Artillerie Lourde Autopropulsée-Turbolaser

SPHA-T.

Développée par les ingénieurs de Rothana, partenaire technologique de Kamino, l"Artillerie Lourde Autopropulsée-Turbolaser était équipée d'un énorme turbolaser. Afficher le sommaire

Lorsque le Maître Jedi Sifo-Dyas, influencé par Darth Plagueis, décida de passer une commande auprès des cloneurs Kaminiens pour la fabrication d'une armée de clones pour le compte de la République Galactique, sans l'aval du Conseil des Jedi et du Sénat Galactique, le Premier Ministre Lama Su contacta en secret Kuat Drive Yards pour la conception des armements et des véhicules pour la première génération à venir. L'entreprise accepta bien évidemment ce contrat lucratif, et pour garder confidentiel ce projet de grande ampleur elle transféra cette tâche à sa discrète filiale, Rothana Heavy Engineering. L'ingénierie aurait à sa charge l'étude et la production des différents engins adaptés pour les besoins de la future Grande Armée de la République. Le tout en un temps raccord, moins de dix ans ! Généralement une invasion planétaire se passait sur de longues durées, un facteur qui obligea les ingénieurs à développer des engins efficaces pour pallier à ce problème. Après quelques analyses, une force de frappe composée de quatre composants principaux vit le jour. Le Croiseur Acclamator transporterait les différentes unités en orbite de la planète ciblée, la Canonnière d'Assaut Républicaine TIO/BA déploierait les soldats au sol, le Renfort Tactique Tout-terrain (AT-TE) remplierait le même rôle au sol, pour finir, l'Artillerie Lourde Autopropulsée-Turbolaser (SPHA-T) protégerait l'armée et ouvrirait des brèches conséquentes dans le camp adverse. En conclusion, une combinaison efficace capable d'infliger des pertes énormes.

Caractéristiques

Le SPHA-T était un redoutable véhicule d'assaut de plus de cent quarante mètres de long capable de se mouvoir grâce à ses douze pattes mécanisées renforcées. Ce détail particulier lui donnait une plus grande stabilité sur tous les types de terrain et lui conférait la faculté non négligeable de changer de direction plus facilement. Une procédure qui demandait cependant beaucoup de temps. Même si ce système de locomotion fut critiqué, l'engin pouvait faire face sans le moindre problème à des attaques magnétiques impitoyables capables de neutraliser les répulseurs des nombreux appareils terrestres et aériens. En raison de son poids excessif et de sa taille importante, les stratèges décidèrent qu'il serait principalement déployé en dernier. Ainsi, les unités envoyées en première ligne sécurisaient la zone avant sa venue. Une fois en position, les SPHA-T ouvraient le feu en même temps depuis leurs positions imprenables. Grâce à son revêtement blindé, les soldats pouvaient se réfugier derrière lui en cas de repli lors d'un affrontement particulièrement meurtrier. Il pouvait ainsi attaquer et pulvériser les rangs et les fortifications ennemis pour permettre à l'infanterie de repartir à l'assaut. De plus, si la situation l'exigeait, trente clones installés dans une soute spécialement aménagée sortaient d'une petite trappe située sur le toit. Très vulnérables, les troupes s'entraînaient à débarquer le plus rapidement possible. En fonction des directives, elles descendaient le long des parois pour éliminer des menaces potentielles en quelques secondes.

Des SPHA-T en action lors de la Bataille de Geonosis. Des SPHA-T en action lors de la Bataille de Geonosis.
Pour fonctionner dans des conditions optimales, l'Artillerie Lourde Autopropulsée-Turbolaser comptait un équipage de quinze hommes surentraînés. Ces clones spécialisés de la première génération formés sur la planète océanique Kamino logeaient dans un petit centre de commandement placé à l'avant de la structure principale. Chacun d'eux avait sa propre fonction à bord : contrôle de l'armement, pilotage, ou bien encore la surveillance des divers générateurs. Des modèles furent spécialement aménagés pour accueillir en plus douze canons laser antipersonnel escamotables. Une disposition spéciale qui nécessitait dix artilleurs supplémentaires. L'ensemble de l'équipage recevait ses ordres d'une unité de commandement au sol afin d'éviter de pilonner des cibles insignifiantes et de freiner la progressive de l'infanterie en se mettant sur son chemin.

Au premier regard, l'élément le plus remarquable du SPHA-T était sans aucun doute son arme principale non rotative. Selon les différentes informations disponibles à son sujet, elle fut construite en première et le reste de la structure autour d'elle. Ce turbolaser novateur reposait sur un disque de concentration qui émettait une décharge dévastatrice à haute teneur énergétique capable de transpercer les boucliers défensifs de ses adversaires. En raison de sa taille et de sa portée, il devait être obligatoirement couplé à un puissant générateur enfermé dans un noyau blindé résistant. Cette puissance de feu avait cependant un inconvénient majeur. Le véhicule devait bouger entièrement pour faire face à un nouvel objectif en raison de l'immobilité et des proportions du turbolaser. Cet inconvénient l'empêchait souvent d'attaquer des véhicules mouvants. Toutefois, un système de levage perfectionné l'autorisait à cibler des bâtiments lourds en vol. Par la suite, Rothana se servit de la conception modulaire du support du turbolaser afin de l'adapter à des besoins plus spécifiques. On pouvait ainsi observer des modèles dotés de canons à missiles à concussion (SPHA-C), de canons ioniques (SPHA-I) ou bien encore de canons laser anti-véhicules (SPHA-V).

Au cœur de la Guerre des Clones

L'Artillerie Lourde Autopropulsée-Turbolaser engagea le combat pour la première fois lors de la Bataille de Geonosis pour repousser les forces de la Confédération des Systèmes Indépendants. Les engins furent notamment transportés sur place et déposés au sol par des Croiseurs Acclamator avant d'engager le combat, sous les ordres du Grand Maître de l'Ordre Jedi Yoda, contre les nombreuses Sphères Spatiales de la Fédération du Commerce. Cent unités participèrent à ce conflit qui sonna le début de la sanglante Guerre des Clones. Par la suite, le SPHA-T fut largement utilisé par les Généraux Jedi sur de nombreux champs de batailles. Lors de la Bataille de Muunilinst la Grande Armée de la République eut la mauvaise surprise de constater que les droïdes de type Lancier IG de Durge pouvaient détruire très facilement les blindés. Le Commandant Anakin Skywalker et son Maître Obi-Wan Kenobi les utilisèrent lorsqu'ils se lancèrent à La recherche de la Faucheuse Noire et pendant la première Bataille de Cato Neimoidia. Lors de l'Etablissement du Nouvel Ordre Impérial par l'Empereur Palpatine, le jeune Empire Galactique décida de continuer à utiliser le SPHA-T jusqu'à l'arrivée de l'Artillerie Moyenne Autopropulsée-Turbolaser (SPMA-T).

Articles en rapport

Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Rothana
Rothana
Planètes