Croiseur Belarus

Créé par Loronar Corporation comme une amélioration du redoutable Croiseur Strike, le Croiseur Belarus est un parfait exemple des méfaits que les réductions budgétaires peuvent faire subir à l'efficacité des vaisseaux de ligne...

Créé par Loronar Corporation comme une amélioration du redoutable Croiseur Strike, le Croiseur Belarus est un parfait exemple des méfaits que les réductions budgétaires peuvent faire subir à l'efficacité des vaisseaux de ligne.

En fait, sous prétexte de réduire ses coûts d'entretien et de production, la Nouvelle République imposa au Belarus une réduction du nombre de ses turbolasers, et tandis que sa puissance de feu latérale augmentait de 40%, il se trouvait pour ainsi dire totalement dépourvu d'armement de proue et de poupe... limitant ainsi son utilisation aux formations en ligne, où il opère soit dans la ligne principale, soit en couverture latérale, le rendant dépendant de vaisseaux plus légers pour sa protection avant et arrière. Bien qu'il reprenne la construction modulaire du Strike, le Belarus est donc un bien piètre croiseur moyen d'une efficacité discutable, du fait d'un armement et de boucliers inférieurs à ceux du modèle original.

Le plus célèbre des croiseurs Belarus est le Glorieux, assigné au Colonel Ejagga Pakkpekatt pour sa traque du Vagabond Teljkon.

Articles en rapport

Glorieux
Glorieux
Vaisseaux