Glorieux

Croiseur Belarus de Loronar Corporation, le Glorieux avait été attribué au Colonel Ejagga Pakkpekatt des Renseignements de la Nouvelle République pour la traquer du Vagabond Teljkon.

Croiseur Belarus de Loronar Corporation, le Glorieux fut assigné au Colonel Ejagga Pakkpekatt des Renseignements de la Nouvelle République pour sa traque du Vagabond Teljkon, un vaisseau inconnu et de la taille d'un destroyer s'enfuyant à chaque fois qu'un vaisseau néo-républicain s'approchait trop près de lui. Les autres membres d'équipage étaient : les captaines Bijo Hammax et Garch, l'officier des Renseignements Ixidro Legorburu, les lieutenant Ijix Harona, Pleck, Taisden, et le docteur Archimar. Le vaisseau fut le lieu d'appontage du Lady Luck, vaisseau personnel de Lando Calrissian - lequel avait été engagé par le directeur d'Alpha Blue, l'amiral Hiram Drayson, pour être en charge de la coordination des recherches -, accompagné de Lobot, C-3PO et R2-D2.

Après un briefing au cours duquel le Colonel présenta à Calrissian et ses compagnons les enregistrements du cours affrontement entre la Frégate Corona baptisée Coeur Vaillant et le Vagabond, ordre fut donné au pilote du Glorieux d'éloigner le vaisseau de vingt-cinq kilomètres du Vagabond, et ce afin de laisser le Vaisseau de Reconnaissance Ferret D-89 approcher l'intrus de plus près. Ce fut alors que de ce dernier émergea un son semblable à un chant à l'adresse du vaisseau approchant, lorsque celui-ci viola les douze kilomètres de rayon d'espace vital du Vagabond. L'émission eut lieu sur tous les spectres et fut enregistrée par Lobot. Au cours du briefing qui suivit, Pakkpekatt ordonna au capitaine Hammax de préparer son équipe d'abordage pour le lendemain. Calrissian tenta de s'y opposer, mais sans succès.

Cependant, loin de s'avouer vaincu, sur son vaisseau, Lando et ses compagnons planchèrent sur la solution et parvinrent à la dénicher : le code génétique des Qella, contenant dix-huit paires, était la clé d'ouverture du sas du Vagabond. Sans attendre les ordres de Pakkpekatt, ils convinrent d'utiliser le Lady Luck pour approcher du vaisseau, et ce malgré les ordres de rappel des troupes néo-républicaines. Alors qu'ils approchaient, C-3PO enclencha la réponse et le Vagabond protégea le yacht personnel de Calrissian des Rayons Tracteurs du Glorieux. Il le protégea également de la tentative du D-89 d'activer son rayon en enclenchant un mauvais code à l'attention du Vagabond : le vaisseau fut immédiatement détruit par les armes inconnues de son possesseur. Lorsque Calrissian estima que Pakkpekatt faisait courir des risques inconsidérés à ses subalternes, le Hortek se calma et accepta une collaboration plus étroite avec l'équipe d'abordage improvisée de l'ancien Baron de la Cité des Nuages de Bespin.

Les quatre compagnons finirent par pénétrer à l'intérieur du gigantesque vaisseau, après que ce dernier les avait invités à prendre place à bord. Si le début de l'exploration se passa comme prévu et fut suivi en direct par l'équipe à bord du Glorieux, ces derniers assistèrent également au passage en hyperespace pour la planète Brath Qella lorsque Lando appuya "sur un gros bouton rouge" - définition donnée par son compagnon cyborg -, laissant le Lady Luck immobile dans l'espace.

Articles en rapport

C-3PO
C-3PO
Personnages
Glorieux
Glorieux
Vaisseaux
Lady Luck
Lady Luck
Vaisseaux
Lobot
Lobot
Personnages