Bataille d'Utapau

Sur Utapau, Obi-Wan pensait mettre un terme à la Guerre des Clones en tuant le Général Grievous. L'Ordre 66 mit fin à tous ses espoirs... Afficher le sommaire

Il n'y a pas de guerre ici, sauf si vous l'apportez avec vous.
_Tion Medon

Après son coup d'éclat en attaquant Coruscant et en prenant le Chancelier Suprême en otage, la Confédération des Systèmes Indépendants chercha à se rassembler en marge du rayon d'action de la République, toujours sous l'égide de Darth Sidious. Secrètement regroupés sur la planète Utapau, le conseil séparatiste et le Général Grievous firent le point sur la perte du Comte Dooku lors de l'assaut de Coruscant. Sidious avait ordonné aux leaders Séparatistes de quitter Utapau et de rejoindre Mustafar. Cependant, Grievous était loin de penser que la République venait de retrouver sa trace.

La localisation de Grievous :

La présence de Grievous sur Utapau aurait dû rester secrète. Mais c'était sans compter sur le double jeu de Palpatine, alias Darth Sidious, qui amena l'Armée de la République à trouver Grievous là où il se terrait. Après que le Conseil des Jedi ait été informé via Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi fut choisi pour mener à bien l'opération avec un bataillon de clones dirigé par le Commandant Cody. Le Maitre Jedi, faisant œuvre de prudence, décida d'aller repérer les lieux avant l'arrivée de la cavalerie. Il quitta la flotte de la République à bord de son Intercepteur Jedi et mit le cap sur Utapau.

Une fois arrivé sur la planète qui servait de foyer secret aux séparatistes, Obi-Wan se posa à Pau City, ou il fut reçu par Tion Medon, l'administrateur du port. Ce dernier accueillit froidement le Jedi en lui demandant de ne pas apporter de guerre sur sa planète, mais il lui révéla, très discrètement, que les Séparatistes avaient investi les lieux et avaient pris la population en otage. Obi-Wan conseilla à Medon de se préparer à une bataille imminente, puis, se sachant observé, fit semblant de repartir à bord de son chasseur, laissant le contrôle automatique à son droïde astromecano tout en le chargeant de transmettre l'ordre d'attaque à Cody.

Pour les Séparatistes, la République était venue inspecter la planète et était repartie bredouille. Cependant, Obi-Wan venait de louer les services d'une varactyle prénommée Boga afin de se faufiler jusqu'aux étages supérieurs ou Grievous et sa troupe s'étaient réunis.

L'affrontement avec Grievous et le début de la Bataille d'Utapau :

Après son investigation, Obi-Wan tomba au cœur d'une réunion entre le conseil séparatiste et le général Grievous, qui leur ordonnait de se retrancher sur Mustafar. Il attendit que Grievous se retrouve "seul" afin d'engager le combat. Indifférent aux centaines de droïdes qui entouraient le général, le Maitre Jedi se jeta au cœur de la mêlée et provoqua Grievous.

Obiwan engageant le Général Grievous Obiwan engageant le Général Grievous

Ce dernier envoya quatre droïdes de sa garde personnelle éliminer le Jedi, mais ce dernier, en un seul geste, précipita avec la Force un bloc qui écrasa les soldats mécaniques sans autre forme de procès. Les centaines d'autres droïdes allaient ouvrir le feu sur le Jedi jusqu'à ce que Grievous ne leur ordonne de baisser leurs armes. Le Général cyborg souhaitait tuer Obi-Wan lui-même. Ses deux bras se scindèrent en deux et ses quatre mains se saisirent de sabres lasers. Kenobi se mit à sourire devant le défi qui lui incombait. Le duel s'engagea alors entre l'homme et le cyborg. Avec ses quatre sabres, Grievous força le Jedi à reculer en les faisant tourner très rapidement et en les utilisant comme bouclier. Mais le Jedi trouva la faille et y inséra son propre sabre, bloquant le mouvement du général. Les deux combattants échangèrent plusieurs coups jusqu'à ce que Kenobi parvienne à couper deux des mains de Grievous. Ils croisèrent ensuite leurs lames mettant le duel en pause.

Le duel entre Kenobi et Grievous Le duel entre Kenobi et Grievous

Grievous allait attaquer de nouveau lorsque des tirs de blasters détonnèrent tout autour de lui : de partout des soldats de la république descendaient le long de cordes. L'armée de la République venait de se déployer sur Utapau et engageait les séparatistes. Obi-Wan profita de la diversion pour envoyer une vague de Force, propulsant le cyborg au plafond et mettant un terme temporaire au combat. Le général retomba lourdement sur le sol et prit aussitôt la fuite à bord d'une roue motorisée. Kenobi partit sans attendre à sa poursuite avec Boga mais perdit dans sa hâte son Sabrelaser, récupéré par Cody.

La poursuite du général droïde :

Une course poursuite entre Obi-Wan et Grievous eut ainsi lieu dans les tunnels de Pau City. Chevauchant Boga, Kenobi évita les attaques de Grievous et de son bâton magnétique avant de sauter à bord de son véhicule. Les deux combattants échangèrent des coups jusqu'à ce qu'ils ne soient projetés en dehors du véhicule, ce dernier ne finissant sa course dans un ravin.

Kenobi et Grievous engagèrent alors le combat au corps à corps. Le Maitre Jedi récupéra le bâton énergétique de Grievous et parvint à la frapper avec. Mais le cyborg, disposant d'une force surhumaine, souleva le Jedi en l'envoya valser le long d'un chasseur posé non loin. Devant l'armature en métal de Grievous, Kenobi ne put que chercher à s'éloigner, mais il parvint cependant à ouvrir sa cage thoracique, ce qui mit le cyborg particulièrement en rogne. Il lança le Jedi dans le vide, qui parvint à s'agripper de justesse aux parois. Alors que Grievous se préparait lui porter le coup final, Obi-Wan invoqua la Force pour amener à lui un blaster. En moins de temps qu'il n'en faut pour le faire, il visa les entrailles du général et tira. Le peu de tissus vivants du cyborg se consumèrent aussitôt et son cerveau explosa.

Le coup fatal à Grievous Le coup fatal à Grievous

Kenobi se hissa à nouveau sur la plateforme et toisa le squelette sans vie du général avant de rejoindre le Commandant Cody et ses troupes.

Quel manque d'éducation !
_Obi-Wan Kenobi, en toisant les restes du Général Grievous

La poursuite des affrontements et l'Ordre 66 :

La mort du Général Grievous ne signa pas pour autant la fin des combats sur Utapau. L'armée républicaine continua à engager les troupes droides dans le but de libérer la planète. Toujours menées par Obi-Wan Kenobi et le Commandant Cody, les troupes clones continuèrent à reprendre les différents niveaux de Pau City.

Le déploiement des troupes républicaines Le déploiement des troupes républicaines

Mais pendant ce temps sur Coruscant, Mace Windu, Kit Fisto, Agen Kolar et Saesee Tin se rendaient aux bureaux du Chancelier Suprême Palpatine. Considérant que la guerre venait de prendre fin avec la mort de Grievous, ils estimaient que Palpatine devait donc restituer les pleins pouvoirs qu'il avait acquis au Sénat. Entre temps, Anakin Skywalker prévenait Windu de la véritable identité de Palpatine à savoir Darth Sidious. Il laissa volontairement Skywalker au Temple Jedi mais ce dernier ne respecta pas les volontés du Maitre Jedi. Il se rendit lui aussi aux bureaux de Palpatine et, manipulé par Sidious, succomba au Coté Obscur de la Force. Après avoir tué Mace Windu, Palpatine mit en place l'Ordre 66 qu'il allait transmettre à toutes les divisions clones par delà la Galaxie.

Le Commandant Cody Le Commandant Cody Sur Utapau, le Commandant Cody reçut l'Ordre 66 peu de temps après avoir rendu son sabre à Kenobi. Ce dernier était parti à l'assaut des niveaux supérieurs, toujours accompagné de Boga. Alors qu'il traversait une crête, Cody ordonna à ses soldats d'abattre Obi-Wan, ce qu'ils firent sans hésiter. Le tir fit exploser la crête où le Jedi se trouvait, le propulsant, lui et sa monture, dans le lac situé au fond du ravin.

Soupçonnant la survie du Jedi, les clones se mirent activement à sa recherche. Mais Obi-Wan avait déjà pris les devants en rejoignant l'endroit où il avait tué Grievous, tout en sachant qu'il pourrait y trouver un chasseur. Il parvint à décoller et à quitter la planète en échappant à ses anciennes troupes alliées qui le considéraient désormais comme mort.

Conclusion d'une bataille ayant scellé le destin de la République :

Avec l'instauration de l'Empire Galactique et l'annihilation de la Confédération des Systèmes Indépendants, les troupes clones n'avaient plus de raisons de rester sur Utapau. Cependant, la planète resta sous le contrôle de l'Empire qui réduisit les habitants en esclavage. La bataille d'Utapau fut le dernier réel affrontement entre la République et les Séparatistes. Elle fut même la toute dernière implication militaire de la République.
Vous venez de consulter la Version Canon de cet article. Peut-être souhaiteriez-vous lire la Version Légendes ?

A propos de cet article

Benson800
Version Canon, par Benson800.
Dernière mise à jour le 26 février 2019.
5 133 lectures.
Corrigé par nos correcteurs.
Signaler une erreur