Evasion au Centre Correctionnel Armand Isard

Evasion spectaculaire de Natasi Daala du centre de détention Armand Isard avec le concours de Boba Fett. Tahiri Veila retrouva également la liberté à cette occasion.

Lorsque le Nouvel Ordre Jedi exécuta le Plan Delta en +44 afin de destituer la Chef d'Etat de l'Alliance Galactique Natasi Daala, cette dernière fut enfermée au Centre Correctionnel Armand Isard sur Coruscant. L'ironie voulut qu'elle côtoya dans cette prison l'ex-Jedi Tahiri Veila. La dirigeante avait en effet été en première ligne pour faire traduire en justice celle qui avait assassiné son ami Gilad Pellaeon au cours de la Seconde Guerre Civile Galactique. Veila, condamnée à la peine capitale, attendait la sentence sans vraiment croire aux derniers efforts de son avocat pour la sortir d'affaire.

Veila était justement au parloir avec son avocat, Eramuth Bwua'tu, lorsque Daala, qui était également au parloir, parvint à déclencher des explosifs avec l'aide d'un faux avocat. L'ex-Jedi eut juste le temps de protéger Bwua'tu avant de voir Daala prendre la fuite. Malgré les conseils de son avocat, Veila suivit Natasi dans sa fuite et la découvrit bientôt aidée d'un Mandalorien portant la même armure que Boba Fett. Tahiri se retrouva cependant nez à nez avec un droïde YVH, dont elle parvint in-extremis à esquiver les attaques avec l'aide de ses menottes magnétiques. Elle dut son salut à un missile envoyé par Fett qui réduisit le droïde en pièces. Veila parvint ensuite à s'échapper du centre correctionnel en s'immisçant en douce sur le speeder qui permit à Daala de s'enfuir.

Dès qu'ils furent tirés d'affaire, Veila abandonna le speeder pour continuer sa route seule. Son premier objectif était de se trouver une planque où elle pourrait se reposer un peu avant de reprendre la fuite. L'ex-Jedi était en effet désormais une fugitive très recherchée.

De leur côté, Fett et Daala rejoignirent un faux Slave 1 qui leur permit de quitter la planète. Fett avait eu l'idée d'utiliser une copie grossière de son propre Firespray-31 pour faire croire qu'un imitateur s'était fait passer pour lui. Cela lui permettait de ne pas s'impliquer officiellement dans cette opération. En réalité, c'était bien Daala qui lui avait demandé de l'aide pour la faire sortir de prison. Désormais "libérée" de ses engagements envers l'Alliance Galactique, Natasi Daala était prête pour regagner les Vestiges de l'Empire et remettre le pied dans la politique impériale.