Camp d'Extermination Impérial 28

Construit par l'Empire Sith de Darth Krayt au cours du Génocide des Mon Calamari, le Camp d'Extermination Impérial 28 fut détruit par un Léviathan des Mers créé par le Seigneur Sith Darth Azard et le Scientifique Sith Vul Isen.

Lorsque le Seigneur Noir Darth Krayt ordonna peu après la débâcle de la Bataille de Dac le Génocide des Mon Calamari, il chargea Darth Azard de pourchasser et d'éliminer dix pour cent des semblables de l'ancien membre Triumvirat de l'Alliance Galactique Gial Gahan. En dépit de la féroce opposition des Rangers du Capitaine Tanquar et du Chevalier de l'Empire Treis Sinde, de nombreux civils furent capturés par des Stormtroopers et des officiers xénophobes fidèles à l'Empereur Sith déployés sur la planète océanique. Situé sur un promontoire rocheux au centre de la Tranchée de Soheras, le Camp d'Extermination Impérial 28 abritait à lui seul des centaines de prisonniers qui attendaient la mort comme une certaine délivrance. Afin de les affaiblir et de briser la moindre étincelle d'espoir encore présente, ils furent affamés dès leur arrivée et forcés à exécuter des tâches pénibles et surtout inutiles. Bien évidemment, rien n'avait été aménagé pour eux. Ils nageaient, respiraient tous ensemble dans leurs propres excréments. A croire que la Haute Culture Humaine du Maître Sith Darth Sidious était éternelle. Leurs tortionnaires avaient refusé de les tuer immédiatement, ils préféraient juste attendre patiemment que la maladie et la faim les emportent.

Quand le Seigneur Sith Quarren et le Scientifique Sith Givin Vul Isen créèrent par le biais de l'Alchimie Sith un redoutable Léviathan des Mers grâce à des informations fournies par le Maître de la Tradition Sith Darth Wyyrlok II pour anéantir efficacement la résistance, ils prirent un certain plaisir à envoyer la créature sur l'installation. Le Sithspawn détruisit le grillage et absorba l'énergie vitale et la conscience de ses proies affaiblies par des conditions de vie horribles. Les corps inanimés des malheureux amphibiens, désormais semblables à des coquilles vides, partirent ensuite à la dérive dans l'océan au milieu des débris de leur ancienne prison.

Articles en rapport

Jen'ari
Jen'ari
Cultures
Vul Isen
Vul Isen
Personnages