K-Wing

Chasseur-bombardier de Koensayr, le K-Wing devait définitivement remplacer l'Y-Wing et succéder, à terme, au B-Wing. Il s'illustra notamment au cours de la Crise de la Flotte Noire contre les croiseurs Aramadia de la Ligue Duskhan.

Chasseur-bombardier de la firm Koensayr, le K-Wing BTL-S8 avait été développé au sein d'un programme lancé après la Campagne du Grand Amiral Thrawn afin de remplacer définitivement le Y-Wing vieillissant et de succéder petit à petit au B-Wing qui, bien qu'il ait fait ses preuves, manquait de puissance de feu selon les décideurs du Commandement Suprême des Forces de Défense de la Nouvelle République que la firme devait équiper. Destiné au bombardement au sol - comme le prouva l'Opération Coup de Marteau de la Cinquième Flotte d'Etahn A'baht - ou bien aux attaques de stations spatiales et autres bâtiments capitaux de l'Empire Galactique ou des futurs ennemis de la Nouvelle République - comme les Yevethas de la Ligue Duskhan, au cours de la Crise de la Flotte Noire -, ce chasseur-bombardier devait allier puissance de feu et vitesse.

Pour ce faire, Koensay revint aux fondamentaux de l'aérodynamique : deux ailes, placées en queue de l'appareil - long de seize mètres, soit la longueur d'un Y-Wing - et équipées de trois tuyères. Les deux principales devaient tout simplement faire voler l'appareil et lui donner une vitesse destinée à frapper vite et fort. L'ajout de la troisième était à noter. Au contraire des deux tuyères à ions du Y-Wing et des surchauffes quasi-quotidiennes du réacteur à ionisation du B-Wing qui ne permettaient ni une grande manœuvrabilité, ni des accélérations poussées, cet ajout permettait une poussée atteignant jusqu'à 2700 G pour déguerpir plus rapidement sans être pris à partie par des chasseurs ennemis ou des turbolasers. Pour la puissance de feu, le K-Wing possédait tout un éventail de torpilles et autres bombes - jusqu'à dix-huit, interchangeables selon les missions -, les plus connues étant les torpilles à plasma T-33, aussi baptisées "oeufs pourris" par les quatre membres d'équipage. Outre le pilote et l'artilleur, qui se trouvaient dans le même cockpit, deux canonniers se trouvaient à l'arrière du cockpit et sous celui-ci, le premier équipé d'un canon laser jumelé, le second installé dans une tourelle quadlaser. (1)

Malheureusement, comme tout projet, le K-Wing avait ses défauts. Le premier était sa trop grande consommation de carburant et l'inexistence d'une hyperpropulsion qui le rendait très dépendant d'un vaisseau-amiral, depuis lequel les escadrons de chasseurs-bombardiers étaient lancés. Le second, et non des moindres, était la puissance de ses boucliers déflecteurs : s'ils existaient, ils étaient néanmoins insuffisants pour se défendre efficacement contre un ennemi supérieur en nombre et, de ce fait, nécessitait donc une escorte d'E-Wings. Ces deux points faibles furent particulièrement mis en exergue par les pertes subies par l'un des rares escadrons de K-Wings dont nous connaissons le nom - le 24ème Escadron de Bombardement, dont les membres les plus connus restent Esege Tuketu, Skids et Miranda Doni - au cours de la Bataille de Doornik-319 et de la Bataille d'ILC-905, contre le Croiseur Aramadia ou le Chasseur Yevetha Type-D.

Note : plusieurs controverses ont éclaté avec la publication du NEGVV. D'une part, quand l'auteur dudit livre a décidé de placer, sur le dessin, les deux canons mentionnés. En effet, dans la trilogie de la Flotte Noire, l'auteur ne mentionne aucunement des canonniers présents à bord du vaisseau. D'autre part, le dessin place deux cockpits séparés, ce qui n'est pas le cas dans la description faite dans les romans. Le sourcebook Starships of the Galaxy est venu corrigé cette erreur en reprenant la thèse des romans. Enfin, la troisième tuyère est décrite, dans les romans, comme étant placée sous le fuselage du K-Wing ; alors que le dessin la place délibérément au-dessus.

Articles en rapport

B-Wing
B-Wing
Vaisseaux
K-Wing
K-Wing
Vaisseaux
Koensayr
Koensayr
Organisations
Ligue Duskhan
Ligue Duskhan
Organisations
Y-Wing
Y-Wing
Vaisseaux