Promulgation de la Loi sur la Création Militaire

La Loi de Création Militaire créa la Grande Armée de la République et déboucha peu après sur la Guerre des Clones.

Lors de la Crise Séparatiste, la Loi sur la Création Militaire visait la création d'une Grande Armée de la République, soumise à la conscription de tous les humains et aliens vivants dans l'espace républicaine. Face aux menaces terroristes ourdies par le Comte Dooku, alors leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, et les multiples défections des mondes régis par les compagnies galactiques, comme la Fédération du Commerce ou la Techno Union, le Chancelier démontra qu'une armée républicaine, qui dépasserait les cadres du Département Judiciaire aux effectifs très limités, maintiendrait l'unité voulue par la Constitution. Cependant, si cette loi semblait partir d'un bon sentiment quant à la ferveur démocratique qui semblait soudain s'emparer du Chancelier Suprême, elle était en réalité une étape de plus dans l'acquisition du pouvoir par Darth Sidious et Darth Tyranus. La Grande Armée devait concourir dans la Guerre des Clones qui mettrait à feu et à sang la galaxie.

Mais de nombreux sénateurs ne s'y trompèrent pas, comme Padmé Amidala qui mena la Campagne Contre la Militarisation de la République, soutenue activement par Bail Organa, Mon Mothma et Eeshrin Ot'Hyne, des sénateurs pacifiques. Néanmoins, les critiques ne se concentrèrent pas sur eux, mais uniquement sur la sénatrice de Naboo, visée par l'Assemblée des Vétérans de Stark et l'Académie de Carida, à travers son représentant Terrinald Screed. De nombreux sénateurs se rallièrent à Palpatine, le croyant sur parole: Orn Free Taa, Onaconda Farr et Ask Moe, pour ne citer que les plus importants. Finalement, après deux ans de débats, l'organisation du vote fut décidée à la fin de l'année 22 avant la Bataille de Yavin.

Amidala se rendit donc sur Coruscant pour aller voter mais fut victime d'un attentat, auquel elle échappa de justesse, ce qui ne fut pas le cas de sa servante et l'essentiel de sa garde. Le Chancelier fut très bouleversé par cette nouvelle et, pour mieux se débarrasser de la sénatrice, la confia aux bons soins du Padawan Anakin Skywalker pour la ramener dans sa demeure de Naboo. Finalement, l'enquête les mena jusque sur Geonosis, planète où Obi-Wan Kenobi était retenu prisonnier et où une immense armée droïde avait été levée. Jar Jar Binks, remplaçant d'Amidala au Sénat Galactique, proposa les pouvoirs d'urgence au leader de la République Galactique. Ce dernier s'adressa de cette manière à l'humble assemblée des représentants:

J'aime la République... J'ai la passion de la démocratie! Les pouvoirs que vous m'avez confiés, je les rendrai une fois cette guerre terminée.
__Palpatine à l'attention du Sénat Galactique

Dans une première mesure, Palpatine fit passer la Loi sur la Création Militaire puisque rien ne pouvait désormais l'arrêter. La Guerre des Clones était désormais déclarée et des milliers de clones, venant de Kamino, allaient être jetés dans la mêlée contre les droïdes de combat ennemis pour protéger la République en danger mais aussi, dans une perspective plus obscure, assurer la réussite des plans de conquête de Sidious.