Nen Yim

Nen Yim, comme la plupart des Yuuzhan Vong ayant pénétré dans la galaxie que nous connaissons tous, était née, et avait été élevée à bord d'un vaisseau-monde.

Nen Yim, comme la plupart des Yuuzhan Vong ayant pénétré dans la galaxie que nous connaissons tous, était née, et avait été élevée à bord d'un vaisseau-monde. Elle connaissait donc bien mieux les espaces clos, la gravité artificielle créée par les Basals Dovin et la lumière artificielle des Lambents que les espaces, la gravité et la lumière que l'on pouvait trouver sur une planète. Aussi, l'un de ses rêves était de pouvoir un jour fouler le sol d'une planète. Comme beaucoup de Yuuzhan Vong du domaine Yim, elle suivit une formation de modeleuse. Elle devint apprentie auprès de Mezhan Kwaad et fit de rapides progrès sous sa tutelle. Lorsque les Yuuzhan Vong prirent possession de la lune Yavin IV, Nen Yim put réaliser son rêve : elle travaillerait désormais dans un Damutek posé sur une véritable planète !

On avait confié à Mezhan Kwaad une jeune Jeedai blonde, Tahiri Veila, capturée quelques jours plus tôt par les guerriers lors de l'invasion de la planète, avec pour mission de la modeler afin qu'elle puisse servir à la gloire des Yuuzhan Vong. Avec sa maîtresse, Nen Yim essayait d'implanter de nouveaux souvenirs à la jeune humaine, mais le protocole Qah, inventé par les dieux pour les modeleurs yuuzhan vong, échoua. Les modeleuses essayèrent alors d'analyser le cerveau de leur sujet, afin de comprendre ce qui n'allait pas, et le résultat tomba rapidement : sa constitution était nettement différente de celle des êtres sur lesquels les modeleurs yuuzhan vong avaient l'habitude de travailler. Mezhan Kwaad demanda alors à son apprentie d'adapter le protocole déficient à la structure cérébrale de Tahiri, sachant pertinemment que de telles recherches seraient considérées comme hérétiques par les autres. Il convenait donc à Nen Yim, ainsi qu'aux autres apprentis, de garder le secret. La modification opérée par les modeleurs fut un succès : la jeune Jeedai avait cessé de résister aux modeleurs, elle était désormais Riina Kwaad, dévouée aux Yuuzhan Vong malgré son apparence.

Mais les guerriers avaient eu vent de l'hérésie, et vinrent examiner ce qu'il en était. Ils n'en eurent pas le temps, interrompus par l'arrivée inopinée d'un Yuuzhan Vong et d'un humain. Il s'agissait d'un Honteux, Vua Rapuung, associé au Jeedai Anakin Solo ; l'un était venu afin de retrouver son honneur de guerrier, l'autre pour délivrer son amie. Un combat s'en suivit, pendant lequel les guerriers qui n'attaquaient pas les nouveaux arrivants emmenaient Mezhan Kwaad et Nen Yim vers leur vaisseau. Mais Vua Rapuung obtint de pouvoir poser à la maîtresse modeleuse la question qui lui sauverait l'honneur : était-elle responsable de sa situation de Honteux ? Elle répondit par l'affirmative, tuant ses gardes. Lorsque Tahiri, aidée par son ami, retrouva ses souvenirs, elle décapita Mezhan Kwaad et fuit. La mort de la maîtresse modeleuse hérétique affaiblit la peine de Nen Yim, qui fut seulement envoyée - exilée - sur le Baanu Miir. Il s'agissait d'un vaisseau-monde, encore plus décrépi que les autres. Le Rikyam et de nombreuses autres parties avaient cessé de fonctionner correctement, voire de vivre, faute d'un entretien correct par les précédents modeleurs. Cela encouragea Nen Yim à exercer son travail du mieux qu'elle le pouvait, mais elle savait qu'elle aurait besoin de protocoles accessibles aux seuls maîtres, ou d'en inventer elle-même, comme elle avait fait sur Tahiri. Elle demanda au domaine de sa défunte maîtresse de lui envoyer un maître modeleur, mais sa demande fut refusée. Finalement, ils déléguèrent tout de même Kae Kwaad, afin de la surveiller. Entre temps, l'adepte modeleuse avait déjà commencé à pratiquer l'hérésie, poussant les protocoles afin de sauver ce qu'il restait du vaisseau-monde.

Dès l'arrivée du nouveau maître, Nen Yim envisagea de l'assassiner : il ne pensait pas une seconde au vaisseau-monde, seulement à tourmenter son adepte et à créer le Grutchin parfait. Nen Yim subtilisa le résultat de l'une de ses tentatives avortées, et le modela afin qu'il tue Kae Kwaad aussitôt qu'elle prononcerait le nom de son ancienne maîtresse.Grâce à la demande de son maître de lui greffer une nouvelle main, elle eut accès à son Qahsa, afin d'apprendre le protocole correspondant. Elle explora les sixième et septième cortex, réservés aux maîtres, apprenant les divers protocoles qui s'y trouvaient. Le huitième cortex lui résista, mais Nen Yim surmonta la douleur et parvint à y pénétrer.

Prise en flagrant délit par son maître, Nen Yim décida d'activer son grutchin, mais Kae Kwaad l'avait découvert et détruit... Il l'emmena auprès du Seigneur Suprême Shimrra, qui avait exigé sa présence. Kae Kwaad dévoila alors sa véritable identité : Onimi, le Honteux qui servait de bouffon à Shimrra. Celui-ci demanda à Nen Yim ce qu'elle avait vu dans le huitième cortex. Mais il n'y avait rien : Yun Harla n'avait pas encore enseigné tous les secrets de Yun Yuuzhan aux Yuuzhan Vong ; il la nomma donc maîtresse modeleuse, et la garda auprès de lui, dans un damutek secret, afin qu'elle obtienne de nouvelles connaissances, qui feraient tomber les infidèles. Pendant ce temps, les occupants du Baanu Miir étaient tous morts avec le vaisseau-monde ; on n'avait même pas pu les transférer à bord du nouveau vaisseau-monde construit dans le système de Sernpidal, car les infidèles venaient juste de le détruire.

Après un an passé au service de Shimrra, Nen Yim fut prêtée au Maître de Guerre Tsavong Lah afin qu'elle enquête sur la pince radank qu'on lui avait greffée quelques mois plus tôt, et qui rongeait de plus en plus le bras du Maître de Guerre. Suivant la suggestion - faite au hasard - par Viqi Shesh, elle découvrit rapidement que le modeleur qui la lui avait greffée était coupable, et non la volonté divine. Tsavong Lah repéra alors ses complices, des prêtres, et les fit tous exécuter par des Rancors.

Nen Yim retourna alors auprès de Shimrra. La situation était claire : avec l'hérésie Jedi qui se développait sur Yuuzhan'tar et les autres mondes conquis, il était hors de question que les recherches de Nen Yim et de ses disciples, qui frisaient avec l'hérésie, soient connues au dehors. Il leur était donc tout aussi interdit de sortir qu'aux autres de rentrer, et Onimi servait d'intermédiaire entre Shimrra et Nen Yim, afin de transmettre les directives dans un sens et les résultats dans l'autre. Nen Yim ne l'appréciait pas, car il parlait toujours par énigmes, et ne montrait pas le respect dû à une maîtresse modeleuse.

Un jour, Onimi lui montra un qahsa et un étrange vaisseau rapportés par Ekh'm Val, avec pour mission de l'étudier. Elle fit son rapport directement à Shimrra : le vaisseau avait des moteurs métalliques, la coque n'était pas en Corail Yorik, mais il était vivant et sa biologie moléculaire était très proche des vaisseaux yuuzhan vong. Les Yuuzhan Vong avaient des protocoles décrivant des armes efficaces contre ce genre de vaisseau, bien qu'il s'agît de la première fois qu'ils rencontraient de tels vaisseaux. Et la dernière, selon Shimrra, qui affirmait avoir détruit la seule planète, où on en construisait : Zonama Sekot, également vivante. Il lui demanda cependant de commencer la construction des armes adéquates. Nen Yim sortit discrètement du damutek où elle était enfermée, invisible grâce à une cape de Nuun, et alla à la rencontre de Harrar, le prêtre de Yun Harla. Après que chacun ait prouvé à l'autre sa loyauté envers Shimrra, elle lui confia la situation et ses mystères, ainsi que son désir d'aller voir ce qui se tramait réellement sur Zonama Sekot. Harrar lui proposa de contacter Yu'Shaa, le prophète des Honteux, qui souhaitait également s'y rendre. Le véritable plan consistait en fait à tendre un piège au Prophète, que le prêtre recherchait depuis plusieurs mois dans les profondeurs de Yuuzhan'tar, et si le piège échouait, ils pourraient au moins faire croire aux autorités que Yu'Shaa avait tenté d'enlever Nen Yim. Elle envoya un messager contacter le Prophète, qui accepta de venir la chercher en temps voulu. Mais il ajouta une petite touche personnelle : des Jeedai l'accompagneraient sur Zonama Sekot, et leur fit parvenir un qahsa leur expliquant la situation. Pendant ce temps, Nen Yim répara le vaisseau qu'on lui avait confié, y installant des commandes typiquement yuuzhan vong, liées à un capuchon cognitif, masquant les commandes électroniques sans oser les enlever.

Lorsque son adepte lui annonça les troubles causés par des Honteux, Nen Yim comprit qu'il s'agissait des fidèles de Yu'Shaa, accompagnés par les Jeedai, qui venaient la chercher. Après l'avoir renvoyée, elle paralysa les défenses du damutek afin de faciliter leur progression. Reconnaissant celle qu'elle avait elle-même modelée, Nen Yim crut sa dernière heure venue. Tahiri ne lui cacha pas les souffrances qu'elle avait endurées sur Yavin IV et après, mais elle parvint à maîtriser son agressivité : après tout, ils n'étaient pas venus ici pour accomplir une quelconque vengeance, mais pour emmener Yu'Shaa sur Zonama Sekot. Alors que le vaisseau s'apprêtait à partir, trois guerriers supplémentaires arrivèrent sur les lieux. Depuis le vaisseau, Nen Yim vit que Tahiri avait été blessée, ce qui la rassura : elle ne souhaitait guère une nouvelle confrontation avec elle.

Dès que Corran eut transporté la jeune femme blessée à l'intérieur du vaisseau, Nen Yim le fit décoller, puis rejoignit le Prophète au point de rendez-vous. Harrar était également présent, mais soudain, des invités venus du ciel précipitèrent leur ascension dans l'atmosphère de Yuuzhan'tar. Avant même d'être parvenus dans l'espace, elle proposa un saut hyperspatial, ce qui ne manqua pas de déclencher des protestations de la part de Corran : depuis plus de vingt ans que celui-ci volait, il n'avait jamais connu personne qui ait survécu à un saut entamé si près d'un puits gravitationnel. L'ancien Rogue lui demanda de préparer un saut vers Borleias, mais les coraux-skippers les poursuivaient toujours. La modeleuse n'appréciait pas qu'il lui donne des ordres, mais elle révéla à Corran ce qu'elle savait du chasseur, ainsi que les commandes originales du vaisseau, avant de le laisser piloter. Cependant, il exigea qu'elle aille soigner Tahiri avant tout autre chose, ce qu'elle accepta à contrecoeur.

Lorsqu'ils furent enfin en hyperdrive, Corran la rejoignit, et la jeune Jedi reprit connaissance. Il profita du fait que les cinq membres de l'expédition pour Zonama Sekot étaient réunis pour leur annoncer... qu'ils n'allaient pas sur Zonama Sekot !
Peu après, Tahiri et elle eurent une discussion à propos de ce qu'il s'était passé deux années plus tôt, sur Yavin IV. Aux questions de la jeune fille, la modeleuse lui avoua n'éprouver aucun remords, qu'elle l'avait haïe au moment où elle avait décapité sa maîtresse. Mais avec le recul, elle put constater que sa haine s'était évanouie, et demanda à Tahiri ses propres sentiments à son sujet. Lorsqu'elles en vinrent à la confiance qu'elles accordaient au reste de l'équipage, Nen Yim lui avoua qu'elle avait de quoi repérer et détruire un éventuel villip caché, espérant ainsi convaincre Corran de la mener à son but : Zonama Sekot. Craignant qu'il s'agisse du pire danger jamais affronté par son peuple, elle avait apporté avec elle des protocoles capables de la neutraliser, au cas où ses craintes venaient à se confirmer. Lorsqu'un croiseur Interdicteur les tira prématurément de l'hyperespace non loin de Bilbringi, Nen Yim proposa de repasser en hyperdrive - malgré l'Interdicteur. Mais elle ne voulait pas dévoiler comment si les Jeedai ne promettaient pas de garder son secret pour eux. Lorsque Corran leur révéla qu'en réalité, ils se dirigeaient depuis le début vers Zonama Sekot, la modeleuse accepta de les tirer de là. Il s'agissait d'un dispositif modelé par un de ses apprentis, et qu'elle pourrait utiliser pour neutraliser temporairement le puits gravitique de l'interdicteur. Le premier test, effectué en situation réelle, fut une réussite : ils purent poursuivre leur voyage vers la planète mystérieuse. Mais le vaisseau était désormais blessé, et ne pourrait plus supporter ce genre de mésaventures.

Plus tard, en admirant la beauté d'un système stellaire, Nen Yim et Tahiri confrontèrent de nouveau leurs points de vue respectifs sur la situation : tandis que Tahiri appréciait simplement la poésie du spectacle, Nen Yim tenait à ses explications scientifiques. Elles en vinrent à parler des dieux yuuzhan vong, et la modeleuse déclara qu'une réalité devait exister derrière eux. Tahiri lui proposa son hypothèse : les dieux seraient une mauvaise interprétation de la Force. Nen Yim en avança alors une nouvelle : les dieux yuuzhan vong comme la Force des Jedi seraient plutôt une mauvaise interprétation d'un autre phénomène plus vaste. Elle avoua qu'elle n'y croyait pas, mais il s'agissait au moins d'une hypothèse de travail. La modeleuse révéla qu'elle avait vérifié les basals dovin qui assuraient la propulsion du vaisseau, et qu'ils étaient mourants. Après quelques sauts de plus en plus mouvementés, ils finirent par arriver en vue de la planète tant convoitée. Ce fut son attraction gravitationnelle qui leur permit de descendre. Mais la présence de Zonama Sekot dans la Force était si forte que les Jedi n'arrivaient pas à localiser les Jedi qui les avaient précédés de quelques semaines. Yu'shaa affirma sentir quelque chose lui aussi, mais pas Harrar. En utilisant le seul basal dovin qui avait survécu, Corran parvint à un atterrissage, bien que brutal, et le vaisseau fut le seul à ne pas y survivre.

Aussitôt le pied posé par terre, Nen Yim ressentit une impression de justesse provenant de la planète, qu'elle n'avait senti ni sur Yavin IV, ni sur Yuuzhan'tar, ni dans le vaisseau-monde où elle avait grandi. Afin de déterminer objectivement l'origine de cette sensation, elle réunit son matériel hors des restes du vaisseau et partit collecter des échantillons avec la Jeedai et le Prophète. Au bout de quelques heures, elle trouva un arbre lim, censé avoir disparu depuis bien longtemps, et surtout ne jamais être venu dans cette galaxie. On ne les trouvait guère que dans les qahsa qang, en attente d'être modelés à nouveau. La vie sur la planète était de manière générale très proche des formes de vie de leur galaxie, mais semblait avoir évolué naturellement, sans trace de modelage. La biodiversité était également anormalement faible, comme si la planète avait subi une extinction massive. Et pourtant, l'écosystème fonctionnait comme si de rien n'était. Les espèces semblaient jouer gratuitement le rôle d'espèces éteintes, et contrôlaient leurs naissances. En bref, elles coopéraient, notion inconnue chez les Yuuzhan Vong. Afin de se faire aider, elle confia son qahsa au Prophète, luttant contre ses instincts qui lui disaient qu'il n'était qu'un Honteux, et l'accorda à lui, ce qui signifie qu'il pourrait lire et utiliser tout ce qu'il voudrait sans autre autorisation de sa part. Puis Harrar arriva, demandant à la modeleuse un compte-rendu de ses travaux. Tahiri intervint pour donner son explication de la coopération : la Force.

Articles en rapport

Nen Yim
Nen Yim
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Shimrra
Shimrra
Personnages
Harrar
Harrar
Personnages