Rohlan Dyre

Mandalorien Neo-Crusader, Rohlan Dyre était l'un des généraux de Mandalore the Ultimate. Ayant vu trop de guerres et trop de morts, il rejoignit Zayne Carrick et ses amis dans leurs aventures. Afficher le sommaire

I) Un guerrier d'exception

Je suis [...] Rohlan Dyre, infanterie de choc, vétéran de, mmh, bien plus de campagnes que vous n'en entendrez jamais parler, bien plus que ce dont je veux me rappeler.
_Rohlan Dyre

Rohlan, en armure de combat Rohlan, en armure de combat
Au sein des légions Mandaloriennes, pendant les guerres opposant le clan de Mand'alor aux forces de la République, Rohlan Dyre fut un commandant des Neo-Crusaders, et avait participé à plus de batailles qu'il n'en était possible d'imaginer. Comme le voulaient les traditions de son peuple, le combat représentait tout pour lui, et au vu de son grade et du nombre de conflit auxquels il participa, il était facile de deviner qu'il était un très grand guerrier, honoré de multiples fois par ses supérieurs. Certaines rumeurs disaient qu'un guerrier de sa trempe aurait put être Mandalore, si seulement il n'avait pas eu ce goût prononcé du combat. Cependant, avec l'âge et l'expérience, Rohlan commença à se poser des questions sur ces traditions qui forgèrent la culture de son peuple : certes le combat représentait tout, mais dans quel but, et pourquoi attaquer constamment la République, et non pas d'autres régions alentour. La goutte d'eau qui fit déborder le vase fut les nouvelles tactiques de guerre employées peu après la Grande Guerre de la Sith : des escarmouches isolées sur des postes avancés de la République, des contrats privés dont la cible était la République. Rohlan ne le put supporter, car le code d'honneur des Mandaloriens, interdisait la fourberie, or c'était ce en quoi consistait la tactique de son chef, et quand il posa ses questions, aucune réponse ne lui fut donnée. C'est pourquoi il décida de ne pas prendre part au nouveau combat.

Pour une personne extérieure aux traditions Mandaloriennes, un tel comportement serait considéré comme une désertion, voire une trahison. Seulement, ce mot n'existait pas en Mando'a, et tous les guerriers refusant de se battre se voyaient désormais appartenir à une caste, celle des lâches (Hut'uun). La peine qu'encouraient les lâches était de partir en première ligne sur le front, ainsi, leur mort - quasi certaine - pouvait rester glorieuse. Rohlan subit ce genre de peine cinq fois (survivre une seule fois relevant du miracle), refusant de mourir tant que ses questions ne trouveraient pas de réponses. La sixième fois, il fut envoyé sur le front de la planète Vanquo, où il dut mener les troupes de choc pour prendre le contrôle de la face nocturne de la planète.

II) Une bien courte liberté

Pendant que ces troupes avançaient, des éclaireurs rapportèrent qu'une station minière avait étrangement été désertée, peu avant l'arrivée des Mandaloriens. Seulement, ils y avaient repéré Jarael, grimée en Jedi, Zayne Carrick, Camper, Marn Hierogryph et leur droïde de chargement T1-LB. Jarael fut capturée, mais ses amis parvinrent à s'enfuir. Rohlan les prit en chasse, et découvrit leur vaisseau, le Last Resort, dont il tenta de s'emparer. La troupe de renégats parvint cependant à se hisser dans le hangar du vaisseau, et Camper, fou de rage à cause de la capture de Jarael parvint à maîtriser Rohlan avec un bâton électrique. Il fut enfermé dans une caisse, avec LB assis dessus, et ne se décida à parler qu'au moment où Zayne se rendit compte que le vaisseau filait droit vers l'espace Mandalorien en hyperespace, à cause d'un système construit par Camper qui programmait le vaisseau pour suivre le bracelet de Jarael, or, celle-ci se dirigeait vers la station Flashpoint. Là, Rohlan leur raconta son histoire, son désir de réponse, et surtout de cesser les combats, tant qu'ils n'auraient pas pris un sens réel. Il leur expliqua que tous les Jedi capturés devaient être menés au chirurgien Demagol, qui menait des expériences pour déterminer l'origine de la Force. Avec Zayne, il mit un plan au point afin de sauver son amie, et dans la mesure du possible, d'autres Jedi retenus prisonniers.

En tant que Mandalorien, et vu que l'information de sa nouvelle fuite n'avait pas encore fait le tour des armées Mandaloriennes, Rohlan fit passer le message comme quoi il tenait en sa possession un jeune Jedi, à mettre à disposition de Demagol. Ils atterrirent, et le renégat mena Zayne, pendant que Camper et le Snivvien restaient bien cachés. Lorsque Zayne fut à la merci de Demagol, qui comptait opérer une vivisection sur lui, Rohlan en profita pour l'assommer, et Zayne enfila son armure. A leur sortie, ils feignirent d'avoir tué Zayne pour assurer leur crédibilité et Jarael, qui était présent e, ainsi que Alek Squiquargesimus, lui sautèrent dessus. La jeune femme aurait manqué de l'étrangler si elle n'avait pas reçu un appel de la Force la sommant d'arrêter. Zayne et Rohlan sortirent afin de distraire les gardes. LB posa un sac de détonateurs derrière eux, et le Jedi, par la Force, les dissémina un peu partout sur la station. Une fois cela fait, Gryph, déguisé en amiral de la flotte républicaine, passa un message, et sema la panique en simulant une attaque et en faisant exploser tous les détonateurs. Dans la panique les Mandaloriens s'enfuirent, et Rohlan Dyre insista pour rester avec le faux Demagol. Il demanda aux sentinelles de dire à Mandalore qu'il était mort en son nom. Ainsi, la base était libérée de toute présence Mandalorienne. Puis il retourna voir Demagol, mais commit une faute de débutant, ne jamais enlever son armure (ici son casque) et encore moins tourner le dos à l'ennemi s'il respirait encore : Demagol avait retrouvé ses esprits, et lui injecta une solution paralysante qui le ferait tomber dans un coma de plusieurs mois. Le scientifique fou, qui n'avait pas dit son dernier mot, lui prit son armure, et fit passer Rohlan pour lui, en lui faisant revêtir sa propre armure. Rohlan fut ainsi livré à la République sous un faux nom, et fut transféré dans un hôpital sur Coruscant, sous bonne garde bien sûr, en attendant son réveil, et son procès.

Rohlan contre Demagol Rohlan contre Demagol

III) Une terrible méprise

-Tu es une erreur, découpeur de chairs. N'est-ce pas d'ailleurs ce que signifie ton nom, Demagol ?
- Je t'ai dit de ne plus jamais m'appeler comme ça !
_Malak à Rohlan Dyre

Plusieurs mois après l'intermède sur Flashpoint, alors que Zayne et ses amis venaient de porter un coup fatal au puissant gang esclavagiste nommé le « Creuset », Rohlan se réveilla dans un lit en balbutiant des mots n'ayant aucun sens pour ses geôliers, à propos d'un Jedi sur Flashpoint, qui devait trouver quelque chose. Suite à cela, son procès fut organisé, avec à l'accusation, le Jedi Revanchiste Alek Squiquargesimus, plus connu à présent sous le nom de Malak. Ce dernier désirait en finir le plus rapidement avec lui, et surtout, il désirait faire de ce procès un exemple, afin de réveiller les opinions contre les Mandaloriens. C'était surtout une vengeance personnelle, en mémoire des atrocités que Demagol lui avait infligé pour ses expériences. Le renégat Mandalorien fut donc mené au Sénat Galactique, enchaîné avec de lourds gants d'entrave, les esprits encore embrouillés. Pendant la séance, dans un accès de rage, alors qu'il reprenait ses esprits, Rohlan parvint à briser ses liens en vitupérant que l'on stoppe de l'appeler Demagol. Malak, attendant ce moment lui envoya une projection de Force qui l'éjecta hors de l'assemblée. Malak affirma que la guerre contre les Mandaloriens continuerait jusqu'à ce qu'ils soient tous exterminés, afin de sauver la République. Dyre, voyant que Malak avait un comportement plus que haineux, eut la seule parole censée et lucide à son égard, en lui demandant qui sauverait la République de lui. La foule était incontrôlable, et la sécurité du Sénat n'allait bientôt plus suffire à le protéger de leurs foudres.

Pendant ce temps, Zayne et son ami Snivvien avait compris la supercherie de Demagol, revêtirent des uniformes de la sécurité, et parvinrent à extirper leur ami jusqu'à une base secrète que le Jedi avait construit dans le plus grand secret. Rohlan, ayant retrouvé complètement ses esprits, était entré dans une noire colère. Il raconta cependant l'histoire du Mandalorien Demagol, qui, à l'origine, était un Zeltron nommé Antos Wyrick, ainsi que ses expériences pour insuffler la Force dans plusieurs sujets, notamment sur Jarael lorsqu'elle était encor enfant. Peu après, ils découvrirent que Demagol avait dérobé un artefact Sith du Sanctuaire de l'Exalté sur Odryn, et pas des moindres : il ne s'agissait ni plus ni moins que du double Sabrelaser d'Exar Kun ! Cette relique, corrompue par le Seigneur noir des Sith devait être donnée à Jarael, qui s'était découvert une affinité avec la Force, et manquerait indubitablement de la faire sombrer du Côté Obscur de la Force. Avec Demagol, ils partirent pour l'ancienne académie qu'il avait fondée, sur Osadia. Le problème, pour Zayne, était que personne ne savait où se trouvait cette planète, restée secrète pendant de longues années. Pour y parvenir, Zayne dut capturer Dace Golliard avec l'aide Cassus Fett et de la République. Cependant, Fett demanda à Rohlan de ne plus retourner dans l'espace Mandalorien, car une légende avait été bâtie sur sa mort « glorieuse ». Puis ils récupérèrent les coordonnées de la planète et mirent le cap vers elle. Rohlan revêtit une réplique de son armure, lorsqu'il combattait sous le nom de « Spikes », et utilisa son Jet-pack pour faire atterrir Zayne sur Osadia.

Tandis que ce dernier combattait Chantique, Rohlan partit à la recherche de Demagol, et lorsqu'il le retrouva, il donna libre cours à sa colère et se battit contre lui, en lui reprochant de ne pas être un véritable Mandalorien, de ne pas mériter l'honneur de revêtir l'armure, encore moins la sienne, et surtout d'avoir fait subir des expériences à des enfants, ces derniers étant sacrés dans les traditions Mandaloriennes. Au moment, où il allait lui asséner un puissant coup de poing, le Zeltron parvint à le repousser à l'aide de la Force, découvrant des pouvoirs enfouis en lui depuis toujours, mais qu'il n'avait jamais utilisé. Quand il reprit ses esprits, il découvrit que tout le monde dans la cour, et il vit Demagol mettre fin à ses jours ainsi qu'à ceux de sa fille Chantique, en allumant par erreur le double Sabrelaser d'Exar Kun pour se défendre d'elle : ils furent transpercés tous deux par les lames azur de l'ancien Seigneur noir des Sith.

IV) Un nouveau départ

Quelques jours plus tard, Rohlan partit à la recherche des chercheurs au service de Demagol autrefois, et retrouva les parents de Jarael, qui le jour de son anniversaire eut la joie de les redécouvrir. Pendant ces retrouvailles, Rohlan en profita pour s'éclipser. Comme aucune information à son sujet ne nous parvint, pas plus à Zayne qu'à un autre, nous pouvons penser qu'il partit en quête des réponses qu'il se posait jadis.

Rohlan, drogué par Demagol Rohlan, drogué par Demagol

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Jarael
Jarael
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Demagol
Demagol
Personnages
Campeur
Campeur
Personnages