Emeutes, attentats et répression sur Coruscant

Période instable au début de la seconde insurrection corellienne, marquée par des émeutes et des attentats sur Coruscant.

À peine quelques semaines après les premiers affrontements entre l'Alliance Galactique et le Système Corellien sur Tralus, le spectre de la guerre ouverte qui était déjà très présent dans l'esprit des Corelliens et des citoyens de l'Alliance fut renforcé par une vague de violence sans précédant en plein cœur de la capitale galactique. Il s'agissait là du dernier acte de la Seconde Insurrection Corellienne avant la proclamation de la guerre totale entre les deux camps.

L'attentat du couloir aérien 4476

La police pense qu'il s'agit de représailles après l'explosion hier de l'Hôtel Elite sur le couloir aérien 4476, qui a fait six cent trente quatre morts et des centaines de blessés.
__Communiqué de l'Holonet News, Edition du matin

L'attentat de l'Hôtel Elite frappa la capitale galactique de plein fouet et par surprise. Lorsque l'explosion eut lieu, ce fut non seulement l'hôtel qui fut endommagé mais aussi tous les autres bâtiments limitrophes ainsi que le couloir aérien tout proche. Le couloir 4476 était un axe de circulation important reliant le quartier des hôtels à la Zone de la Rotonde, où se trouvait le Sénat Galactique. Jacen Solo et l'Amirale Cha Niathal voyageaient sur cet axe lors de l'explosion mais, par chance, ils se trouvèrent en dehors du souffle de l'explosion. De nombreux speeders et véhicules ainsi que leurs occupants furent tout simplement détruits par l'explosion, tandis que de nombreux autres furent projetés dans les abimes pour aller s'écraser des milliers de kilomètres plus bas.

Cela faisait plus de dix ans que la sécurité et la paix étaient revenues sur Coruscant après la fin de guerre contre les Yuuzhan Vong. Suite au mouvement de panique de la population, le chef d'Etat Cal Omas décréta l'état d'urgence. Bien que l'attentat n'ait pas été revendiqué, la majorité des Coruscanti considéraient la communauté corellienne de Coruscant comme directement responsable.

Cet attentat fit plusieurs centaines de victimes et de blessés et fut l'élément déclencheur d'une réaction en chaine qui allait plonger la capitale dans le chaos.

Profanation du Sanctuaire Corellien et pollution criminelle des eaux

Des vandales ont profané le Sanctuaire Corellien sur Coruscant. Le bâtiment en forme de dôme, lieu de repos des Corelliens décédés, a été tagué pendant la nuit, et des plaques en marbre ont été brisées. A l'intérieur, des diamants qui étaient placés sur le dôme -formés par les cendres compressées des morts- ont été décrochés et volés.
__Communiqué de l'Holonet News, Edition du matin

Les représailles ne se firent pas attendre puisque le Sanctuaire Corellien fut vandalisé dans la nuit qui suivit l'attentat du couloir 4476. La communauté corellienne de Coruscant, qui vivait dans le quartier corellien, fut profondément choquée par la profanation des tombes et la colère commença à envahir les habitants. Ben Skywalker se rendit anonymement sur place pour constater les dégâts du sanctuaire. Il y rencontra Barit Saiy, un jeune Corellien qui faisait lui même partie des révoltés. Peu de temps après, Ben se retrouva au cœur d'une émeute menée par des Corelliens contre les Forces de Sécurité de Coruscant. Il parvint à sauver de justesse un garde d'un tir envoyé par Barit.

Les contre-attaques corelliennes ne s'arrêtèrent pas là puisque des militants polluèrent volontairement le réseau d'eau de la capitale en y introduisant un virus. Le temps que l'infection soit détectée, des milliers de personnes tombèrent malade et la planète se retrouva en pénurie d'eau jusqu'à ce que les systèmes soient purifiés et réactivés.

Des militants Corelliens ont revendiqué la contamination des réserves d'eau alimentant la Cité Galactique avec du Fex-M3. L'attaque, qui a fait quatre cent cinquante six morts et qui a laissé plus de cinq mille personnes avec des dommages cérébraux, a été l'élément déclencheur des émeutes qui ont prit place hier devant l'ambassade de Corellia. Les Forces de Sécurité de Coruscant ont doublé leur présence policière dans la Cité Galactique afin d'éviter une nouvelle vague d'émeutes. Les autorités de la Cité Galactique ont déclaré l'état d'alerte et demandent aux habitants de rester vigilants, mais l'Amiral Cha Niathal a appelé à de sévères mesures pour écraser les terroristes potentiels.
__Holonet News, Journal du matin

L'Alliance comprit rapidement que la vague de violence ne s'arrêterait pas. Le Haut Conseil de l'Alliance Galactique décida de prendre des mesures draconiennes pour que ces incidents ne se reproduisent plus et que la vie des citoyens de Coruscant ne soit plus mise en danger. Cal Omas proposa la création de la Garde de l'Alliance Galactique, une unité formée de l'élite des membres des Forces de Sécurité de Coruscant. Il en offrit le commandement à Mara Jade Skywalker. Devant le refus de cette dernière, Jacen Solo se proposa immédiatement, persuadé qu'il avait désormais un rôle à jouer dans ce conflit, tout en suivant les enseignements de son mentor Lumiya sur la voie des Sith.

La Garde de l'Alliance Galactique, la "police secrète" de la capitale

Voir un Jedi brandir son sabre laser contre des civils est choquant. Mais voir le fils et le neveu du leader du Conseil des Jedi s'adonner à cette pratique est bouleversant.
__Cilghal

Propulsé à la tête de cette unité d'élite, Jacen Solo acquit immédiatement le grade de Colonel au sein de la hiérarchie militaire. Cependant, cette unité destinée à garantir la paix et la sécurité sur la planète n'était pas la bienvenue pour tout le monde. L'un des personnages les plus gradés et les plus charismatiques de la branche militaire, le Commandant Suprême des Flottes Gilad Pellaeon, donna immédiatement sa démission en se refusant d'être affilié à de telles pratiques. Il fut remplacé par l'Amiral Cha Niathal, alliée de circonstance de Jacen Solo. Tout deux parvinrent à faire habilement pression sur Cal Omas pour obtenir les autorisations d'intervention plus ou moins morales.

La Garde de l'Alliance Galactique (aussi appelée GAG) était loin d'être un groupement de bienfaisance. Constituée essentiellement de commandos et dirigée par un Jedi pris subitement d'un comportement anormalement brutal, la GAG se mit un point d'honneur à mener à bien sa mission de sécurité, au détriment du respect des populations. La première action de l'unité fut une intervention musclée au cœur du quartier corellien, en pleine nuit, au cours de laquelle Jacen Solo et son apprenti Ben Skywalker menèrent l'assaut aux cotés des soldats de l'unité accoutrés d'armures noires. Ce qui fut considéré comme une attaque menée par deux Jedi et la police secrète de Coruscant fit par la suite la une de l'Holonet, au grand dam du Grand Maitre de l'Ordre Jedi, Luke Skywalker.

Le Chef d'Etat Cal Omas a autorisé aujourd'hui de nouvelles mesures d'urgence pour en finir avec les émeutes incessantes dans la Cité Galactique. Les détenteurs de passeports corelliens ont désormais quarante-huit heures pour se présenter aux Forces de Sécurité de leur quartier et pour opter pour le rapatriement s'ils ne veulent pas être mis en état d'arrestation. Le mouvement a été condamné au Sénat par les représentants d'Altyr V, Obreedan et Katraasii. Pendant ce temps, les escouades anti-terroriste ont pris d'assaut les résidences du quartier Adur au cours de la nuit et ont saisi des explosifs et des blasters. Dix hommes et trois femmes ont été accusés de vouloir faire exploser des bombes.
__Holonet News

Les opérations qui suivirent ne furent pas plus élogieuses puisque la GAG pratiqua des raids réguliers dans les quartiers corelliens en multipliant contrôles d'identités et arrestations. L'objectif de la GAG, et de Jacen Solo, était à terme de parquer tous les ressortissants corelliens et de les renvoyer sur Corellia pour assurer la sécurité de la capitale. L'action fut évidemment extrêmement impopulaire et la population ne tarda pas à comparer Jacen et son unité à Vader et la 501ème du temps de l'Empire. Les commandos étaient d'ailleurs surnommés les "stormies" au sein même de l'organisation militaire. De son coté, Cal Omas était quant à lui accusé d'être le nouveau Palpatine.

L'Empire est de retour ! L'Empire est de retour ! L'Empire est de retour !
__Protestations des opposants à la GAG et à Cal Omas

Cependant, assurer la sécurité interne de Coruscant ne suffisait plus à garantir sa sécurité tout court. Thrackan Sal-Solo avait spécifié son intention de remettre en état la Station Centerpoint après le sabotage de l'Alliance. Il devenait urgent de prendre des mesures d'importance contre Corellia. Une nouvelle fois, Jacen et Niathal forcèrent la main à Omas en lui demandant l'organisation immédiate du Blocus de Corellia.