Bith

Les Bith étaient les représentants d'une espèce très avancée, natifs de Clak'dor VII.

Les Bith étaient des êtres très évolués natifs de la planète Clak'dor VII, aux crânes immenses et aux cerveaux démesurés résultant de milliers d'années d'évolution. Les Bith étaient connus pour leur dévotion aux arts et à la science, considérés, avec les Givins, comme faisant partie des espèces les plus intelligentes de la galaxie. Calmes, sereins, et très pacifistes, on connaissait peu de Bith s'étant tournés vers la délinquance. Les scientifiques avaient été incapables jusqu'alors de déterminer l'origine de l'espèce des Bith : certaines parties du cerveau étaient effectivement semblables à celles des autres espèces de la galaxie, mais d'autres parties (déduction logique, musique, mathématiques et langage) étaient incomparablement plus évoluées. Les scientifiques, puis les xénobiologistes et xénoarchéologues déterminèrent que les Bith étaient les descendants d'une lointaine race évoluée qui avait réussi à cadrer les revers des autres civilisations par une société aux contraintes fortes et une civilisation ultra-structurée.

A l'instar des humains, les Bith possédaient cinq doigts à chaque main, mais avec deux faces opposables qui permettaient un savoir faire inégalé dans l'artisanat ou l'utilisation des technologies. Leurs larges yeux pouvaient détecter les moindres détails et se concentrer sur des choses minuscules (microprocesseur par exemple) pendant un très long moment. De même, ils pouvaient largement se passer de sommeil, étant remplacé par de très courtes méditations qui leur redonnaient une vigueur intellectuelle. L'aspect le plus fascinant du physique des Bith restait tout de même leur appareil respiratoire : leur minuscules nez aspirait l'oxygène, qui était dirigé ensuite vers un seul poumon, qui canalisait l'oxygène dans le système sanguin. Le dioxygène était ensuite évacué par les pores de la peau. Ce système respiratoire décuplait les perceptions olfactives et donc les moindres changements d'odeurs dans l'atmosphère.

La technologie occupait l'essentiel de la vie des Bith, y compris la phase reproductive. Les parents potentiels, en effet, donnaient leurs échantillons d'ADN à un ordinateur qui trouvait ainsi le partenaire le plus probable pour concevoir un enfant Bith génétiquement parfait. Les deux parents se rencontraient ainsi pour choisir le sexe de l'enfant et les échantillons étaient ensuite donnés à un Centre de Reproduction qui se chargeait de faire naître l'enfant in vitro. De plus, la technologie était l'occasion pour les Bith de montrer leur supériorité, notamment intra-planétaire. Les deux villes principales de Clak'dor VII, Weogar et Nozho, s'affrontèrent une centaine d'années avant la déclaration de l'Empire Galactique pour savoir qui aurait les droits de vendre un nouvel hyperdrive plus puissant. La question fut arbitrée, comme le voulait la coutume Bith, par un négociateur qui donna raison à Nozho. Ce fut le début d'une guerre civile, au cours de laquelle Nozho lâcha un nano-virus qui annihila la majorité de la population de sa rivale. A l'inverse, les survivants de Weogar répliquèrent en envoyant eux-mêmes des nano-virus qui achevèrent la vie sur la planète.

Les Bith, réputés si évolués, étaient tombés plus bas que la moyenne de la galaxie en utilisant leurs propres conceptions contre leur espèce. C'est ainsi que la technologie Bith n'évolua pas avant des centaines d'années : ils s'endettèrent pour importer des ressources d'autres planètes et la fuite des cerveaux, au propre comme au figuré, commença alors. Les Bith devinrent les intellectuels les plus en vogue dans les capitales des Mondes du Noyau en participant à la démocratie, notamment par le biais des lobbys ou des groupes de réflexions. D'autres encore choisirent de devenir informaticiens ou mathématiciens pour les grands groupes, mais l'aspect le plus répandu chez les Bith était la musique, qui donna des groupes très connus comme Figrin D'an et les Modal Nodes, qui firent le tour de la galaxie.

En ce qui concernait l'aspect plus politique, les Bith dépendaient encore et toujours de la technologie : les maires, les députés et le leader planétaire étaient choisis par un ordinateur pour leurs qualités intellectuelles. Un système complexe de lois permettaient un usage modéré du pouvoir, évitant ainsi tout émergence d'un dictateur-technologique. Très actifs durant la période de la République Galactique, les Bith étaient des négociateurs hors pair. Lorsque la Guerre des Clones éclata, leur intelligence ne les sauva pas d'un choix funeste : celui de la Confédération des Systèmes Indépendants, ce qui permit à l'Empire Galactique de les asservir en mettant au pouvoir un régime tyrannique. Néanmoins, dans leurs esprits rationnels, les Bith supportaient l'Empire en vue de créer une stabilité galactique, conformément à leurs croyances. C'est ainsi que de nombreux accords furent passés pour fournir de la technologie à l'Empire. Sous la Nouvelle République et l'Alliance Galactique, les Bith furent moins enclins à se prononcer en faveur d'un gouvernement néo-républicain. Les relations diplomatiques eurent lieu tardivement, mais les Bith reprirent le rôle initial qu'ils avaient accepté de jouer sous la République.

Articles en rapport

Bith
Bith
Espèces