Bataille de Belderone

La Bataille de Belderone fut une tentative menée, à la fin de la Guerre des Clones, par Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi de capturer Grievous.

Suite à la Bataille de Cato Neimoidia, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker étaient parvenus à s'emparer de la Mécanochaise du Viceroi de la Fédération du Commerce, Nute Gunray. Les holotransmissions entre le Seigneur Noir de la Sith Darth Sidious et Gunray furent mises à jour. Les communications Séparatistes n'avaient désormais plus de secret pour la République Galactique : quelles que soient les informations transmises entre des vaisseaux ou des chasseurs, ou bien via l'HoloNet, elles étaient décryptées. Le Général Grievous, qui n'avait pas été informé de la perte de la chaise, contacta Gunray pour l'informer d'une réunion du Conseil Séparatiste serait organisée sur Belderone, planète Loyaliste à la République devant être conquise. Le Conseil des Jedi, voyant par là une très bonne opportunité de s'emparer des leaders Séparatistes, envoya Kenobi et Skywalker sur la planète.

Soixante vaisseaux capitaux composaient la flotte d'intervention républicaine, sous la houlette de l'Intégrité, qui attaqua immédiatement la flotte du général cyborg sortant tout juste de l'hyperespace. A la tête de l'Escadron Rouge, les deux Jedi attaquèrent les Tri-chasseurs Séparatistes, au nombre de 500, protégeant la Main Invisible, le vaisseau amiral ennemi, accompagnés de près par le Commandant Odd Ball et l'Escouade Sept. L'objectif du jeune Chevalier Jedi était d'aborder le vaisseau ennemi pour y combattre Grievous, le tuer et s'emparer des leaders Séparatistes. Au même moment, 27 Jedi, dont Flint Torul, étaient envoyés sur la planète pour veiller à l'évacuation des réfugiés. Lorsque Grievous s'aperçut de la manoeuvre du jeune Jedi, il ordonna une retraite anticipée pour protéger les leaders et ordonna le bombardement des navettes de réfugiés : plus de 10 000 d'entre eux périrent dans l'explosion de convois, les 27 Jedi avec eux. La manoeuvre prit par surprise la flotte républicaine, qui marqua un temps d'arrêt. La flotte ennemie en profita pour sauter en hyperespace et échapper à la poursuite.

Malheureusement, la supercherie de la mécanochaise fut éventée : Grievous comprit que le Vice-roi Neimoidien l'avait laissé tomber entre les mains de la République Galactique et les transmissions hyperspatiales passèrent par d'autres voies. Ces dernières se tarirent et si la Bataille de Belderone fut une victoire, le Chancelier Suprême Palpatine remit en cause cette croisade contre les Séparatistes de la part des Jedi, qui venait de couper les possibilités d'espionnage des futurs projets Séparatistes.

Articles en rapport

Grievous
Grievous
Personnages
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Belderone
Belderone
Planètes