Opération Influx

L'opération Influx était une mission menée par une équipe de Jedi dirigée par le Maître Vannar Treece et le Chevalier Kerra Holt dans le but d'empêcher le Seigneur Daiman d'exploiter les importantes ressources en baradium de Chelloa. Afficher le sommaire

Alors que les Nouvelles Guerres de la Sith déchiraient la Galaxie depuis près d'un millénaire, la République Galactique, affaiblie par des siècles de conflit, avait dû prendre des mesures drastiques afin de protéger les Mondes du Noyau d'une attaque Sith de grande ampleur. Un cordon de sécurité fut ainsi établi autour du Noyau, des Colonies et d'une partie de la Bordure Intérieure et tous les relais hyperspatiaux Républicains situés en dehors de la zone furent désactivés. Les planètes situées dans cette partie de l'espace se virent non seulement privées de communications hyperspatiales, que ce soit vers le Noyau ou à l'intérieur de la zone sinistrée, mais aussi de l'accès aux bases de données de coordonnées hyperspatiales de la République, rendant ainsi tout déplacement particulièrement délicat. Si ces conséquences étaient néfastes pour les Sith et avaient grandement freiné leurs velléités de conquêtes, celles-ci l'étaient également pour l'ensemble des populations civiles. Hormis par l'emploi de quelques vaisseaux courriers, ces personnes ne pouvaient plus espérer avoir aucun contact avec Coruscant ou le Sénat Galactique.

L'Ordre Jedi s'était vu contraint de se retirer en même temps que la République. Passant le plus clair de leur temps à défendre chèrement le périmètre de sécurité, au détriment de leur devoir traditionnel de protecteurs de la paix, les Jedi n'avaient guère le temps d'apporter de l'aide aux populations rattachées à l'Espace Sith. Il existait cependant une exception : le Maître Jedi Vannar Treece, qui menait de temps à autre des missions dans des régions telles que le Secteur Grumani. Cependant, celles-ci ne recevaient le soutien ni de la République, ni du Conseil Jedi, et demeuraient en général plutôt symboliques, leur impact à l'échelle galactique restant minime. Mais l'une d'entre elles, l'Opération Influx, la première mission à laquelle prenait part Kerra Holt récemment promue Chevalier Jedi, s'annonçait comme spéciale.

L'équilibre des forces menacé

Malgré la puissance de leurs ennemis, la République et les Jedi avaient réussi à ne pas être totalement submergés. Il allait sans dire que les querelles intestines entre les différents Seigneurs Sith de l'époque, notamment entre les deux frères Daiman et Odion, n'étaient pas étrangères à cette situation. En effet, si les Sith, au lieu de se battre entre eux, avaient uni leurs forces derrière un dirigeant unique, la victoire aurait d'ores et déjà été leur. Tout élément pouvant conduire à l'unification des forces Sith apparaissait donc comme une menace pour la République chancelante.

Ainsi, lorsque Daiman découvrit sur Chelloa, planète agricole située au cœur du Daimanate, le plus gros gisement de baradium depuis un siècle, Vannar Treece ne pouvait rester sans réagir. Les autres sources de ce précieux minerai, utilisé dans la fabrication des détonateurs thermiques et de nombreuses autres armes, étant depuis longtemps épuisées, Daiman se voyait donc en possession d'un atout de poids dans sa lutte face aux autres Seigneurs Sith. Voulant le priver de cet avantage trop important, Vannar réunit une équipe de volontaires Jedi, parmi lesquels figuraient le Trandoshan Mrssk, le Quarren Berluk et le Cereen Dorvin Eltrom. Comme il l'expliqua au Chancelier Suprême Genarra, lors d'un de leurs nombreux échanges de messages, son plan était simple : s'emparer d'un transporteur de minerai sur Oranessan et détruire le terminal d'expédition de baradium de Chelloa.

Schéma tactique de l'Opération Influx Schéma tactique de l'Opération Influx

Phase 1 : escale sur Oranessan

Ayant intercepté une navette de personnel se dirigeant vers Oranessan lors de leur trajet depuis l'espace Républicain, les Jedi étaient parvenus à gagner la planète, qui constituait véritablement le cœur du réseau logistique de Daiman. Déguisés en membres d'équipage, Vannar, Kerra et Dorvin partirent en éclaireurs et tentèrent de s'emparer du transport sans avoir recours à la violence. Cependant, l'officier en charge refusa de les laisser passer et ce, malgré une tentative de persuasion par la Force de Kerra. Le trio n'eut alors plus qu'à faire usage de leurs sabrelasers pour éliminer l'officier et les quatre soldats qui lui barraient la route, la pluie diluvienne tombant sur Oranessan masquant la scène aux autres équipes de pilotes. Une fois la télécommande d'ouverture du vaisseau récupérée sur le corps encore chaud de l'officier obstiné, l'ensemble du commando prit place à son bord.

Cependant, le décollage ne s'annonçait pas aussi simple que prévu. Comme le constata rapidement Dorvin, il manquait à bord un cylindre d'activation, nécessaire au démarrage de l'ordinateur de navigation et donc à tout voyage dans l'Hyperespace. En effet, selon les directives de Daiman, chaque équipage disposait de son propre cylindre afin d'éviter que d'éventuels déserteurs ne s'emparent d'un transport laissé à l'abandon. Les Jedi, ignorant tout de ces dispositions n'avaient pas songé à prendre avec eux celui qui se trouvait dans la navette à bord de laquelle ils étaient venus. Celle-ci étant située trop loin de leur position actuelle, il était exclu d'y retourner chercher le précieux objet. De plus, l'atterrissage ayant été assez violent, rien ne garantissait qu'il fût encore en état de fonctionner. Cependant, Kerra ne pouvait se résoudre à employer le plan de secours qui consistait à éliminer le maximum de transports en partance d'Oranessan, ce qui n'aurait pas d'influence significative sur le flux de baradium en provenance de Chelloa. Mais bien que Vannar eût tenté de la raisonner en privé, la jeune Jedi ne comptait pas abandonner si facilement...

Suite aux injonctions de la tour de contrôle, Dorvin n'eut d'autre choix que de faire décoller le vaisseau. Kerra sauta en marche pour réapparaître quelques instants plus tard, se servant de la lumière de son sabrelaser comme d'une balise pour être repérée de ses compagnons malgré le manque de visibilité. Durant ce court laps de temps, la Jedi s'était emparée de l'uniforme de l'officier dont elle avait dû se débarrasser un peu plus tôt et s'étant rendue dans le hangar le plus proche, où, comme son intuition le lui avait soufflé, étaient stockés des cylindres d'activation de réserve. L'équipe pouvait désormais poursuivre sa mission.


Phase 2 : raid sur Chelloa

La seconde phase de l'opération avait plutôt bien débuté. Arriver à bord d'un transport volé avait permis au commando de se poser sans encombre et l'effet de surprise leur permit de sécuriser la zone d'atterrissage en un minimum de temps. Kerra se vit alors confier la mission de sécuriser le contact de Vannar, un Humain du nom de Gorlan Palladane, avant de pouvoir se joindre à l'équipe de démolition charger de détruire le terminal d'expédition du baradium. Malgré le féroce T'surr qui comptait bien s'emparer de la vie de Gorlan, la Jedi n'eut aucun mal à le sauver et à le mener devant son mentor. Toutefois, les retrouvailles entre le mineur et Vannar ne furent pas aussi heureuses qu'elles eurent pu l'être : Palladane avait contacté la République pour les avertir à propos du gisement de baradium afin que celle-ci libère la population de Chelloa de l'oppression de Daiman. Or, l'opération des Jedi ne visait qu'à empêcher le Sith de profiter des ressources offertes par la planète. Cependant, les paroles de son ami l'ayant atteint, le Maître chargea Kerra d'aider l'ouvrier à embarquer le maximum de réfugiés à bord du transport dont ils s'étaient emparés sur Oranessan.

Arrivée d'Odion et de ses troupes Arrivée d'Odion et de ses troupes
Malgré sa réticence, la jeune femme se mit au travail pour être interrompue quelques instants plus tard par le vrombissement assourdissant de nombreux moteurs. Odion, comptant bien tirer parti de l'absence de son frère pour réduire à néant ses réserves de baradium, venait de déployer une formation de combat conséquente. Kerra se précipita pour combattre les nouveaux arrivants mais fut renvoyée à sa tâche par Vannar, qui souhait se charger personnellement du Seigneur Noir. Toutefois, tandis qu'elle supervisait l'évacuation avec Gorlan, un doute à propos des intentions d'Odion l'assaillit : ses troupes n'étaient pas suffisamment nombreuses pour pouvoir s'emparer de Chelloa et la planète était située bien trop loin de son territoire pour qu'il puisse espérer la défendre longtemps. Son but ne pouvait donc pas être l'obtention du baradium mais bel et bien sa destruction...

Kerra se dirigea donc vers le lieu où s'affrontaient Vannar et Odion et planta sa lame dans le dispositif de mise à feu conçu par les experts du Sith, un Corrupteur Cinétique, pour faire exploser sur place tous les gisements de baradium de la planète. Son intervention fut toutefois trop tardive : la détonation eut lieu, éliminant tous les Jedi et les Sith à la surface de Chelloa. Vannar, quant à lui, fasciné par la beauté cruelle de ce spectacle, fut abattu dans le dos par la lame de son adversaire, qui prit la fuite immédiatement après son acte. Kerra survécut également à la déflagration car elle se trouvait en sécurité sur une plate-forme flottante sur laquelle l'avait placée son mentor. Mais lorsqu'elle reprit connaissance, s'étant évanouie lors de la libération d'énergie, seul Gorlan se tenait à ses côtés. Selon ses dires, elle était la seule Jedi encore en vie sur Chelloa...

Kerra Holt, seule après la dévastation de Chelloa Kerra Holt, seule après la dévastation de Chelloa

La poursuite de la mission

Cependant, cela n'était pas entièrement vrai... En effet, Gorlan avait été membre de l'Ordre Jedi et sa maîtrise de la Force lui avait permis de soigner les blessures de Kerra. Mais avant que la jeune femme puisse aborder le sujet, Daiman fit son apparition. Le Sith était particulièrement contrarié par l'arrivée importune du commando Jedi de Vannar Treece ainsi que celle de son frère. Le fait que de nombreux mineurs aient survécu aux attaques successives alors que tant de Daimanites avaient perdu la vie le poussait à croire que Gorlan avait collaboré avec ses ennemis et leur avait révélé l'existence des gisements de baradium de Chelloa. Laissant libre cours à sa colère, il commença à étrangler le mineur à l'aide de ses pouvoirs Sith pour lui arracher un aveu. Kerra, dont l'impulsivité n'avait guère faibli malgré la perte de son maître, s'empara d'une arme et mit en joue Daiman...

Une situation épineuse... Une situation épineuse...
Mais, en agissant ainsi, c'était la vie de tous les Chelloans et non uniquement la sienne qu'elle mettait en jeu, comme le lui fit comprendre Gorlan. Revenant à la raison, elle lâcha son arme et Daiman prit congé, en annonçant la livraison de statues à son effigie comme soutien aux mineurs sinistrés par l'attaque d'Odion. Cette altercation était cependant loin d'avoir ôté à Kerra l'envie d'accomplir sa mission. La nuit tombée, elle tenta de convaincre Gorlan de l'assister. Mais comme il lui expliqua, celui-ci avait quitté l'Ordre lors de l'établissement du cordon de sécurité. Ses principes lui interdisant d'abandonner les populations à leur triste destinée, il avait décidé de partager leur sort et était resté sur place. Mais posséder des talents de Jedi en plein Espace Sith pouvant s'avérer mortellement dangereux, il avait tout simplement renoncé à les utiliser, si ce n'est pour soigner ou dissimuler sa véritable identité. Il ne pouvait donc suivre Kerra dans sa quête malgré l'urgence de la situation : Daiman, suite à l'arrivée des Jedi, avait fait venir Chelloa toutes ses usines de production d'armement afin d'exploiter le plus rapidement possible les gisements en baradium de la planète, ce qui promettait un rythme de travail toujours plus infernal pour les mineurs. C'est donc seule que Kerra partit affronter le Sith.

Daiman tente de s'emparer de son sabrelaser... Daiman tente de s'emparer de son sabrelaser...
Infiltrée à bord de l'un des vaisseaux affectés au convoi de statues, elle gagna le palais où séjournait Daiman. Profitant de l'effet de surprise, elle put mettre le Sith hors d'état de nuire et le placer dans un champ de suspension avant même qu'il ne s'empare de son Sabrelaser. Alors qu'elle interrogeait son prisonnier, celui-ci lui révéla que son frère préparait une nouvelle offensive. Cependant, cette fois, ce ne serait pas un, mais des dizaines de corrupteurs cinétiques, fabriqués en continu à bord de son arsenal mobile, The Spike, qui seraient déployés. Plus que consciente de ce que cette attaque laisserait de Chelloa, Kerra prit la fuite et s'empara de l'un des chasseurs que Daiman comptait envoyer à la rencontre d'Odion. Elle prit donc part à l'attaque du complexe dans l'espoir de détruire les corrupteurs cinétiques avant qu'il ne soit trop tard...

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Galaxie
Galaxie
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Sith
Sith
Organisations
Vannar Treece
Vannar Treece
Personnages