Conspiration sur Coruscant

Conspiration sur Coruscant

Conspiration sur Coruscant
Informations générales
Date de début
  • -24 av. BY
Contexte historique
Période chronologique
Événement

Rappel

Après leur Mission sur Romin, Obi-Wan Kenobi et son apprenti Anakin Skywalker, accompagnés de Siri Tachi et son padawan, Ferus Olin, avaient suivi le vaisseau de Roy Teda jusqu'à la planète Falleen. Ce monde comptait de nombreuses industries, dont la plupart produisait des armes. Les multiples opportunités d'emplois attiraient beaucoup de monde, facilitant la tâche à Granta Omega, ennemi juré d'Obi-Wan, pour se cacher. Cependant les Jedi avaient entendu parler d'une entreprise toute récente, Blackwater Systems, dont la réputation était déjà mauvaise malgré son court temps d'existence. Ils décidèrent donc d'en apprendre un peu plus en se rendant à l'usine. Après avoir semé des droïdes de surveillance coriaces, ils purent pénétrer à l'intérieur des bâtiments et arrivèrent, après s'être aventuré dans un labyrinthe de couloirs, au sommet d'un mur surplombant une importante foule. Ils s'y mêlèrent discrètement et observèrent la meneuse, une autochtone nommée Mazara, qui motivait les troupes à pénétrer dans le coeur de l'usine pour y découvrir tous les sombres secrets de leurs malhonnêtes dirigeants. Une charge explosive eut raison de la sécurité des portes, qui s'ouvrirent sur un groupe de droïdes traqueurs... Voyant le leader s'enfuir en direction d'un cul-de-sac, les Jedi n'eurent d'autre choix que de la suivre et d'éliminer les droïdes lancés à sa poursuite. La Falleen se présenta alors comme une ex-journaliste licenciée pour avoir écrit un article sur Blackwater et qui cherchait à empêcher que sa planète ne devienne le dépotoir des grandes firmes industrielles. Bien qu'elle ne sût rien à propos de Granta Omega et du mystérieux propriétaire de Blackwater, dissimulé derrière de nombreuses sociétés écrans, elle leur apprit tout de même que Teda était descendu dans un hôtel très sélect de la ville et que les indigènes employés par l'usine étaient forcés de travailler dans des canalisations. Kenobi comprit alors que c'était par cet intermédiaire que Zan Arbor comptait contaminer la population avec sa drogue, la Zone de Maîtrise de soi. Anakin et lui se rendraient donc à l'usine comme travailleurs dès le lendemain tandis que Siri et Ferus tenteraient de glaner des informations à l'hôtel de Teda. Mazara fit donc embaucher ses deux nouveaux compagnons dès le lendemain. Obi-Wan et Anakin s'arrangèrent pour se faire enfermer après la fin de la journée de travail et finirent par trouver une console. Un rapide examen des fichiers révéla que Zan Arbor pratiquaient effectivement des tests sur les ouvriers, dont certains étaient morts suite à une surexposition à la drogue. Cependant, une note resta incompréhensible : « Voie A abandonnée, Voie B initialisée ». Ils poursuivirent alors leur enquête en explorant les tunnels. Et Kenobi était si occupé à observer le plan du réseau qu'il n'entendit presque pas son padawan le prévenir que la canalisation allait être engloutie d'ici quelques secondes et qu'elle s'effondrait sur elle-même... Réagissant à toute vitesse, les deux Jedi prirent leurs respirateurs et se préparèrent à l'impact avec l'eau grondante. Luttant de toutes leurs forces et puisant abondamment dans la Force, ils réussirent à s'agripper à un panneau de la paroi et à se glisser dans un tunnel épargné par les eaux. Ils se dirigèrent alors vers la lumière au fond de la galerie et commencèrent à grimper à l'échelle. Cependant, le sommet du passage était encombré de plaques de duracier, qu'Obi-Wan entreprit de découper alors que le bas du tunnel s'effondrait à son tour. Siri apparut de l'autre côté de la brèche et les aida à sortir à temps. Elle leur expliqua alors que Teda avait quitté la planète et qu'Omega venait de faire sauter sa propre usine afin de se débarrasser d'eux. C'est le moment que choisit le comlink de Kenobi pour bipper : Mace Windu exigeait le retour immédiat des quatre Jedi à Coruscant.

Machination

Le maître les accueillit à leur arrivée et leur fit un résumé de la situation : une coalition de sénateurs menée par un leader inconnu aspirait à retirer au Conseil des Jedi le soutien officiel du Sénat en usant de mensonges et de demi-vérités, réduisant ainsi à néant l'autorité des défenseurs de la paix. Cependant, Obi-Wan n'avait toujours pas accepté le fait de devoir lâcher la poursuite de Granta Omega pour s'occuper d'une intrigue sénatoriale. Mace leur annonça alors que lui et les autres étaient attendus par le Chancelier Suprême Palpatine... Ce dernier leur apprit les derniers éléments sur l'affaire : le meneur de la coalition anti-Jedi était le sénateur de Nuralee Bog Divinian, le mari d'Astri Oddo, une bonne amie de Kenobi. De plus, Roy Teda était arrivé sur Coruscant et s'était plaint que les Jedi avaient soutenu le coup d'état sur Romin à l'origine de sa destitution et leur avait attribué la perte de l'usine de Blackwater Systems sur Falleen. Le Conseil Jedi devait donc répondre de ces accusations devant le Sénat et, au grand dam d'Obi-Wan, le Chevalier devait comparaître en tant que témoin dès l'après-midi. L'audience se déroula dans une des salles du Sénat, remplie à craquer de partisans de Bog, qui s'étaient arrangés pour tenir à l'écart tout défenseur des Jedi. Cependant, Bail Organa était tout de même présent et mit Divinian dans l'embarras en démontrant que toutes les mesures prises pour l'enquête sur le coup d'état de Romin étaient parfaitement partiales. En tant que président de séance, Bog fit taire Organa en ordonnant que ces objections soient consignées dans le registre et en faisant appeler Kenobi à la barre. Le Jedi subit alors une série de questions-pièges qui faisaient le jeu de son adversaire et finit l'interrogatoire par une note d'humour, faisant de Bog la risée de l'assemblée. Il quitta alors la salle d'audience et se rendit dans la salle de réception où la plupart des sénateurs étaient occupés à discuter. Bog l'y retrouva et appela Astri. Elle apprit à Obi-Wan qu'elle avait désormais un fils, nommé Lune Divinian, qui se trouvait en ce moment avec son grand-père, Didi Oddo. Les époux partirent et Kenobi ne s'était toujours pas remis du changement qu'il avait perçu chez son amie d'enfance avant de voir Teda quitter la pièce et de lui emboîter le pas. Pendant ce temps, Anakin discutait des récents évènements avec Palpatine dans son bureau. Le Chancelier reprochait aux Jedi de se contenter d'être des guerriers et d'être totalement démunis dès lors qu'il s'agissait de politique. Selon lui, même si leurs actes leur semblaient suffire à eux-mêmes, pour les sénateurs, il fallait toujours quelqu'un pour leur expliquer en quoi ces actions étaient réellement bénéfiques. Il proposa alors au jeune apprenti de l'initier aux manoeuvres du Sénat afin que cet atout puisse servir au Conseil des Jedi, ce qu'Anakin accepta. De son côté, Obi-Wan était arrivé au terme de filature : Teda venait de retrouver le sénateur Sano Sauro dans un café éloigné de la salle d'audience. Le chevalier accusa alors le politicien d'être derrière le mouvement anti-Jedi. Bien évidemment, Sauro nia farouchement. Jugeant qu'il perdait son temps avec eux, Kenobi décida d'aller voir son ami Tyro Caladian afin d'obtenir de l'aide. Ce dernier avait assisté à l'audience et lui annonça, qu'après différentes manoeuvres de Bog et de Bail, la décision finale de l'exclusion des Jedi de toute action sénatoriale serait prise par Palpatine dès l'après-midi. Toutefois, Obi-Wan craignait moins les récents évènements survenus au Sénat que ce qu'il pensait qu'ils dissimulaient : toute cette agitation ressemblait fort à une diversion pour que Granta Omega puisse agir tranquillement et peut-être un tremplin pour que Sano Sauro, allié d'Omega, devienne Chancelier Suprême suite à une motion de censure demandée après le plus que probable refus de Palpatine d'exclure les Jedi. Ils étaient toujours en train d'analyser la situation quand le comlink d'Obi-Wan se manifesta : Siri Tachi pensait avoir trouvé la cachette d'Omega et Zan Arbor et voulait du renfort... Il partit donc en hâte et fut rejoint en chemin par Anakin. Dès leur arrivée, Siri les mit au courant de ce qu'elle savait : depuis quelques jours, un couple s'était installé dans le centre de simulation de voyages qu'ils avaient en face d'eux et ne sortait qu'une fois la nuit tombée. De plus, Ferus avait réussi à relier les propriétaires à un speeder déclaré au nom d'une des fausses identités des Slams. N'en demandant pas plus, Obi-Wan décida d'entrer. Dès qu'ils furent à l'intérieur, tous les systèmes d'holoprojection se déclenchèrent, le volume réglé au maximum, et une douzaine de droïdes traqueurs fit irruption dans la pièce. Après avoir mis en pièces leurs agresseurs, ils désactivèrent le système d'holoprojection, déclenchant l'ouverture d'un panneau secret dissimulant trois droïdekas. Une fois cette nouvelle menace écartée, les Jedi purent inspecter la pièce de fond en comble et finalement, Kenobi identifia les restes de nourriture sur la table comme provenant du restaurant de Dexter Jettster. Siri partit alors avec Ferus pour étudier le système des eaux de Coruscant tandis qu'Anakin et son maître se rendait au restaurant, où ils tombèrent nez à nez avec Astri. La mauvaise impression qu'Obi-Wan en avait eue au Sénat se confirma : son amie ne se permettait pas de discuter les décisions politiques de son mari et se contentait de les accepter sans rien dire. De plus, bien qu'elle se dît reconnaissante envers les Jedi, et notamment envers Soara Antana et Darra Thel-Tanis qui se chargeaient de l'arrivée à bon port d'un chargement de nourriture et de denrées médicales pour Nuralee, la planète natale d'Astri, elle ne semblait guère enjouée à l'idée de les aider. Anakin parvint tout de même, à travers une question anodine, à savoir que Bog était bien venu au restaurant récemment. Une fois la jeune femme partie, le jeune Skywalker eut tout juste le temps d'obtenir l'autorisation de suivre les leçons proposées par Palpatine que Dexter fit son apparition. Il leur confirma avoir vu Bog il y a peu de temps mais ne put rien leur dire sur Zan Arbor : la Cérémonie du Fonds de Soulagement de Toutes les Planètes se tiendrait bientôt juste de l'autre côté de la place et tout cela créait beaucoup d'agitation, particulièrement à cause du vertex donné par les mondes membres qui serait placé dans la Banque du Noyau. Enfin, il conclut en leur racontant qu'on l'avait même payé pour pouvoir garer un airspeeder juste à côté de son établissement. Obi-Wan, trouvant cela étrange, demanda à voir le véhicule en question... Les deux partenaires commencèrent donc à inspecter le speeder, où ils récupérèrent un fil bleu. Celui-ci était garé juste à côté d'une canalisation du système d'administration des eaux, moyen possible de propagation de la drogue de Zan Arbor. De plus, Anakin remarqua que les dimensions de l'appareil étaient étranges, étant donnée la taille de son moteur. Il fouilla un peu et trouva une carte de la place, dotée de plusieurs annotations laissant suggérer qu'Omega et sa bande comptaient s'emparer du vertex qui allait être livré le lendemain. Obi-Wan laissa alors à son apprenti le choix de la suite des opérations : après avoir contacté Siri et Mace pour leur transmettre ces informations, ils se rendirent au bureau de Palpatine. Kenobi demanda alors au Chancelier d'annuler la cérémonie, puis de couper l'alimentation en eau dans la zone du transfert mais le politicien refusa coup sur coup et prit congé pour aller à l'audience programmée avec Bog Divinian et y emmenant le jeune Skywalker. Il surprit alors tous les sénateurs présents en annonçant d'entrée de jeu qu'il autorisait le vote pour l'exclusion des Jedi de toute action sénatoriale, ce qui n'avait que peu d'importance, d'après ce qu'il en dit à Anakin, car il était convaincu de l'échec futur de la manoeuvre.

Le lendemain, Obi-Wan, disposant d'un peu de temps avant la cérémonie, décida d'aller voir son amie Astri afin de l'aider à se débarrasser de la peur qu'il avait entrevue chez elle. La jeune femme finit par lui avouer que son mari l'avait menacé de s'emparer de Lune si jamais elle tentait quoi que ce soit contre lui. Kenobi lui promit alors que les Jedi pouvaient assurer leur protection à tous les deux. C'est alors qu'Astri se décida à lui remettre une copie des enregistrements que Bog faisait en préparation de ses mémoires. Elle lui fit également part de son inquiétude à propos de la cérémonie, dont elle faisait partie du comité d'organisation, car son mari n'avait eu de cesse de l'interroger à ce sujet. Le chevalier Jedi assistait aux discours successifs des sénateurs, écoutant en même temps les enregistrements dont il avait fait parvenir une copie à Tyro. Le Svivrien l'appela lors de la clôture de la cérémonie par Palpatine car un des discours de Bog lui apparaissait comme particulièrement inquiétant. Cependant, Obi-Wan, observant les Gardes Sénatoriaux et les Gardes Rouges se diriger vers la banque, remarqua que l'uniforme de l'un d'entre eux était déchiré. Ayant fait le lien avec leur découverte dans le speeder, il se rua, Anakin, Ferus et Siri à ses côtés, pour arrêter les suspects, qui se révélèrent être les Slams déguisés. Les malfrats avaient été trahis par Omega qui n'avait pas utilisé la Zone de Maîtrise de Soi comme le prévoyait leur plan. C'est alors que le discours de Divinian fit sens dans l'esprit d'Obi-Wan : il s'agissait d'un discours d'investiture que le sénateur était censé prononcer plus tard dans la journée. Le véritable objectif de leur ennemi était l'assassinat du Chancelier Suprême...

Attentat

Kenobi se rua alors vers un speeder et embarqua avec Anakin pour une course endiablée jusqu'au Sénat. Ils se précipitèrent dans le bureau de Palpatine, qui, selon Sly Moore, était déjà parti pour la session de vote. Les deux compagnons réussirent tout de même à le rattraper dans le couloir. Le chevalier l'implora alors de couper le système de distribution des eaux, ce qu'il accepta. L'arrêt du système révéla qu'une des valves ne fonctionnait pas correctement. Obi-Wan laissa donc son padawan en présence du Chancelier, qui refusait catégoriquement de ne pas se rendre à la séance, pour aller étudier de plus près ce dysfonctionnement. Mais son fougueux apprenti ne l'entendait pas de cette oreille et profita de l'arrivée de son rival Ferus pour le planter là et partir sur les traces de son maître, déjà suivi par Siri. Obi-Wan nageait péniblement dans les canalisations, tentant de se rendre aux coordonnées indiquées. Tyro chercha à le joindre à propos d'une menace encore plus grande mais il préféra couper la communication. Il remarqua alors sur la paroi des schémas semblables à ceux de l'usine sur Falleen. Une simple pression du doigt permettait d'agrandir une partie du réseau. Mais le temps manquait au Jedi pour trouver l'endroit reconstitué par les deux criminels. Il remarqua soudain que les tunnels dans lesquels il se trouvait possédaient une différence notable avec ceux dans lesquels il avait failli perdre la vie avec Anakin. Il s'intéressa alors aux schémas des canalisations d'aération, qui correspondaient exactement à celui des eaux. Kenobi comprit alors le plan d'Omega : son ennemi avait voulu l'arrêt du système de distribution des eaux afin de pouvoir s'y faufiler et gagner les systèmes d'aération sans être inquiété. Et comme l'indiquait la mention « Voie A abandonnée, Voie B initialisée », Zan Arbor comptait bien répandre sa drogue par intermédiaire de l'air et non de l'eau. A peine arrivé au bout de ses conclusions, il vit passer les deux bandits à bord d'un motospeeder. Sautant sur le véhicule, il parvint à le faire s'écraser avant que la scientifique n'ait pu envoyer la drogue dans la salle principale du Sénat à l'aide de son blaster modifié. Mais alors qu'il se jetait sur les deux fuyards, trois dizaines de droïdes traqueurs s'interposèrent et commencèrent à le mitrailler de tirs. Omega profita de la diversion pour s'enfuir avec sa complice. Obi-Wan réussit à se tirer de cette périlleuse situation en attirant la plupart des engins de mort dans l'explosion du motospeeder. Il se dirigea alors vers la plate-forme d'atterrissage, tentant en vain de contacter quelqu'un avec son comlink détruit dans la déflagration. Il tomba alors sur Anakin qui repéra leur cible qui se trouvait déjà à bord d'un des nombreux vaisseaux. Les trois Jedi sautèrent sur le croiseur et Kenobi s'apprêtait à en découper le toit quand Omega le menaça de lâcher une centaine de droïdes traqueurs programmés avec les données vitales des sénateurs. Ne voulant pas revivre les évènements qui avaient conduit à la mort de Yaddle sur Mawan, il décida de ne pas entrer dans le jeu de son adversaire : Anakin brisa la verrière du cockpit et s'empara du déclencheur en une fraction de seconde, ne sachant pas que celui-ci avait déjà été mis en route. Omega lança alors les moteurs à pleine puissance et décolla, désarçonnant les Jedi, qui ne disposaient que de peu de temps pour éviter l'hécatombe chez les diplomates. Guidés par Ferus, ils arrivèrent rapidement sur le lieu du massacre et firent du mieux qu'ils purent pour gérer la situation. D'autres Jedi, comme Shaak Ti, arrivèrent bientôt en renfort et l'attaque semblait être progressivement repoussée. Ferus protégeait Palpatine mais ne réussit pas à sauver Roy Teda, un des nombreux pantins qu'Omega avait trahi après l'avoir utilisé au maximum. Obi-Wan, quant à lui, eut beau tout donner, il ne put sauver Tyro, qui s'écroula sous ses yeux, atteint par un tir en pleine poitrine...

Le bilan des victimes fut établi le lendemain : vingt-deux sénateurs, quatorze aides et dix gardes sénatoriaux. Le vote sur l'exclusion des Jedi eut également lieu, repoussant la motion avec une écrasante majorité. Bog tomba alors en disgrâce et fut renvoyé sur sa planète d'origine. Cependant, tout cela comptait si peu pour Obi-Wan, anéanti par la mort de son ami. Il restait dans son bureau à chercher de quoi il avait bien voulu parler lors de son appel dans les canalisations mais il ne trouva absolument rien. Astri fit alors son apparition et lui apprit qu'elle allait quitter Coruscant avec son fils et son père. Anakin, de son côté, parlait du récent attentat avec Palpatine qui exprima son incompréhension du fait que Ferus ait reçu une distinction pour ses actions et pas le jeune Skywalker. Il l'invita également à revenir lui rendre visite à sa guise pour en apprendre plus sur le fonctionnement du Sénat et ses intrigues. Le jeune padawan s'avoua à lui-même que même si l'expérience avait été grisante, cet univers ne lui correspondait pas. Il s'éloigna alors pour rejoindre son maître...

Références

Romans

Les plus consultés ensuite...