Odan-Urr

Le célèbre code Jedi fut introduit dans l'ordre et la morale Jedi par le Maître Jedi Odan-Urr.

Il n'y a pas d'émotion, il n'y a que la Paix.
Il n'y a pas de Passion, il y a la Sérénité.
Il n'y a pas d'Ignorance, Il y a la Connaissance.
Il n'y a pas la Mort, il n'y a que la Force.
_Odan-Urr.

Le célèbre code Jedi fut introduit dans l'ordre et la morale Jedi par le Maître Jedi Odan-Urr. Le Draethos, issu d'un peuple de guerriers de la planète Thosa, se distingua des siens par son caractère très pacifique. Le Jedi naquit 5 000 ans avant la Bataille de Yavin, bien avant la Grande Guerre de l'Hyperespace, et perdit la vie pendant la Grande guerre des Sith. Sa popularité fut aussi due au fait qu'il vécut plus de 1 000 ans. Il avait la peau grise et rugueuse, ses incisives supérieures proéminentes lui donnaient un air plus agressif et dangereux, niant ainsi son pacifisme. Pendant sa jeunesse, il fut d'abord un simple Jedi durant l'Ancienne République Galactique, s'occupant d'une bibliothèque, et n'ayant guère l'allure d'un Héros dont le nom est écrit dans toutes les archives d'histoire de la Grande Guerre de l'Hyperespace.

Le Maître Jedi Célégien Ooroo le prit sous sa tutelle quand il fut confié à l'Ordre Jedi. Durant son entraînement, le Draethos se révéla être très doué pour la maîtrise des dons télépathiques. Cependant, le véritable intérêt d'Odan-Urr était les livres, et l'histoire des Jedi à travers toute la galaxie qui était relatée dans la bibliothèque dans laquelle il passait la majeure partie de son temps, à consulter de vieux documents et des hologrammes. Bien que la connaissance soit un fondement de base de la vie du Jedi, il commença à délaisser certains de ses devoirs de Jedi, au profit de sa vie studieuse. Son maître Ooroo lui fit quelques réprimandes sur ses actions malgré la soif d'Apprentissage de son Padawan. C'est par le souvenir des rapports entre son maître et lui même qu'Odan-Urr écrivit le troisième verset du Code Jedi.

Puis vint le jour où Ooroo obligea à Odan quitter ses livres et les tables afin d'accomplir ses devoirs de Chevalier Jedi. Le maître Célégien envoya Odan Urr en mission auprès de l'Impératrice Téta pendant les Guerres d'Unification du Système Koros afin de lui apporter l'aide des Jedi. La planète Kirrek, l'une des sept planètes, du système de l'Impératrice Téta, était le dernier monde à résister aux tentatives d'unification de la dirigeante du système de Koros. Ooroo envoya Odan sur Cinnagar, capitale du territoire de l'Impératrice Téta, afin de l'aider dans sa tâche d'unification. Mais Odan avait passé sa vie sur les livres de la bibliothèque et ses talents de combattant laissaient encore à désirer. Il fut secondé par le Jedi Memit Nadill, le premier conseiller de l'Impératrice. Odan-Urr se rendit ensuite à Kirrek pour l'ultime bataille des Guerres d'Unification. Le Draethos y découvrit alors ses véritables capacités à renverser le cours d'une bataille. Il développa une technique qu'il utilisait avec Memit quand ils allaient au combat : la méditation de Guerre. Elle visait à exacerber les craintes les plus intimes d'un adversaire, pour le pousser à renoncer au combat. Chaque fois qu'elle fut mise en place, le nombre de pertes de l'armée de Téta diminuait, mais aussi celui des ennemis. Après cette victoire sur Kirrek, les Guerres d'Unification prirent fin.

Odan-Urr fut nommé Gardien du système de Koros, et il resta sur Cinnagar en compagnie de Memit Nadill. Cette expérience de guerre avait suffi au Draethos, il pensait être débarrassé à jamais d'une vie de guerrier, mais il ne put se douter un instant que l'évènement auquel il allait participer serait la cause de l'une des plus grandes Guerres de tout les temps. Pendant son séjour, il prit la défense de deux jeunes gens, traqués par deux assassins. Il laissa les deux jeunes sortir du Système de Koros mais il ignorait que ces deux adolescents, Jori et son frère Gav Daragon, seraient à l'origine de la découverte de l'Ancien Empire Sith, et qu'ainsi se déclencherait la Grande Guerre de l'Hyperespace. Peu de temps après, Odan-Urr eut une vision dans la Force, révélant l'Empire Sith rassemblant ses forces dans les confins de la Galaxie. Il révéla tout à l'Impératrice qui partit pour Coruscant, avec les deux Jedi, pour avertir la République.

Lorsque Téta s'adressa au Sénat, la déception fut complète : le Sénat nia le fait que l'Empire Sith soit une menace pour la République. Les Sith étaient pour beaucoup une légende des temps anciens. Odan-Urr retourna sur Cinnagar avec l'Impératrice Téta afin de rassembler des forces armées afin de protéger la République, contre son gré, d'un invasion.
La flotte de l'Impératrice fut reconstruite après les dégâts causés pendant les Guerre d'Unification. Ooroo, ancien maître d'Odan, rendit visite à ce dernier, afin de lui apporter aide et soutien : pendant l'audience avec le Sénat, des Jedi étaient présents et avaient cru en la révélation du Draethos. Les Jedi se préparaient également, au cas où la révélation s'avèrerait vérifiée. La jeune Jori Daragon s'était échappée de l'Empire des Sith et porta confirmation de l'invasion à l'Impératrice Téta.
La flotte fut alors déployée dans tout le système de Koros, pour parer à une attaque, pendant que Memit Nadill retourna sur Coruscant, avertir les Jedi de l'arrivée de l'Empire Sith sous peu de temps.

Odan-Urr et son ancien maître Ooroo furent envoyés défendre Kirrek avec, pour armée, les rebelles que le célégien avait combattus pendant les Guerres d'Unification, qui s'étaient ralliés aux côtés de l'Impératrice contre l'envahisseur, afin d'obtenir leur pardon. Depuis la citadelle de Kirrek, Odan vit les premières vagues pénétrer l'espace de la République. La seconde Guerre de Kirrek, qui engendrera la Grande Guerre de l'Hyperespace allait commencer. Odan mit en place sa méditation de Guerre, mais elle se révéla inefficace contre la rage des Sith de Naga Sadow. Ooroo fit mettre à l'abri les troupes et libéra l'atmosphère toxique contenue dans sa bulle de survie. Mais cet acte fut également le dernier du célégien, qui, emportant grand nombre d'ennemis dans sa tombe, se sacrifia car il ne pouvait échapper lui-même au piège, l'atmosphère se révélant être un véritable poison pour lui. Ooroo fit alors faire la promesse à Odan que ce dernier deviendrait, les siècles à venir, un grand Jedi, et qu'il ne ferait plus qu'un avec la Force parmi ses livres. La tristesse du Draethos fut atténuée en voyant que les forces de Naga Sadow reculaient, comme partout dans l'espace républicain.

A la fin de cette guerre, Odan-Urr prit congé de l'Impératrice Téta, afin de réfléchir aux paroles de son ancien maître. Avant de partir, il obtint l'autorisation d'examiner l'un des croiseurs Sith abandonné en orbite. Il y trouva ainsi l'objet qui allait devenir son bien le plus précieux : un holocron Sith. Il étudia l'artefact, et les paroles d'Ooroo lui revinrent : c'est sur Ossus qu'Odan allait créer un vaste centre d'apprentissage, cette institution qui allait devenir la Bibliothèque Jedi d'Ossus.

Ayant lui même façonné la bibliothèque à son espérance, Odan-Urr y accumula les connaissances de tous les coins les plus reculés de la Galaxie, mais la moitié de la contenance des bases de données de la Bibliothèque était la collection personnelle d'Odan, accumulée pendant le millénaire de sa vie. Il resta fidèle à l'Ordre Jedi, suivant les principes, et devenu Maître Jedi, il se vit ensuite attribuer le titre de Maître des Antiquités. Il étudia les différentes manières de méditer et d'aborder la Force, ainsi que le fait d'être un Jedi. C'est dans ce cadre qu'Odan-Urr rédigea ainsi, à partir d'écrits anciens, le Code Jedi, qui devint les fondations de l'enseignement du Jedi, pendant les millénaires à venir.

A 400 ans, il fut nommé porte-parole des Jedi devant le gouvernement et garda ce titre pendant les six siècles qu'il lui restait à vivre. Lors d'une assemblée sur la planète Deneba, sur le Mont Meru, le vieux Draethos fut particulièrement attentif aux propos d'Ulic Qel-Droma, à propos de la solution à trouver pour éliminer la menace des Krath, une secte d'appartenance au Coté Obscur. Ulic prétendait les infiltrer et de les détruire de l'intérieur. Mais la réunion fut interrompue par l'attaque surprise de droides de guerre Krath. Au cours de cet embuscade, Arca Jeth, le maître d'Ulic Quel-Droma, trouva la mort. Odan-Urr retourna sur Ossus et, après avoir fait ses dernières mises en garde à Ulic, lui confia l'holocron Sith, qui renfermait l'histoire d'un Jedi qui croyait pouvoir vaincre le Côté Obscur, mais fut finalement consumé par ce dernier, l'ayant amené à tuer son propre maître. Ulic décida quand même de partir et Odan-Urr ne put que lui souhaiter bonne chance.

Le vieux Draethos enseigna les voies de la Force à Nomi Sunrider, sur la Méditation de Combat, ainsi que d'autres techniques visant à créer un mur de lumière pour rendre aveugle un adepte de la Force vis-à-vis de cette dernière. Dans la pièce des Antiquités, la pièce renfermant les biens les plus précieux de la Bibliothèque d'Ossus, Odan-Urr remarqua que l'holocron Sith était animé d'une activité étrange, révélant la présence d'un Seigneur Noir des Sith. Exar Kun, ancien Jedi, avait l'intention de récupérer l'artefact des mains d'Odan-Urr. Exar Kun, s'avança vers l'holocron mais Odan s'interposa. Obligé d'engager le combat, Odan-Urr ne put s'imposer contre la puissance du Coté Obscur à cause de son âge. Le Draethos fut vaincu et Exar Kun s'empara de l'holocron Sith.

Conformément à la promesse qu'il fit à son maître, Odan-Urr avait vécu plusieurs siècles, et fut l'un des plus grands Jedi de son époque. Il ne fit effectivement qu'un avec ses ouvrages dans la Force. Il n'avait pu empêcher Exar Kun de déclencher la Grande Guerre des Sith, mais il eut la chance de mourir avant de voir son œuvre, la Grande Bibliothèque d'Ossus, détruite par l'onde de choc de l'explosion d'étoiles dans l'Amas de Cron, par les Sith qui allait déclencher la plus grande des Batailles pendant l'Ancienne République.

Articles en rapport

Odan-Urr
Odan-Urr
Personnages
Ooroo
Ooroo
Personnages
Force
Force
Cultures
Sith
Sith
Organisations
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Draethos
Draethos
Espèces