Soldat Clone Anti-émeute

Les Soldats Clones Anti-émeutes de la Grande Armée de la République furent spécialement formés pour gérer des foules importantes et maintenir l'ordre dans les rues de Coruscant.

Durant les premières années de la sanglante Guerre des Clones, Coruscant et les Mondes du Noyau de la Galaxie furent relativement épargnés. Néanmoins, la capitale millénaire de la République Galactique était souvent sujette à de fréquents débordements et attentats. Afin de contrôler les manifestations illégales, les mouvements de foule et maintenir l'ordre dans les rues, des soldats de la Grande Armée de la République élevés sur Kamino reçurent une formation spéciale uniquement centrée sur la gestion des émeutes.

L'équipement type du personnel de cette unité se composait d'une armure standard agrémentée d'un emblème spécifique peint en noir sur la poitrine apparemment inspiré de celui du Sénat Galactique. En outre, le casque possédait quant à lui une visière semblable à celle du Commandant Cody du 212ème Bataillon d'Attaque ou bien encore du Capitaine Lock. Ces hommes d'exception employaient dans le cadre de leur travail des armes non létales, comme par exemple des matraques, et un bouclier de protection rouge. Les méthodes d'intervention mises au point pour faire face à des perturbateurs violents munis de blasters restent malheureusement encore à ce jour inconnues. Paradoxalement, le traditionnel détonateur thermique cylindrique fixé à l'arrière de la ceinture utilitaire était toujours présent... Ce petit détail était assez troublant puisque les troupes opéraient essentiellement près d'individus regroupés en masse. Une simple explosion accidentelle pourrait causer la mort de dizaines de personnes et envenimer davantage la situation.

Deux clones à la recherche de la Duchesse Kryze. Deux clones à la recherche de la Duchesse Kryze. Par ailleurs, les fantassins logeaient dans des casernes judicieusement réparties dans le paysage urbain de la planète surpeuplée. Ils devaient être capables de se déployer en une poignée de secondes quand la situation l'exigeait. Lorsqu'un problème important se profilait à l'horizon, ils pouvaient également venir renforcer efficacement l'effectif de la Force de Sécurité de Coruscant ou partir à la recherche d'un fugitif jugé dangereux en compagnie de quelques Droïdes Policiers. On peut par exemple citer la Duchesse Satine Kryze des Nouveaux Mandaloriens de Mandalore, accusée à tort de l'assassinat de l'agent du Ministère des Renseignements Davu Golec, qui fut pourchassée par des clones anti-émeutes. A cette occasion, certains d'entre eux préférèrent porter un DC-15s. Par chance, la jeune femme pacifiste parvint à tromper la vigilance de ses poursuivants et à prouver l'implication du Death Watch de l'Overlord Pre Vizsla dans ce meurtre.

Il est assez aisé d'imaginer que les membres affectés à cette branche incorporèrent par la suite le Corps des Stormtroopers de l'Empire Galactique de l'Empereur Palpatine après la Proclamation de l'Ordre Nouveau.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Palpatine
Palpatine
Personnages
Satine Kryze
Satine Kryze
Personnages
Stormtrooper
Stormtrooper
Organisations