Espos

Police de Sécurité, Espo.

Dirigée par le Viceprex de la Corporate Sector Authority en charge de la Division Sécurité, la Police de Sécurité - ou Espo - avait pour mission d'appliquer les Références Pénales du CSA dans tout le Secteur Corporatif. Afficher le sommaire

Les Espos ont des activités semblables à celles de l'Imperial Security Bureau ou de l'Ubiqtorate, mais d'une manière différente. Ils n'en ont rien à faire de ce que vous pensez ou ce en quoi vous croyez ; ils veulent juste s'assurer que tout est en règle pour la compagnie. Tant que vous payez les tarifs et les taxes vous n'aurez rien à vous reprochez, ce qui est peut être réconfortant. En fait, ils vous auront d'une autre manière.
_Han Solo à l'historien Voren Na'al

Placée sous la direction du Viceprex de la Corporate Sector Authority en charge de la Division Sécurité, Mirkovig Hirken, la Police de Sécurité - ou Espo en argot - avait pour mission d'appliquer les Références Pénales du CSA dans tout le Secteur Corporatif.

Espos contrôlant des aliens Espos contrôlant des aliens

Aussi, pour appliquer ces références, fallait-il recruter des hommes cruels, sadiques, prêts à tout pour assurer la sécurité d'un système favorisant les bénéfices des compagnies galactiques, et auxquels le CSA donnait carte blanche afin de s'assurer que le secteur fût libéré du crime. En effet, l'Autorité ne minimisait pas sur les moyens pour recruter de telles personnes : moteurs de recherche épluchant les millions curricula vitae présentés, établissant les profils potentiels et proposant des salaires suffisamment élevés - en tout cas pour les postes d'officiers - pour attirer les "meilleurs" éléments. Parmi ces éléments, de nombreux retraités du service actif de l'ISB ou des Sector Rangers, des mercenaires, des conseillers de la défense, etc.

Les Espos vous auront, mais ils ne veulent pas que quiconque le sache. Personne à mettre à table, pas de torture obligatoire ou de peine de prison. Si vous êtes vraiment chanceux, vous finirez exilé et écoperez d'une peine de prison dans une colonie de travail impériale.
_Solo à Na'al

Un Espo lambda était équipé d'une armure Espo ou d'une anti-émeute, d'une matraque et d'un blaster. Il faisait équipe avec soit deux Espos - dont un chef de patrouille -, soit quatre autres. Comme Solo l'avait souligné, les Espos ne s'intéressaient pas à la vie privée des habitants du secteur tant qu'ils n'avaient pas enfreint les références pénales.

Organigramme de la Police de Sécurité Organigramme de la Police de Sécurité

Organisation

Protection des lieux

L'unité "Protection des lieux" était en charge de la sécurité des usines, fermes et autres bâtiments du CSA ou des entreprises ayant installé leurs sièges dans le Secteur Corporatif. Au contraire de gardiens payés pour, ces forces locales étaient majoritairement des agents sous couvertures ou des membres de la police scientifique qui accompagnaient une unité d'Espos sur le lieu d'un crime afin de remonter le plus rapidement possible jusqu'aux criminels. Ces policiers pouvaient également prêter main forte lors d'émeutes ou lorsque le travail de police n'était pas assuré correctement. Chaque territoire du secteur avait à sa tête un directeur, lequel avait sous ses ordres d'autres directeurs pour chacune des régions composant ledit secteur, lesquels contrôlaient les commissaires en charge des zones, eux-mêmes devant rendre compte pour les opérations de police opérant sur les marchés ou les planètes. Si un marché, par exemple celui du divertissement holographique, était développé sur plusieurs planètes d'une même zone, alors celui-ci disposait de plusieurs postes de l'unité "Protection des lieux" pour assurer la sécurité.

Unité Enquête

Considérés comme les plus fins limiers des Espos, les membres de l'unité Enquête procédaient aux enquêtes de fond, déterminaient pourquoi un crime était commis et disposaient pour cela d'un large éventail d'outils : de l'écoute des transmissions jusqu'à l'accès aux moindres détails de la vie privée, en passant par l'analyse des profils et des résultats d'une entreprise. Cette unité était divisée en trois branches. La première, Procédures de transit, enquêtait sur les crimes liés aux transports de marchandises et au commerce entre les mondes du Secteur Corporatif, c'est-à-dire la piraterie et la contrebande. La seconde, Procédures matérielles, s'occupait de tous les actes de sabotage, de malversation ou d'espionnage industriel. Cette unité avait d'ailleurs les meilleurs statistiques de toutes les unités de la Police de Sécurité. La troisième, Procédures d'information, avait pour mission de venir à bout des menaces à l'encontre des transmissions du CSA, et travaillait pour cela en étroite collaboration avec les agents de l'OMM.

Forces au sol

Ces soldats sont les véritables Espos. Equipés d'une Armure Espo d'Emeute, d'une matraque et d'un blaster, ils effectuaient un travail de police considérés le plus souvent comme barbare pour tous les observateurs, n'ayant aucune considération pour la vie de quiconque. Ils obéissaient aux ordres des deux unités susmentionnées, de la Flotte et de l'unité Prison. Ses membres étaient le plus souvent des personnes aux passés troubles, d'anciens criminels ou personnes réformées de l'Armée Impériale, que la Corporate Sector Authority n'avait eu aucun mal à acheter, pourvu qu'ils entretinssent un système basé sur la peur. Le CSA avait eu également recours à l'endoctrinement de prisonniers littéralement achetés à l'Empire Galactique pour renforcer les rangs de ses troupes. Comme rien n'était trop beau pour entretenir cette cruauté, l'entraînement des Espos était poussé à l'extrême dans le domaine des techniques anti-insurrection, et des armes généralement au stade de prototypes leur étaient fournies afin qu'ils les testassent sur les citoyens ou les ennemis supposés du CSA. Ces derniers étaient notamment les Rangers Trianii, une organisation militaire créée par le peuple Trianii, qui refusaient à l'Autorité le droit de les annexer purement et simplement.

Cependant, les Espos n'étaient pas téméraires. N'étant pas des soldats professionnels ou attachés à une quelconque idéologie, ils avaient vite fait de se rendre quand la situation leur était défavorable. Ils étaient également facilement corruptibles, pourvu qu'on y mît les moyens, et en toute discrétion.

Flotte

Au contraire des forces au sol, la flotte du CSA laissait à désirer, et ce dès son origine. En effet, lorsque l'Autorité se décida à mettre en place une stratégie de défense de ses frontières spatiales, elle statua d'emblée que les flottes de la Marine Impériale effectuerait le travail à sa place ! En contact permanent avec les Moffs du Secteur Aparo et du Secteur Wyl, Wyrrhem et Gozric, la flotte se bornait donc à de simples contrôles de routine sur les principales routes hyperspatiales avec des vaisseaux hors d'usage, achetés d'occasion à l'Empire Galactique ou produits à moindres frais. Non seulement l'Autorité avait une trop grande confiance dans sa coopération avec les Impériaux, mais en plus elle sous-estimait la porosité de ses frontières, lesquelles étaient parcourues de centaines de mondes abritant des bases de terroristes, de pirates et de contrebandiers opérant sans être inquiétés.

L'Autorité crut qu'il suffisait de mettre des Espos à bord de sa flotte pour renforcer son pouvoir de terreur et ainsi limiter les opérations des criminels à l'intérieur de ses frontières. Elle se trompait. Ses formations, très limitées, ne permettaient pas à ses officiers de coordonner des combats dans l'espace, même d'importance limitée. Pire, le programme de recrutement extra-sectoriel - du débauchage d'officiers prometteurs de la Marine Impériale, en fait - ne donna pas les effets escomptés. La flotte se contenta d'officiers impériaux à la retraite - comme le Commodore Jona Grumby - et de vaisseaux obsolètes. Là encore, l'ouverture d'une académie navale n'y changea rien : les vaisseaux étant trop archaïques, les criminels avaient encore et toujours une longueur d'avance.

Unité Prison

Comme pour sa flotte, l'Autorité avait une stratégie limitée en ce qui concernait l'avenir des criminels. A l'instar de sa politique économique, elle pensait que tout homme pouvait être acheté. En effet, les criminels recherchés par la Protection des lieux ou l'unité Enquête pouvaient se voir offrir un travail au service des enquêteurs les ayant arrêtés ! Par contre, s'ils acceptaient mais s'avéraient inefficaces, ils étaient exécutés... C'était également le sort réservé aux contrebandiers et pirates. Quant à l'arrestation des criminels de droit commun, elle n'était pas une mission des Espos, d'où une prolifération dangereuse sur les mondes les plus urbanisés du Secteur Corporatif.

Lorsque le seuil de tolérance venait à être dépassé, les forces de la Police de Sécurité procédaient purement et simplement à une rafle et envoyaient les criminels présumés en exil, voire sur une colonie de travail. Lorsque le crime commença à être particulièrement inquiétant pour le Conseil des Direx, autrement dit lorsqu'il commença à affecter de manière sévère les bénéfices des compagnies-sponsors, l'unité Prison fut mise sur pieds et une prison, Stars' End, construite sur Mytus VII, fut désignée comme devant être la vitrine de la Corporate Sector Authority en matière de perfection dans le domaine de l'incarcération. La plupart des prisonniers - politiques ou Trianii - étaient plongés dans des cabines de stase, dans lesquelles ils devaient être reconditionnés pour devenir des citoyens-hommes d'affaires exemplaires.

La mission de l'unité Prison fut sévèrement mise à mal quand le contrebandier Han Solo fit exploser la station énergétique, coupant court aux "rêves" de milliers de prisonniers, dont un nombre encore inconnu fut évacué sur Urdur avec l'aide de Jessa Vandangante.

Arme, vaisseaux et véhicules utilisés :

Armes

- Blaster Lourd à Répétition E-Web
- Blaster Lourd à Répétition F-Web
- Carabine Lance-Flammes C-22
- Fusil Blaster BlasTech 500 ESPO
- Fusil Lance-Flammes CR-24
- Fusil Sonique SonoMax 100
- Grenade à Fumée Nacht-5
- Grenade G-20 Glop
- Matraque Paralysante Z2
- Mortier Espo
- Pistolet Sonique SonoMax 75

Vaisseaux

- Star Destroyer Victory du CSA
- Cuirassé classe Invincible
- Corvette Marauder
- Authority IRD
- Authority IRD-A
- K-222
- Pinasse 2 Warpod
- TIS Zeta 19

Véhicules

- Airskimmer SX20
- Droïde de Défense Classe I
- Hovervan GX12
- Speeder de Détention JX40
- Strikebreaker
- X10 Groundcruiser

Composé de...

  • Jona Grumby Jona Grumby Capitaine de la Marine Impériale, Jona Grumby perdit ses deux jambes lors d'une bataille et fut placé en retraite anticipée. Il fut recruté par la Corporate Sector Authority et nommé Commodore de la Flotte de la Division de la Sécurité.
  • Baruche Sloane Baruche Sloane Baruche Sloane était un officier de la marine de la Corporate Sector Authority. Il fut envoyé prendre le contrôle de Kalinda, dans le secteur Kira.
  • Milo Phineas Milo Phineas Lieutenant de la Marine Impériale, Milo Phineas donna sa démission et rejoignit la flotte de la Corporate Sector Authority.
  • Aarica Vost Aarica Vost Aarica Vost était une espionne de la division Sécurité de la Corporate Sector Authority basée sur Kirima.

Articles en rapport

SonoMax
SonoMax
Organisations
Contrebandier
Contrebandier
Organisations
Espos
Espos
Organisations