Sombres Sorcières de la Force

Les Sombres Sorcières de la Force organisaient des sectes et usaient du Côté Obscur pour gouverner leurs mondes primitifs. Afficher le sommaire

Sommaire Masquer
Il existait une quantité incroyable de peuplades primitives isolées, totalement étrangères aux Jedi et aux Sith. En outre, il ne manquait pas non plus d'individus vivant sur des mondes dignes de tous les qualificatifs sauf celui d'oubliés, pour qui l'unique moyen de survivre était de s'en prendre aux plus frêles que soi - ce qui avait poussé ces derniers à découvrir comment exploiter sans vergogne le potentiel dont les gratifiait leur taux de midichloriens élevé, dans le but de pouvoir s'imposer.
Plusieurs cultures développèrent dans cette optique leurs propres traditions, axées sur une sombre philosophie de la vie. L'une d'elles aboutit à la naissance des Soeurs de la Nuit de Dathomir, ainsi qu'à celle d'autres Sombres Sorcières de la Force moins connues. Remarquablement puissantes, ces femmes barbares et cruelles ne devaient leur relativement faible notoriété qu'au maigre niveau de technologie dont elles étaient pourvues, et qui les empêchait de fuir en masse leurs planètes natales - ce qui était d'ailleurs une très bonne chose pour la Galaxie !

I - La Voie de la Sorcellerie

Un semblant de réputation, un penchant pour les techniques d'assaut les plus basiques, une certaine immersion dans le Côté Obscur - qui impliquait forcément d'être sensible à la Force en tout premier lieu -, et la maîtrise de plusieurs aptitudes élémentaires telles que l'Intimidation ou encore le déplacement d'objets par la force de la pensée - sans compter une connaissance basique des cultures autochtones -, étaient les critères fondamentaux qui se devaient d'être remplis par quiconque espérait devenir une Sombre Sorcière de la Force.
Des épreuves d'initiations attendaient, bien évidemment, les aspirantes : souvent, les anciens exigeaient le sacrifice d'un être cher - preuve de sa dévotion -, ou bien un combat rituel ne se soldant que par le trépas de l'un des deux adversaires - preuve de sa valeur. Dans tous les cas, le prix de l'échec était généralement la mort ; et, s'il ne l'était pas, la peine n'en restait pas moins très sévère... Mais, avant même d'en arriver là, il fallait déjà avoir été capable de survivre suffisamment longtemps aux coutumes sauvages de l'une de ces sectes, ce qui n'était pas chose aisée.
Les filles des Sorcières étaient encouragées dès leur enfance à suivre le même chemin ténébreux - empli de brutalité - que leurs aînées. On les initiait aux pouvoirs de la haine et de la peur. Quant à celles qui échouaient à embrasser le Côté Obscur, elles pouvaient espérer - au mieux - être bannies, en représailles.
Quoi qu'il en fût, il n'était possible de devenir une Sombre Sorcière de la Force que si l'on avait été formée par l'une d'entre elles. Dès lors, il fallait inéluctablement s'attendre à s 'enfoncer de plus en plus dans les ténèbres...

Une fois rejoints les rangs de ces brutales utilisatrices du Côté Obscur, il était nécessaire d'apprendre comment maîtriser son environnement. Ces femmes diaboliques étaient poussées par leurs pairs à soumettre à leur volonté les esprits les plus vulnérables, ainsi qu'à continuellement tester jusqu'où pouvaient aller les plus puissants qu'elles. C'était en défendant avec succès leur territoire - aussi bien au sens propre qu'au figuré - qu'elles gagnaient en prestige et en influence.
Une Sombre Sorcière de la Force, pour être respectée par ses soeurs, devait prouver qu'elle était au moins aussi forte qu'elles. Celles-ci augmentaient leur férocité proportionnellement à leur degré de frayeur, et il n'était pas inhabituel d'assister à des duels opposant plusieurs d'entre elles, lesquels faisaient figure de challenges - notamment sur Dathomir. Les Soeurs de la Nuit voyaient les mâles qu'elles avaient réduits en esclavage comme un bon moyen de démontrer qu'elles étaient capables de conserver ce qu'elles s'étaient appropriées.

Les recrues des Sombres Sorcières de la Force étaient classées selon leur expérience. Plus l'une d'entre elles était une sectatrice accomplie, mieux elle était considérée. Pareille philosophie se rapprochait de la vieille Règle du Fort ; les Sith n'étaient pas sans ressembler de bien des manières à ces femmes maléfiques.

II - Le Pouvoir des Sorcières

Un large éventail d'aptitudes en tout genre s'offrait aux Sombres Sorcières de la Force. Elles savaient utiliser à bon escient leur potentiel dans le but d'affecter l'esprit des autres, de s'aider à l'escalade, d'améliorer leur écoute ainsi que leurs autres sens, de se mouvoir sans bruit ou encore de dissimuler leur présence. Conscientes de l'intérêt non négligeable de bénéficier d'une bonne instruction pour augmenter leurs chances d'arriver à leurs fins, elles n'hésitaient pas non plus à drainer les connaissances de leurs ennemis.
Au combat, ces femmes pour le moins barbares maîtrisaient les bêtes sauvages pour les chevaucher, déplaçaient des objets à distance, recouraient à l'empathie, à l'intimidation, et même au fameux pouvoir de Poigne. Professionnelles, leur instinct de survie était on ne peut plus développé.

S'armant d'armes primitives - ou, le cas échéant, d'aspect plutôt simple -, les Sorcières utilisaient la peur pour se faire obéir ; malheur à ceux qui osaient défier leur autorité... Telles des araignées, un entraînement peu approfondi leur apprenait comment adhérer aux surfaces solides, ce qui leur permettait de marcher sur les murs, voire même de traverser les plafonds ! Malheureusement pour elles, celles qui étaient victimes d'une surcharge pondérale étaient ralenties par ce handicap. De même, avoir les pieds et les mains nus était une condition sine qua non pour effectuer de telles prouesses.
Les plus habiles invoquaient des tempêtes dévastatrices ou, mieux encore, les ténèbres elles-mêmes, privant de ce fait leurs ennemis de leur chance autant que de leurs moyens - mais elles-même amenuisaient ainsi leur vitalité. Enfin, une de ces sectatrices, si elle était suffisamment compétente, découvrait qu'il lui était possible d'utiliser la Force pour voler : sa vitesse combinée à ses facultés tractrices exceptionnelles l'autorisaient à flotter, à s'élever dans les airs aussi haut qu'elle le désirait ; parfois, on en voyait qui s'élevaient jusqu'à dix mètres, d'autres fois jusqu'à vingt. Là également, le poids pouvait toutefois entraver cette progression aérienne, entraînant une perte d'énergie plus rapide qu'en temps normal.

III - Histoire Succincte des Sombres Sorcières de la Force

Quelle que fût l'époque, des utilisateurs peu évolués de la Force surent prendre le contrôle de mondes moins développés que les autres. Coupés de la République Galactique, privés de la Lumière du Temple Jedi sur Coruscant, ces lieux de perdition s'enfoncèrent dans les ténèbres, et leurs leaders accrurent leur compréhension du Côté Obscur.
Du temps de l'Ancienne République, les Sombres Sorcières de la Force gouvernaient d'innombrables enclaves. L'Ordre Jedi en repéra plusieurs - à l'instar de Dathomir - et se chargea d'elles, de la manière qu'il jugeait la plus appropriée selon les cas. Mais beaucoup demeurèrent dans l'ombre, ne s'imaginant même pas qu'il existait d'autres êtres maîtrisant la Force.

Suite à la Proclamation de l'Ordre Nouveau, Palpatine décida de lancer des recherches actives visant à localiser ces sectes. Comme ces enquêtes se terminaient souvent dans un bain de sang, il fut contraint de détruire ou d'interdire un certain nombre de planètes où les Sorcières sévissaient, considérant que ces dernières représentaient un trop grand danger pour son Empire Galactique. Ce risque constituait néanmoins une motivation suffisante en lui-même pour justifier la prolongation de ses traques.
Hélas, les vaisseaux clandestins découvrant sans cesse de nouveaux territoires - en particulier dans la Bordure Extérieure -, ces dangereuses femmes maléfiques réussirent à s'échapper plus fréquemment de leurs mondes natals. Ceci dit, le danger d'affronter un Adepte du Côté Obscur de l'Ordre Secret ou un autre puissant utilisateur de la Force se faisant sentir pour elles, elles préférèrent généralement se faire discrètes.
L'invasion Yuuzhan Vong toucha de plein fouet toutes les planètes et toutes les races sans distinction, et les Sorcières en profitèrent pour s'éparpiller un peu partout grâce aux vagues de réfugiés. Très peu choisirent de se manifester à ce moment-là, mais toutes avaient le projet de bientôt tenter de prendre le contrôle de la Galaxie tout entière...

Articles en rapport

Dathomir
Dathomir
Planètes
Force
Force
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Sith
Sith
Organisations