Opération Coup de Marteau

L'Opération Coup de Marteau était un exercice grandeur nature, opéré en orbite de la planète Bessimir et sur celle-ci, opéré d'une main de maître par le commandant de la Cinquième Flotte des Forces de Défense de la Nouvelle République, Etahn A'baht.

Simulation en orbite de Bessimir

L'objectif de cet exercice grandeur nature était simple : valider les compétences du futur commandant de la toute récente Cinquième Flotte de la Nouvelle République, Etahn A'baht, par le Conseil de Défense Sénat Galactique. Pour ce faire, la flotte allait simuler une attaque sur une planète encore sous l'emprise de l'Empire Galactique, dépourvue de bouclier planétaire - Bessimir, à seulement quinze parsecs de Coruscant - et sur la lune de laquelle se trouvait une réplique d'un gigantesque canon planétaire à hypervélocité. La flotte, composée de plus de deux cents vaisseaux, quitta donc la planète Orinda et plongea en hyperespace. Malheureusement, les premières victimes de cette simulation furent les occupants d'un Ravitailleur de Flotte Hajen, l'Ahazi, qui émergea trop près de l'atmosphère de la planète et s'y consuma. Lorsque l'officier tactique indiqua à A'baht que tous les vaisseaux étaient au rapport, ce dernier donna le feu vert de la mission.

Chaque Transporteur de Flotte Endurance déploya ses deux escadrons de chasseurs K-Wing, lesquels avaient pour objectif de passer par le pôle sud pour accomplir leur mission. Pendant ce temps, les A-Wing s'occuperaient de détruire les drones installés préalablement par les Forces de Défense de la Nouvelle République pour rendre plus réelle cette simulation. Pour encore plus de réalité, des droïdes artilleurs, postés dans des canons de surface, devaient effectuer des tirs de canons à ions contre les chasseurs. Ces tirs permirent de trouver les emplacements des canons et de les détruire par des tirs venant des croiseurs orbitant à distance raisonnable de leurs cibles.

Pendant ce temps, le 24ème Escadron de Bombardement, commandé par Esege Tuketu, se déploya rapidement contre ses cibles, notamment les batteries de surface et les hangars supposés de Chasseurs TIE. Lorsque tout fut annihilé, l'escadron fit face au canon, lequel était équipé de boucliers anti-rayonnement et anti-particules, dont les générateurs étaient profondément enterrés pour faire face à un bombardement orbital. L'accélération procurée par les bombardiers permit un effet de surprise totalement dévastateur : les bombes - ou "oeufs pourris" - larguées sur le canon au moment où le bouclier s'ouvrait pour permettre les tirs destinés aux vaisseaux capitaux de la Cinquième Flotte - notamment à l'attention du Star Destroyer Defender Résolu commandé par Syub Snunb - permirent la saturation des secteurs de boucliers un à un, puis la deuxième vague l'annihila totalement.

-- Excusez-moi : quelqu'un aurait-il vu mes tripes ? Je les avais là, il y a juste un moment...
-- C'était marrant, hein ?
-- Marrant ? Autant que de draguer un rancor. Monsieur, j'ai peur d'avoir à vous relever de votre commandement. Il est clair que vous êtes malade... Veuillez me transmettre les commandes et me suivre sans faire d'histoire.
__Skids, artilleur de Tuketu, à propos de l'accélération

Le Résolu transmit les éléments concernant la destruction totale du canon par le 24ème Escadron à l'attention de l'Intrépide, le vaisseau-amiral de la Cinquième Flotte. Le Général A'baht envoya son rapport à la Présidente en exercice de la Nouvelle République, Leia Organa Solo, et à l'Amiral Ackbar, Suprême Commandeur des Forces de Défense, lesquels regardaient la retransmission depuis la salle du Conseil de Défense du Sénat dédiée à cet effet :

L'exercice Coup de Marteau s'est bien terminé. Un rapport détaillé des victimes, des déficiences et des performances des commandements individuels suit. La Cinquième Flotte peut être considérée comme opérationnelle...

Désordres au Sénat Galactique

Les huit membres du Conseil de Défense assistaient en effet à l'exercice en direct, aidés pour leur vote destiné à valider la mise en service de la Cinquième Flotte des exposés de l'Amiral Ackbar, du Général Wedge Antilles et de cinq autres officiers des Forces de Défense. Malheureusement pour ces derniers, les sénateurs du Conseil n'étaient en rien des fins connaisseurs de la chose militaire : juste des politiciens acharnés contre la Présidente Organa Solo. Parmi ceux-ci : Tolik Yar, favorable à la Présidente, lequel demanda si cet exercice était réaliste ou s'il s'agissait plus d'un spectacle destiné à faire joli. Ackbar répondit que les drones simulant les adversaires étaient de plus en plus performants et prenaient en considération de nombreux algorithmes pour agir comme des pilotes ou artilleurs chevronnés.

Le second, Cian Marook, s'enquit de savoir pourquoi le commandement d'une flotte aussi importante - et neuve, qui plus est - avait été confié à un nouveau venu dans l'Alliance Rebelle et la Nouvelle République (1), à savoir un citoyen de la planète Dornea, moins ancienne que d'autres. Il indiqua clairement sa préférence de voir le Mon Calamari à la tête de cette flotte. Acceptant le compliment, Ackbar rappela que les vaisseaux de la flotte dorneane avaient affronté la Marine Impériale tout comme d'autres vaisseaux de la Flotte Rebelle, ce qui faisait d'A'baht un être doté d'expérience. Il ajouta que c'était le Général en personne qui avait mis au point l'Opération Coup de Marteau et qu'il avait démontré sa crédibilité à conduire au combat une flotte de deux cents vaisseaux.

Enfin, vint le tour de Tig Peramis. Ce dernier accusa la Cinquième Flotte d'être un instrument de destruction de populations civiles, arguant que la flotte n'avait aucune utilité si elle n'attaquait pas des planètes dotées de boucliers planétaires. Mais Ackbar le prit à son propre jeu : des planètes ayant les ressources pour se fournir en boucliers planétaires étaient rares, d'où un scénario incorporant un canon. Mais Peramis se fit plus insistant. Se tournant vers la Présidente Organa Solo, il déclara :

-- Qui vous préparez-vous à envahir ?
-- Si vous aviez été présent au moment des votes, vous ne poseriez pas cette question, sénateur. Vous calomniez l'amiral Ackbar.
-- Je ne le calomnie pas. Je suis sûr que l'amiral est fidèle à ses engagements et loyal envers ses supérieurs.

Déclaration qui provoqua l'ire du sénateur Yar. Leia Organa Solo ajouta que la Cinquième Flotte n'avait qu'un but défensif et que ni elle, ni la Nouvelle République qu'elle représentait, n'avaient d'ambition territoriale. Mais Peramis revint sur son sujet de prédilection, avant de sortir :

Avec la Cinquième Flotte, vous n'avez pas visé la sécurité, mais conçu l'outil de l'oppression. [...] Une telle puissance donnera au fils de Darth Vader la tentation de suivre le chemin de son père... Elle ne peut que pousser sa fille à renforcer son pouvoir par la force des armes. Pourtant, vous restez là, assis et souriants, prêts à gober que tout ça est conçu pour votre protection... J'ai honte pour vous.

Tolik Yar demanda officiellement et devant toute l'assistance au Président du Sénat, Behn-kihl-nahm, que Peramis soit traduit en justice. Sur ce, la salle se vida et la Princesse d'Alderaan poussa un soupir de soulagement à l'attention de son compagnon Mon Calamari, déclarant que, finalement, cette réunion "s'était bien passée".

Note : l'argumentation du sénateur Cian Marook a été remise en cause dans un addendum à la biographie d'Etahn A'baht publiée sur le site officiel et affirmant que le Dornean avait combattu au cours de la Bataille d'Endor.