Bataille d'Exodo II

Bataille qui vit s'opposer la flotte des Vestiges de l'Empire menée par Jagged Fel et la Flotte Irrégulière de la Gueule menée par Natasi Daala dans le but de prendre l'ascendant sur les futurs élections impériales.

Après avoir été destituée de son poste de Chef d'Etat de l'Alliance Galactique et avoir organisé son évasion, Natasi Daala décida de tout mettre en œuvre pour récupérer son pouvoir perdu. Bien consciente que son temps au sein de l'Alliance était révolu, l'Amirale Impériale retrouva le commandement de la Flotte Irrégulière de la Gueule, composée de fidèles partisans à sa cause. Elle força plusieurs Moffs, dont Tol Getelles et Drikl Lecersen, à rejoindre son entreprise et à s'allier avec elle pour tenter de renverser Jagged Fel, l'actuel Chef d'Etat de l'Empire Galactique. Cependant, l'Amirale n'avait pas prévu que l'allégeance de Getelles se portait secrètement vers Fel depuis des années...

Pour préparer son coup d'état, Natasi Daala avait rassemblé l'ensemble de ses forces navales autour d'Exodo II, dans le Secteur Meridian, ainsi que celle de ses alliés, les Moffs Lecersen, Trevin et Porrak Vansyn. Il s'agissait de réaliser les derniers préparatifs qui allaient précéder l'attaque de Bastion, la capitale impériale. Malheureusement pour Daala, Getelles avait depuis longtemps vendu la mèche à propos de ce rendez-vous secret. Lorsque la flotte des Vestiges de l'Empire débarqua dans le système d'Exodo, la surprise fut immense dans les rangs de l'amirale. La flotte impériale, commandée par Jagged Fel en personne, était accompagnée d'une partie de la flotte de l'Empire de la Main, venue en renfort pour soutenir le véritable leader de l'Empire.

L'affrontement qui s'ensuivit fut d'une rare intensité. Les deux flottes déchainèrent leur puissance de feu dans un déluge d'explosion qui firent de nombreux dégâts des deux côtés. Le Moff Trevin trouva la mort dans l'explosion de son vaisseau amiral tandis que Vansyn perdit la quasi totalité de ses forces. Du côté loyaliste, les destructions étaient toutes aussi importantes, notamment la perte du vaisseau-amiral de la flotte, le Gilad Pellaeon, d'où Fel et son état major eurent juste le temps d'évacuer pour rejoindre précipitamment le Bloodfin. Voyant que la bataille était en train de s'éterniser, Daala fit détruire la lune d'Exodo II, Boreleo, afin de faire un effet de surprise et d'obtenir un avantage tactique. La technique se révéla payante puisque le champ de bataille se retrouva plongé dans une pluie d'astéroïdes qui força les vaisseaux capitaux de Fel à stopper leur progression. Par la suite, le Moff Lecersen utilisa un de ses vaisseaux Interdictor pour déplacer les plus gros débris de Boreleo dans le but de former un bouclier autour des forces de Daala. La bataille entra dès lors dans une autre phase beaucoup plus statique et psychologique. L'Amirale Daala était certes protégée derrière son bouclier d'astéroïdes mais n'avait aucune voie de repli, tandis que les forces loyalistes étaient bien décidées à maintenir leur position en embuscade.

Cette situation d'impasse perdura un certain temps, suffisamment longtemps pour que la nouvelle du conflit ne se répande comme une trainée de poudre au sein des Vestiges de l'Empire, écornant l'image des deux figures emblématiques de la politique impériale. Finalement, la situation évolua lorsqu'un vaisseau piloté par l'officier impérial Lydea Pagorski parvint à échapper au blocus de Fel et à franchir la bouclier d'astéroïdes. Pagorski, qui était en réalité un avatar d'Abeloth, cherchait à entrer en contact avec Daala pour la pousser à organiser des élections démocratiques pour nommer le futur Chef d'Etat de l'Empire Galactique. Malgré les suspicions, Daala arriva à la conclusion qu'en l'état, une élection serait sa meilleure chance de prendre le contrôle de l'Empire. Elle donna ainsi son accord, et chargea Pagorski de relayer l'information dans l'Empire et de s'occuper de sa campagne.

Lorsque les élections démocratiques furent proposées publiquement, Jagged Fel n'eut d'autre alternative que d'accepter de remettre son poste en jeu. Cependant, il refusa de lever le blocus d'Exodo II et demanda à sa Main, l'ex-Jedi Tahiri Veila, d'enquêter sur le vaisseau qui avait forcé le passage. Veila suivit la trace de Pagorski jusque sur Hagamoor 3 où elle parvint finalement à éliminer Pagorski, une étape dans la Neutralisation d'Abeloth.