Bataille de Doornik-319

La bataille de Doornik-319 fut le premier affrontement entre la Nouvelle République et les Yevethas de la Ligue Duskhan. Les conséquences en furent désastreuses, notamment pour le travail de la Présidente Leia Organa Solo. Afficher le sommaire

Sommaire Masquer
La décision du gouvernement yevethan d'approvisionner les bases et les colonies situées dans les territoires saisis illégalement est en complète contradiction avec notre ordre de quitter les lieux. J'ordonne donc un blocus immédiat de ces sites.
_Discours de Leia Organa Solo après l'absence de réponse de la Ligue Duskhan

Empêcher l'établissement d'un avant-poste yevethan

Le Général en charge de la Cinquième Flotte des Forces de Défense, Etahn A'baht, ordonna à ce que seule une trentaine de vaisseaux fussent déployés pour attaquer Doornik-319, soit : le Transporteur de Flotte Endurance Intrépide en fer de lance, suivi des Croiseur Lourd Majestic Téméraire, Illustre, Liberté et Vigilant, accompagnés des Transporteur d'Assaut Defender Réponse et Bouclier. Alors qu'ils sautaient en hyperespace pour un court saut, Morano rappela à l'équipage de son vaisseau qu'ils devaient absolument trouver le Star Destroyer Imperial I , vu grâce à des hologrammes récoltés par la sonde d'Alpha Blue envoyée par Hiram Drayson dans le secteur.

Émergeant de l'hyperespace, le responsable tactique indiqua qu'aucun destroyer n'était en vue, pas plus qu'un seul Chasseur Yevethan de Type-D ou un Croiseur Aramadia. Les chasseurs E-Wing et K-Wing furent déployés de leurs transporteurs juste au moment où les radars indiquèrent quinze contacts effectuant des micro-bonds pour éviter les cônes d'interdiction des renforts réclamés par A'baht. Morano ordonna la mise en place du protocole de contre-attaque quand un barrage issu d'un canon ionique et de batteries de surface prirent pour cible le vaisseau-amiral de la flotte. L'officier tactique annonça que trois destroyers venaient d'être repérés et ces derniers ouvrirent le feu sur les vaisseaux les plus vulnérables. Le Tranchant, un Croiseur d'Escorte Sacheen, fut sévèrement touché par quatre bombes à gravité, puis explosa lorsqu'une torpille toucha le pont de commandement.

Embuscade

Etahn A'baht ordonna le rapatriement des corps et des débris avant que les vaisseaux ennemis ne refassent un passage. Le Colonel Corgan, officier tactique, argua que d'autres vaisseaux pourraient les prendre à revers, mais le Général balaya ces suppositions, disant que si c'était le cas, l'attaque serait venue en même temps que la précédente. Il ordonna à tous les vaisseaux secondaires de quitter l'orbite de Doornik-319 puis transmit le code ordonnant aux Forces d'intervention Aster du Commodore Brand et Vigne Noir d'attaquer l'ennemi.

Ces forces lancèrent leurs chasseurs K-Wing dans la mêlée, dont ceux du 24ème Escadron de Bombardement. Alors qu'ils se préparaient à tirer, le pilote Esege Tuketu entendit un flot de paroles recouvrir tous les canaux :

- Mon nom est Totolaya, je suis un Kubaz. J'habite sur Morning Bell. Je suis otage des Yevethas. Si vous m'attaquez, je serai tué...
- Je me nomme Brakka Barakas, ancien colon de New Brigia. Je suis otage des Yevethas. Si vous m'attaquez, je serai tué...
- Restez sur la cible, effectuez le largage.
- Je suis Liekas Tendo, un ingénieur de Morath. [...]
- Je suis Candor Ijjix, de la Souveraineté de Norat. J'ai été pris en otage par les envahisseurs.

Cette propagande des Yevethas à l'égard des pilotes eut l'effet escompté. Désorganisés, certains pilotes refusèrent de larguer leurs bombes contre des vaisseaux remplis d'otages : l'un des pilotes du vol rouge de Tuketu fut même menacé par ce dernier de passer en cour martiale pour avoir délibérément refusé de suivre les ordres. Les K-Wings devinrent des proies faciles pour les chasseurs yevethans, qui ne purent être contenus par les escadrons de E-Wings, et au moins une cinquantaine de bombardiers furent détruits, sonnant la fin de la bataille. L'escadron de Tuketu perdit la moitié de ses effectifs, tandis que seul un de ses collègues du vol bleu rentra en vie. Autre perte : le Croiseur Lourd Majestic Phalanx fut détruit par un barrage de torpilles à protons yevethanes qui s'écrasèrent contre sa coque alors qu'il avait baissé ses boucliers pour tenter de tracter un E-Wing endommagé. Depuis son vaisseau-amiral, A'baht ordonna la retraite vers la frontière de l'Amas de Koornacht.

Les K-Wings du 24ème Escadron de Bombardement passe à l'attaque Les K-Wings du 24ème Escadron de Bombardement passe à l'attaque

Coup de semonce

A la porte du Sénat, Behn-kihl-nahm ordonna que le panneau clamant que la Nouvelle République connaissait 1000 jours sans coup de feu soit retiré. Quant au Conseil Dirigeant de la Nouvelle République, il ne mit pas longtemps à faire connaître sa décision à Leia Organa Solo : un message lui ordonna qu'elle se rendît au siège du Conseil, au sein du Sénat Galactique. Une heure après des discussions portes closes, elle fut finalement introduite devant le Conseil, présidé par Doman Beruss, l'un de ses alliés jusque-là et ami de son défunt père, Bail Organa. Il l'informa qu'une motion de destitution avait été déposée contre elle :

Un membre de ce corps a appelé au vote de défiance selon les charges suivantes... Un, abus d'autorité. Deux, mise en danger de la paix et de la vie des citoyens de la Nouvelle République. Trois, ordres illégaux destinés à ouvrir les hostilités contre un Etat souverain. Quatre, incompétence.

Beruss l'informa que Krall Praget était l'instigateur de la motion, ce qui surpris la Chef d'Etat, pensant tout d'abord au Bothan Borsk Fey'lya. Les débats furent assez mouvementés, au point que Praget eût retiré sa quatrième motion lorsque le sénateur Rattagagech s'empressa de reconstituer les pensées de Leia aux moments fatidiques. Puis vint le tour de Fey'lya, en charge du Conseil de Justice. Ce dernier demanda à la Présidente si elle aurait changé certaines de ses décisions à la lumière des mêmes informations ; Leia répondit par la négative et se justifia en disant que la Nouvelle République avait adressé un ultimatum. Beruss conclut la réunion en disant que la motion était repoussée. Bennie informa Leia peu après que Praget n'avait fait que devancer le Bothan pour le dépôt de la motion de destitution. Il lui conseilla de tout de même se méfier :

Quand l'air est saturé de peur, il suffit d'un rien pour qu'elle se généralise. Ce n'est pas le premier défi, Leia. Et si rien ne change, la prochaine fois, vous n'y survivrez pas...

Articles en rapport

E-Wing
E-Wing
Vaisseaux
Leia Organa
Leia Organa
Personnages
Morano
Morano
Personnages
Yevethas
Yevethas
Espèces