Mission dans le Vagabond Teljkon

La Mission dans le Vagabond Teljkon était menée par Lando Calrissian, Lobot, C-3PO et R2-D2 pour Hiram Drayson, leader d'Alpha Blue, afin de percer les mystères du vaisseau Qella.

Le Vagabond Teljkon était un vaisseau Qella de très grande taille. Repéré par les membres des Services de Renseignements de la Nouvelle République, il devint la proie de tous les vaisseaux d'une flotte commandée par le Colonel Ejagga Pakkpekatt, un Hortek aux instincts de chasseur très affutés. Lui-même était placé sous l'autorité de Lando Calrissian, sur ordre direct d'Hiram Drayson, le Directeur d'Alpha Blue. Calrissian rassembla une équipe : Lobot, pour infiltrer les données informatiques du vaisseau, C-3PO, pour traduire ce que le vaisseau pourrait dire ainsi que R2-D2 qui l'assisterait. Néanmoins, le vaisseau fantôme ne se laissa pas approcher si facilement. Intercepté à Gmir Askilon, le Vagabond resta quelques instants en retrait de la flotte et l'ancien Baron de la Cité des Nuages de Bespin en profita pour charger son équipe dans le Lady Luck afin d'aborder le vaisseau inconnu. Cependant, le trou qu'ils percèrent dans la coque, indépendamment des ordres donnés par le Hortek chargé de coordonner la mission, fit plonger le Vagabond dans l'hyperespace, avec à son bord Calrissian et toute son équipe.

Une longue découverte des entrailles du vaisseau s'entama pour la petite équipe, qui n'avait ni rations de survie, ni eau. Cependant, il y avait de l'oxygène. Ils comprirent alors que le vaisseau était vivant : les parois de la coque se refermaient automatiquement à chaque entaille et, lorsqu'il était blessé, il plongeait automatiquement en hyperespace pour échapper à ses agresseurs et panser ses plaies. Plusieurs semaines d'exploration étaient nécessaires pour aboutir à la compréhension totale du vaisseau. Lando, qui s'était séparé des autres, était parvenu à découvrir une salle ressemblant à un musée dédié à la civilisation Qella, avec ses œuvres d'art et les portraits de ses représentants. De même, tout l'équipe assista à une reconstitution de la catastrophe qui avait aboutit à la destruction de la civilisation. Néanmoins, cette théorie fut abandonnée quand Lobot fit une découverte surprenante : le Vagabond Teljkon disposait en lui plusieurs œufs de Qella qu'il disperserait une fois revenu à sa planète d'origine.

Pendant ce temps, Pakkpekatt et son équipe d'agents des Renseignements montaient à bord du Lady Luck pour traquer le Vagabond et retrouver Calrissian et ses amis. Ils parvinrent à proximité de Prakith, dans l'espace Impérial, et retrouvèrent une carcasse de vaisseau détruite par le Vagabond, par une arme énergétique inconnue jusqu'alors. Tout l'équipage avait été brûlé vif et la carcasse dérivait dans l'espace. Cependant, la piste qu'ils suivirent commençait à s'épuiser, surtout après la découverte du gant de Calrissian dans l'espace, ce qui renforça l'hypothèse de sa mort. C'est alors que les circuits esclaves du vaisseau furent activés et le Lady Luck passa en hyperespace pour Brath Qella, où tout le pouvoir du Vagabond allait être révélé.

Au même moment, des membres de l'Institut Obroan pour l'Archéologie, Josala Krenn et Kroddok Stopa, effectuaient des fouilles sur la planète quand une avalanche les tua. La chercheuse Joto Eckels, à bord du Penga Rift, découvrit les corps de ses camarades ainsi que plusieurs corps de Qella, congelés et en hibernations ! La découverte la détermina à en envoyer un exemplaire à Hiram Drayson. Ce fut finalement peu après que tous les acteurs se rencontrèrent : le Vagabond sortit de l'hyperespace et entama la reconstruction de sa planète en bombardant, par ses armes énergétiques, pour faire fondre la glace qui recouvrait les Qella congelés et le reste de la civilisation prestigieuse qu'elle avait été autrefois. Toute l'équipe se retira en laissant le Vagabond faire son travail qui pouvait durer plusieurs centaines d'années.