Nouveaux Mandaloriens

Les pacifistes Nouveaux Mandaloriens virent le jour environ 730 ans avant la Bataille de Yavin et furent menacés par le Death Watch au cours de la Guerre des Clones.

Les origines

Environ sept cent trente ans avant la Bataille de Yavin, la planète Mandalore fut ravagée suite à un énième affrontement entre les forces de la République Galactique, épaulées par les membres de l'Ordre Jedi, et les troupes Mandaloriennes beaucoup mieux armées que par le passé. Une dévastation conséquente qui finit par déboucher sur une profonde transformation de la structure sociale de ce peuple noble et fier. A la fin du conflit, la majeure partie des survivants, qui se regroupèrent sous la bannière des Nouveaux Mandaloriens, établirent volontairement une nouvelle philosophie, en allant jusqu'à ne plus reconnaître l'autorité d'un Mandalore et à abolir l'ancien code jugé trop violent. Des règles qui étaient par exemple jadis suivies par les Neo-Crusaders. Ainsi, ce groupe dominant, qui s'accapara en définitif le pouvoir dans le système, établit les bases de sa politique sur la paix, la tolérance et la neutralité. Une ligne de conduite qu'il s'évertua à suivre pour mieux s'intégrer et survivre dans une Galaxie hostile. Par ailleurs, le Mando'a ne fut bien évidemment pas supprimé.

Avec le temps, les magnifiques armures intégrales traditionnelles commencèrent à devenir de plus en plus rares. Une variante fut toutefois conçue pour les gardes. Néanmoins quelques clans irréductibles tentèrent de résister. Un comportement inacceptable qui poussa le gouvernement en place à exiler tout simplement les combattants réticents sur la petite lune Concordia pour enfin pouvoir tourner la page d'une Histoire bien tourmentée.

Une menace nommée Death Watch

Des siècles plus tard, une Guerre Civile Mandalorienne éclata entre les True Mandaloriens et le Death Watch. Craignant de replonger dans le chaos, les Nouveaux Mandaloriens refusèrent de prendre partie. Peu de temps après la mort de Jaster Mereel au cours de la Bataille de Korda VI, Pre Vizsla décida de s'attaquer aux réformistes Mando'ade. L'Overlord vouait une véritable admiration pour la culture de ses ancêtres et souhaitait la restaurer. A l'époque de la Guerre des Clones, les terroristes s'allièrent à la Confédération des Systèmes Indépendants pour tenter de prendre le contrôle de Mandalore. Avec l'aide du Comte Dooku, ils parvinrent à lancer une fausse rumeur qui remettait en cause l'intégrité de la Duchesse des pacifistes, Satine Kryz, en l'accusant de créer une armée pour soutenir l'effort des Séparatistes. Les renégats comptaient pousser le Sénat Galactique à envoyer des troupes sur la planète pour obliger les habitants à se soulever et à les soutenir. Malheureusement pour eux, et cela en dépit de la trahison du Sénateur Tal Merrik, le Maître Obi-Wan Kenobi, chargé d'assurer la sécurité de la dirigeante par le Conseil des Jedi, déjoua le complot après une enquête poussée.

Nouvelle génération

Lorsque Spar, l'un des cent Commandos de Reconnaissance Avancée de classe Alpha, créa peu avant la Proclamation de l'Ordre Nouveau du Maître Sith Darth Sidious l'organisation des Protecteurs Mandaloriens sous le nom de Mandalore the Resurrector, un titre disparu depuis la mort de Jango Fett sur Geonosis, sur les bases du Supercommando Codex, la faction non-violente en poste depuis des décennies fut finalement supplantée.

Articles en rapport

Geonosis
Geonosis
Planètes
Jango Fett
Jango Fett
Personnages
Mandalore
Mandalore
Planètes