Sliven

Sliven était un pillard Tusken qui joua le rôle de père adoptif de Tahiri après que ses parents furent abattus par les membres de sa tribu. Il fut notamment contraint de mettre sa vie en jeu pour que la fillette ne soit pas livrée à elle-même.

Tu seras toujours une part de moi. Dans mon cœur, tu es mon père. Prends soin de Bangor pour moi – il est à toi, tout comme je suis à toi.
__Tahiri à Sliven, lors de son départ définitif de Tatooine

Sliven était le leader d’une tribu d’Hommes des Sables sur la planète Tatooine. Environ seize années après la Bataille de Yavin, il se retrouva séparé des siens à la suite d’un violent affrontement avec des contrebandiers désireux de s’emparer de leurs ressources en eau et en nourriture. Grièvement blessé, le Tusken erra plusieurs jours durant avant de s’effondrer non loin d’une ferme d’humidité. Sa survie fut néanmoins assurée par la bienveillance de Cassa Veila, qui le ramena au sein de son foyer, où elle le veilla et prit soin de lui pendant deux mois, assistée de son compagnon Tryst. Voulant remercier du mieux qu’il le pouvait ses hôtes à qui il devait la vie, Sliven tâcha d’aider Cassa dans ses corvées quotidiennes dès qu’il fut suffisamment rétabli pour le faire. Au fil du temps, le Tusken développa une véritable proximité avec les deux fermiers ainsi qu’avec leur petite fille, Tahiri, et apprit le Basic Standard Galactique à leur contact. Il alla même jusqu’à confectionner un Gaderffii à Tryst afin que tous deux puissent se livrer à des duels amicaux ensemble. La sensibilité à la Force du fermier, un don que possédaient également Cassa et Tahiri, lui permit de rapidement égaler et même surpasser Sliven dans cet art mais elle ne fut hélas pas suffisante lorsque le pire se produisit.

La tribu de Sliven, ne pouvant choisir de nouveau dirigeant avant que la mort du précédent ne soit attestée, le recherchait depuis sa disparition. Lorsqu’ils le retrouvèrent en plein affrontement au Gaderffii contre un Humain, les Tuskens réagirent par pur instinct et abattirent les deux fermiers pour protéger leur leader. Seule Tahiri avait réchappé à cet assaut mais, privée de ses parents, la jeune fille de trois ans n’avait pas la moindre chance de survie. Sliven, déterminé à sauver la vie de celle qu’il considérait désormais pratiquement comme sa fille, décida de l’intégrer à la tribu mais, devant la forte désapprobation des siens, fut contraint de passer un accord. Tahiri serait autorisée à rester dans la tribu jusqu’à l’âge de neuf ans, où elle serait alors soumise à une épreuve de survie dans le désert, du moins si elle l’acceptait. La récompense pour sa participation à l’épreuve serait la connaissance de ses origines, dont Sliven aurait interdiction formelle de lui parler. En cas de refus, Tahiri serait abandonnée à Mos Eisley afin qu’elle y démarre une nouvelle vie et Sliven serait exécuté. Un sort similaire attendait le dirigeant si la jeune fille venait à échouer lors de son épreuve. Sachant que celle qu’il allait désormais devoir élever serait privée de toute information à propos de ses parents, Sliven lui confectionna un pendentif où il figea les empreintes des pouces de Cassa et Tryst. Ainsi, la fillette aurait au moins un souvenir physique auquel se raccrocher.

Pendant un peu moins de six années, le Tusken prit soin de l’enfant et la forma comme un véritable membre de sa tribu. Il lui enseigna notamment le langage des Hommes des Sables et à chevaucher à dos de Bantha. Malgré les interrogations répétées de la jeune fille et la souffrance que lui occasionnait son silence, il ne lui révéla aucune information à propos de ses parents. Son supplice prit néanmoins fin lorsque Tahiri, dont le potentiel avait été repéré par Tionne lors d’un de ses passages sur Tatooine, gagna le Praxeum Jedi de Yavin IV afin d’y étudier les courants subtils de la Force. Bien qu’il lui fît promettre de revenir six mois plus tard sur la planète désertique, Sliven espérait secrètement que la fillette se raviserait et éviterait ainsi de se soumettre à son épreuve de survie. Cependant, Luke Skywalker convainquit la jeune fille de retourner voir son père adoptif et Tahiri regagna Tatooine en compagnie de Tionne et d’Anakin Solo. Lorsque celle-ci accepta sans hésitation de participer à l’épreuve de survie qui lui avait été proposée, le Tusken put enfin tout lui apprendre de ses origines mais également de l’accord qu’il avait été contraint de passer. S’estimant responsable de la mort de Tryst et Cassa et se sentant coupable de l’ignorance qu’il avait dû imposer à Tahiri six années durant, Sliven craignait fort que celle qu’il avait élevée ne soit emplie de haine à son égard. Ce fut donc un grand soulagement pour lui d’apprendre que la fillette lui était profondément reconnaissante et le considérait comme un père. Elle exigea d’ailleurs qu’à son retour de mission, le Tusken lui confectionne un second pendentif dans lequel serait figée l’empreinte de son propre pouce.

Sa joie fut encore plus grande lorsque Tahiri triompha de son épreuve et put regagner le Praxeum Jedi afin d’y poursuivre sa formation. Mais si cette réussite permit à Sliven de rester à la tête de sa tribu, le Tusken perdit néanmoins la vie quelques temps plus tard, dans des circonstances inconnues. La dernière parcelle de famille de Tahiri s’éteignit avec lui.

Articles en rapport

Force
Force
Cultures
Tatooine
Tatooine
Planètes
Tionne
Tionne
Personnages
Tusken
Tusken
Espèces