la Fédération du Commerce Saak'ak. Le Radiant VII à bord du Vaisseau de combat de la Fédération du Commerce Saak'ak.
Environ un an après cet affrontement, et plus précisément suite au Sommet d'Eriadu, le vice-roi de la Fédération du Commerce Nute Gunray décida, sous l'influence du Maître Sith Darth Sidious, d'instaurer un blocus sur Naboo afin de contester la loi concernant la taxation des routes commerciales dans les systèmes distants et les zones de libre-échange. Cependant, pour justifier son action auprès du Sénat Galactique, le Neimoidien devait forcer la jeune Reine Padmé Amidala à signer un traité de légalisation de l'occupation. Afin de trouver une solution pacifique à ce problème le Chancelier Suprême Finis Valorum décida d'envoyer sur place Jinn et Kenobi. Pour cette mission diplomatique secrète, le Capitaine Maoi Madakor proposa au Lieutenant Antidar Williams de l'accompagner. Lorsque le Croiseur Républicain émergea de l'hyperespace en orbite de la planète menacée, il se dirigea vers l'un des imposants hangars du Vaisseau de combat de la Fédération Saak'ak. Alors que les Jedi étaient escortés vers une salle de réunion par le droïde de protocole TC-14, les deux pilotes du Département Judiciaire restèrent dans le cockpit en attendant leur retour. Mais soudain Antidar s'aperçut qu'une tourelle se tournait dans leur direction. Maoi ne put activer les Boucliers déflecteurs à temps et le Radiant VII fut littéralement vaporisé.

Articles en rapport

Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations