Pride of Tarlandia

Second vaisseau-amiral de l'Escadron de la Mort après l'Executor de Darth Vader, le Pride of Tarlandia officiait comme vaisseau en charge des communications. Il participa à la bataille d'Endor.

Peut-être Super Star Destroyer, en tout cas plus grand et plus puissant qu'un Star Destroyer Imperial II, le Pride of Tarlandia était l'un de ces nombreux vaisseaux construits à la demande de l'Empire Galactique pour la Marine Impériale aux caractéristiques encore non éclaircies. Toutefois, il semble qu'il fût assigné à des missions de communications (1), peut-être aux brouillages des communications en cas de batailles importantes. Dans l'ordre de bataille de l'Escadron de la Mort, le groupe de combat rassemblé autour du Super Star Destroyer Executor du Seigneur Sith de Darth Vader, il figurait en deuxième position, suivi du Chimaera de l'Amiral Horst Strage et de son second, le Capitaine Gilad Pellaeon.

Le Pride of Tarlandia participa à la Bataille d'Endor et devait, en plus de brouiller les communications de la Flotte Rebelle, l'empêcher de quitter le système de la Lune Forestière en bloquant, avec les autres destroyers de l'Escadron de la Mort, le vecteur de sortie en hyperespace. Après que l'Etoile Noire II eut fait feu de son superlaser pour la première fois, les commandants de l'Alliance Rebelle décidèrent cependant de se rapprocher au maximum des vaisseaux impériaux capitaux. Le SSD émergea victorieux d'un premier combat contre un croiseur Mon Calamari, mais ses boucliers furent très affaiblis à l'issue de celui-ci ; une faiblesse que remarqua Leader Or - Lando Calrissian, à bord du Faucon Millenium. Aidé du X-Wing Leader Rouge - Wedge Antilles -, du pilote de l'Escadron Vert d'A-Wing Gemmer Sojan et du B-Wing Leader Bleu - Merrick Simms -, ils tentèrent de forcer les boucliers, jusqu'à ce que le dernier chasseur fût touché et alla s'écraser contre les réacteurs. Ces derniers, sans protection, offrirent une cible parfaite, et les tirs entraînèrent une explosion, puis une réaction en chaîne qui secoua tout le bâtiment, avant de le transformer en une gigantesque boule de feu.

Note : le roman Return of the Jedi indique qu'il existe parmi les vaisseaux impériaux "un vaisseau pour les communications". Jason Fry reprend à son compte les débats et donne un nom à ce vaisseau, sans toutefois préciser ses caractéristiques.