Conclave d'Ossus

Le Conclave d'Ossus avait été ordonné par Luke Skywalker afin de réunir les Jedi sous sa bannière.

Lors de la crise des Killik, de nouvelles dissensions dans l'Ordre Jedi apparurent, opposant ceux qui, comme Corran Horn, croyaient en des Jedi au service de l'Alliance Galactique à d'autres autres, comme Mara Jade Skywalker et Kyp Durron, persuadés que les Jedi devaient être au seul service de la Force.

Luke Skywalker, fondateur et dirigeant officieux du Nouvel Ordre Jedi, avait assisté aux premières discussions, très animées à cause des fortes personnalités des Maîtres Jedi, sans rien dire. Cependant, l'année suivante, suite à sa rétention dans la nébuleuse Utegetu, le chef d'état Cal Omas tenta de prendre le contrôle de l'Ordre en plaçant Corran Horn à sa tête, en tant que remplaçant de Luke. Peu après, Kyp Durron organisa, avec les ex-Chevaliers Errants et des jeunes Chevaliers Jedi, une mission pour aller secourir Luke. Corran s'y opposa, et alla jusqu'à empêcher physiquement leur départ. Kyp riposta en repoussant Corran par Télékinésie, et la situation s'envenima, les Jedi des deux factions en venant aux mains.

À son retour, Luke ne put que constater l'ampleur du fossé séparant les différents Maîtres de l'Ordre. Il médita longuement sur ce qu'il pouvait faire pour y remédier, avant de décider, avec son épouse, de tenter le Gambit Rubogéen. Il consacra les jours suivants à contacter mentalement tous les Jedi de l'Ordre, et à leur demander de le rejoindre sur Ossus. Finalement, tous les Jedi étaient présents, y compris les plus jeunes comme Ben Skywalker, On approchait les trois cents membres. Il y avait tout de même des exceptions : Jaina Solo et Zekk avaient refusé de répondre à l'appel et étaient donc absent, ainsi que ceux qui ne pouvaient venir pour des raisons vitales.

Luke monta sur la tribune, avant d'entamer son discours :

Il y a trente cinq années standard, je suis devenu le dernier gardien d'un ancien Ordre qui avait prospéré pendant des milliers de générations. Pendant tout ce temps, aucun mal n'a osé défier son pouvoir, aucun être honnête n'a jamais questionné son intégrité. Et pourtant, il est tombé, à cause de la trahison d'un Seigneur Sith qui s'est fait passé pour un ami et allié. Seuls quelques Maîtres ont survécu, cachés dans des déserts ou des marais afin que la lumière qu'était l'ordre Jedi ne s'éteigne pas.
Sous la tutelle de deux de ces Maîtres, je suis devenu l'instrument du retour des Jedi, et j'ai dédié ma vie à restaurer la lumière de leur Ordre. Le nôtre est peut-être un phare plus petit et plus pâle que celui qui éclairait jadis le chemin de l'Ancienne République, mais il a grandi, aussi bien en taille qu'en éclat.
Nous avons grandi, jusqu'à maintenant.

Maintenant, nous sommes menacés par un ennemi différent, un que j'ai apporté parmi nous parce que je connaissais mal les anciennes pratiques. Dans mon arrogance, j'ai cru que nous avions trouvé un meilleur chemin, plus en accord avec les défis que nous affrontons à notre époque. Je me suis trompé.
Dans l'Ordre que j'imaginais, nous servions la Force en suivant nos propres consciences. Nous formions bien nos apprentis, et nous leur faisions confiance pour suivre leurs propres coeurs.
C'était un rêve splendide, mais il s'est avéré impraticable maintenant.
Mon erreur était d'oublier que les hommes de bien ne sont pas toujours d'accord. Ils peuvent évaluer les faits, les étudier de tous les points de vue, et pourtant parvenir à des conclusions opposées. Et chaque camp peut croire, le coeur pur, que seul leur point de vue est correct.
Quand cela arrive, il est facile de perdre de vue quelque chose de bien plus important que qui a raison et qui a tort.
Quand les Jedi sont en conflit les uns avec les autres, ils sont en conflit avec la Force.
Et quand les Jedi sont en conflit avec la Force, ils ne peuvent remplir leur devoir envers eux-mêmes, envers l'Ordre, ni envers l'Alliance. J'ai longuement médité, et j'ai conclu que la manière de répondre à une crise, celle que nous affrontons maintenant ou une autre, est bien moins importante que d'y répondre tous ensemble. Même avec la Force pour nous guider, nous ne sommes que des mortels. Nous ferons des erreurs.
Mais les erreurs par elles-mêmes ne nous détruiront jamais. Aussi longtemps que nous travaillerons ensemble, nous aurons toujours la force de guérir. Ce dont nous ne pouvons pas guérir, c'est combattre contre nous-mêmes. Nous serions trop épuisés pour affronter notre ennemi. Et c'est cela que souhaite Lomi Plo et le Nid Noir. C'est leur seul moyen pour nous vaincre.
C'est pourquoi je demande à chacun d'entre vous de repenser votre engagement envers les Jedi. Si vous ne pouvez placer le bien de l'Ordre au-dessus de tout le reste et suivre la direction choisie par vos supérieurs, je vous demande de partir. Si vous avez d'autres devoirs qui viennent avant l'Ordre, je vous demande de partir. Si vous ne pouvez pas être un Chevalier Jedi d'abord, je vous demande de ne pas être un Chevalier Jedi du tout.
Réfléchissez avec attention à votre choix. Quand vous êtes prêt, venez me voir et faites-moi connaître votre décision.

_Luke Skywalker, lors du Conclave d'Ossus

Les réactions ne se firent pas attendre : aussitôt après, Leia Organa Solo vint à sa rencontre. Elle était la seule à avoir compris le gambit tenté par Luke, et elle lui reprocha de ne pas en avoir discuté avec elle. Ce fut ensuite au tour de Danni, qui leur annonça qu'elle quittait l'Ordre afin de se consacrer à Zonama Sekot. Puis, Tenel Ka Chume Ta' Djo vint à son tour et déclara qu'elle ne pourrait faire passer l'Ordre avant Hapes et sa fille Allana. Elle rendit son Sabrelaser à Luke, mais il le lui retourna : même si elle n'était plus Chevalier Jedi, elle gardait le droit de le porter. Lorsque Corran Horn présenta à son tour sa démission de l'Ordre Jedi, Luke la refusa, lui rappelant qu'il avait déjà, par le passé, proposé sa démission, avant de lui annoncer que s'il recommençait, il serait obligé de le laisser partir pour de bon.

Enfin, dès la résolution de la crise des Killik, Luke annonça que le Haut Conseil qu'il avait formé huit ans avant l'élection de Cal Omas serait dissout, et remplacé par un Conseil composé exclusivement de Jedi. Luke en serait le porte-parole et informerait le gouvernement de l'Alliance Galactique de l'avis des Jedi.

Articles en rapport

Cal Omas
Cal Omas
Personnages
Kyp Durron
Kyp Durron
Personnages
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Corran Horn
Corran Horn
Personnages