Caamasi

Les Caamasi étaient un peuple pacifistes natifs de Caamas.

Le nom des Caamasi signifiait "les amis venant de loin" ou "l'étranger à croire" dans les langues de nombreuses cultures. Grands, ils possédaient une fourrure qui pouvait varier du doré au vert, avec du violet entourant les yeux et des rayures sur le crâne qui s'étendaient jusqu'aux épaules. Leurs deux yeux sortaient de leurs orbites et étaient de la même couleur pour tous les Caamasi : jaune avec une énorme pupille noire. Les membres de cette espèce possédaient aussi trois longs doigts. Du vivant des Caamasi, ils accumulaient leurs souvenirs et leurs connaissances dans une mémoire vivante appelée memnii qui était transmise à leurs descendants par télépathie au cours d'un rituel. Les memnii permettaient aux descendants de pouvoir partager la mémoire de leurs ancêtres pour l'avenir, notamment les moments les plus importants qui avaient été traversés, ainsi que les connaissances intellectuelles comme l'histoire, la politique ou la philosophie. Il arrivait souvent que ces memnii soient partagées avec des Jedi, comme ce fut le cas pour Elegos A'Kla avec Corran Horn. Peuple croyant dans la vie, les Caamasi partageaient aussi entre eux, lors de leur reproduction, les moments intenses de leurs vies passées.

Bien que les Caamasi soient souvent solitaires, certains d'entre eux cherchèrent à intégrer la polygamie dans leur système de pensée afin de faire renaître leur peuple, terrassé par la dévastation de Caamas, leur planète natale, sur ordre de l'Empereur Palpatine. Mais ces changements radicaux de manière de procréer entraînèrent des bouleversements au sein de la société caamasienne, au point que les sociologues proclamèrent que la polygamie était contraire à la façon de vivre des Caamasi.

Les Caamasi étaient pacifistes dans l'âme, sages et libres penseurs, croyant à la paix plus qu'à tout autre chose. Selon la légende, les Chevaliers Jedi qui séjournèrent sur la planète plusieurs millénaires avant la Bataille de Yavin leur enseignèrent la manière de comprendre la morale à l'aide de la Force. Eeshrin Ot'Hyne, par exemple, s'opposa à la branche militariste lors du vote de la Loi de Création Militaire proposée par Palpatine peu avant la Guerre des Clones. Mais c'était ce pacifisme inhérent à leur culture qui causa leur perte : Palpatine, qui n'avait rien à craindre d'eux, utilisa les services des espions Bothans pour saboter les écrans de protection de la planète et la ravager par un gigantesque bombardement. Les victimes se comptèrent par millions. Les réfugiés furent forcés de s'échapper pour survivre et rallièrent Alderaan, où ils demandèrent l'asile à Bail Organa. Cette communauté fut anéantie avec la destruction de la planète par l'Etoile Noire I. D'autres encore eurent plus de chance en se réfugiant sur Kerilt, une planète fort éloignée, dont Horn ne redécouvrit l'existence que bien plus tard.

Lorsque fut découverte l'implication des Bothans dans la destruction de Caamas, la crise politique éclata mais le pacifique A'kla ne souhaitait pas la guerre ouverte entre les membres de la Nouvelle République. Le travail de recherche historique, pour le rachat des fautes des natifs de Bothawui, fut donc entamé et aboutit à la condamnation de ceux qui avaient travaillé pour l'Empire.

Malgré la destruction de Caamas, les Caamasi restèrent de grands pacifistes, diplomates dans l'âme et très bons orateurs. Les plus grands leaders de la galaxie s'étaient entourés de Caamasi pour les conseiller sur la bonne politique à adopter. Les membres de l'Ordre Jedi demandaient souvent conseils aux natifs de Caamas, mais aussi venaient leur demander leurs aides sur des traditions Jedi perdues grâce à leurs memniis. L'anthropologiste galactiquement connu, Hoole, nota que les Caamasi étaient essentiels à la paix et à la stabilité dans la galaxie : sans eux, l'essentiel des conflits de frontières se seraient transformés en bourbier pour les troupes de la Nouvelle République. L'exemple même du Caamasi qui sacrifia sa vie pour la sauvegarde de la paix reste Elegos A'Kla: ce dernier partit en ambassade auprès du chef de guerre Yuuzhan Vong, Shedao Shai, pour tenter de le dissuader d'envahir la galaxie. Mais ce dernier le tua, par vengeance contre Corran Horn. Ce dernier vengea son ami Caamasi. Le sacrifice d'A'Kla resta dans l'histoire comme inutile, mais illustrait bien la croyance des natifs de Caamas dans la bonté des âmes.

Articles en rapport

Caamas
Caamas
Planètes
Caamasi
Caamasi
Espèces
Corran Horn
Corran Horn
Personnages
Kla
Kla
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Palpatine
Palpatine
Personnages