Potentium

Mouvement philosophique qui germa au sein de l'Ordre Jedi et dont les membres croyaient que la Force était un tout et que les cotés clairs et obscurs n'existaient pas. Cette pratique fut considérée comme une grave déviance de l'enseignement Jedi et fut ba Afficher le sommaire

Le mouvement du Potentium était un groupement philosophique formé par quelques Jedi qui embrassaient des croyances divergentes par rapport au reste de l'Ordre Jedi à propos de la nature même de la Force. Ce groupement fut considéré par l'Ordre comme une dérive très dangereuse des enseignements Jedi, ce qui motiva l'excommunication totale et définitive de tout ses membres en l'an -132.

Une autre vision de la Force

Depuis les origines de l'Ordre Jedi, les enseignements Jedi considéraient la Force comme une entité constituée des deux concepts opposés du Coté Clair et du Coté Obscur. Bien que chaque Jedi croyait en sa propre interprétation de la Force selon son enseignement et son expérience, tous s'accordaient sur l'existence du mal que représentait le Coté Obscur, et sur le fait qu'il pouvait être véhiculé par des sentiments négatifs ou par de mauvaises utilisations de la Force.

Les membres du Potentium ne croyaient pas en cette séparation binaire de la Force. Pour eux, la Force était une entité parfaite, qu'ils appelaient le Potentium et qui était un tout unique et indissociable, sans aucune contradiction. Cette entité était le début et la fin de toute chose et entretenait une relation unique avec les êtres vivants. Selon leur théorie, le concept même du Coté Obscur et du mal était renié puisque la Force, créatrice et source de la vie, ne pouvait être associée à son contraire représentant la mort et la destruction. Les membres du Potentium s'accordaient cependant sur le fait que la Force pouvait être responsable de désastres mais expliquaient que dans ce cas, ce n'était pas le pouvoir de la Force en lui-même qui représentait le mal, mais bien l'intention de son utilisateur. En conséquence, le Potentium préconisait de ne mettre aucune barrière à l'utilisation de la Force quelle que soit sa forme, la seule condition requise étant d'utiliser son pouvoir dans un but noble.

En poussant leur théorie à son paroxysme, les membres du Potentium en arrivaient également à la conclusion que la Force ne devait pas être domptée ou apprivoisée par un quelconque entrainement préalable. Toute limite imposée dans l'utilisation de la Force empêchait l'utilisateur de profiter de son réel potentiel, comme c'était le cas avec l'enseignement Jedi traditionnel. C'est à cause de ces croyances extrêmes que les membres du Potentium furent très peu appréciés par leurs confrères Jedi qui les considéraient comme de dangereux déviants voir même pour certains comme des hérétiques.

Une théorie circulait au sein de l'Ordre Jedi qui stipulait que les concepts du Potentium aient pu être pour la première fois édictés par un Seigneur Sith dans le but de déstabiliser l'Ordre. Aucune preuve n'était cependant venue étayer cette éventualité.

Histoire du Potentium

Bien que la date exacte de l'émergence de la théorie du Potentium soit inconnue, la formation du groupement de Jedi dissidents eut lieu vers -132. Le groupe fut fondé par le talentueux et très respecté Jedi Leor Hal qui rassembla de nombreux Jedi et Padawan autour de sa cause. Quelques temps plus tard, Hal et ses suivants s'opposèrent ouvertement à la doctrine et à l'enseignement prodigué au Temple Jedi, en invoquant que la vision de la Force propagée par le Conseil des Jedi était inexacte. Ces accusations ébranlèrent l'Ordre Jedi et firent monter de nombreuses tensions entre les membres du Potentium et les Jedi fidèles à la doctrine du Conseil qui considéraient le Potentium comme une hérésie. Alors qu'il devenait limpide que l'existence du Potentium représentait une menace pour la stabilité de l'Ordre, le Conseil décida d'y mettre un terme. Yoda se chargea personnellement de faire dissoudre le groupe et de contraindre à l'exil tous ses membres.

Leor Hal, fondateur du Potentium Leor Hal, fondateur du Potentium

Expulsé de l'Ordre, Leor Hal erra dans la galaxie jusqu'à ce qu'il échoue sur une planète inconnue du nom de Zonama Sekot. Hal découvrit rapidement la véritable nature de la planète, et entreprit de communiquer avec Sekot, l'esprit vivant de la planète. L'ancien Jedi inculqua ses connaissances et la théorie du Potentium à Sekot ainsi qu'aux natifs de la planète, les Ferroans, avant de devenir le premier magister de la planète.

L'Héritage de la Force Universelle

Après la mort de Leor Hal, sa théorie perdura grâce à Sekot et aux Ferroans. Un siècle après l'expulsion du Potentium de l'Ordre Jedi, la Jedi Vergere se rendit sur Zonama Sekot sous les ordres du Conseil. Elle découvrit l'existence de Sekot et fut elle aussi formée à la théorie du Potentium qu'elle adopta en grande partie.

Des années plus tard, elle transmit la théorie de la non existence du Coté Clair ou du Coté Obscur à Jacen Solo lorsqu'il fut fait prisonnier des Yuuzhan Vong. Solo finit également par adopter cette nouvelle vision de la Force qui fut peu à peu étendue à l'ensemble du Nouvel Ordre Jedi où elle resta le courant dominant pendant quelques années. Cependant le Grand Maitre Luke Skywalker révisa finalement cette doctrine pour recentrer l'enseignement de l'Ordre autour de l'existence et du danger du Coté Obscur, comme le lui avaient appris Yoda et Obi-Wan Kenobi des dizaines d'années plus tôt.

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Leor Hal
Leor Hal
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Potentium
Potentium
Organisations
Yoda
Yoda
Personnages