Vongspawn

Les Vongspawns étaient les malheureuses victimes du sabotage du Projet Ossus du Maître Jedi Kol Skywalker et de la Modeleuse Yuuzhan Vong Nei Rin.

Un Myneyrsh Vongspawn. Un Myneyrsh Vongspawn. A l'origine le terme Vongspawn désignait un monde maudit. Toutefois, il finit également par englober les malheureuses victimes du sabotage du Projet Ossus du Maître Jedi Kol Skywalker et de la Modeleuse Yuuzhan Vong Nei Rin. Ces dernières, natives des planètes terraformées, étaient facilement reconnaissables à travers la Galaxie car elles arboraient toutes, sans la moindre exception, des excroissances osseuses douloureuses sur la peau. Des symptômes qui rappelaient indéniablement ceux provoqués par le fameux Implant de restriction corallien.

La plupart des individus infectés par le virus lâché par la Dame Sith Darth Maladi et Zenoc Quah, au nom du Seigneur Noir Darth Krayt, devinrent ainsi des parias et des êtres violents. L'absence d'un remède à ce mal ne faisait bien évidemment qu'aggraver les choses. Même les Jedi Guérisseurs, comme le Bothan Hosk Trey'lis, se retrouvèrent confrontés à une véritable impasse. Par ailleurs, les individus mutés préférèrent s'exiler loin de leurs proches de peur de les contaminer. Les niveaux inférieurs de Coruscant devinrent pour eux un second foyer.

Environ sept ans après la sanglante Guerre Sitho-Impériale, Deliah Blue, Jariah Syn et Cade Skywalker furent notamment attaqués par des Myneyrshi Vongspawns sur Wayland lorsqu'ils tombèrent dans un piège tendu par la Directrice des Renseignements et Assassinats de la Sith.