Sil Sorannan

Major de la Marine Impériale, Sil Sorannan fut capturé par les Yevethas au cours d'une escale sur le chantier orbital Black 15 de l'Amas de Koornacht. Il devint le chef de la résistance impériale contre les non-humains.

Major de la Marine Impériale de l'Empire Galactique, Sil Sorannan avait commencé sa carrière en tant que pilote de l'équipe expérimentale d'hyperphysique au sein d'une section du Département Impérial de Recherche Militaire, destinée à trouver un moyen de lancer des bombes à partir de l'hyperespace. Les conclusions de son rapport furent désastreuses : pour entrer et sortir de l'hyperespace, il fallait une hyperpropulsion, et jamais les bombes ne pourraient en être dotées. Le projet fut finalement abandonné et le Major muté au sein du Commandement Black Sword. Peu après la Bataille d'Endor, son bâtiment fit escale au Chantier de Réparation Orbital Type II Black 15 et il fut capturé par les Yevethas de la Ligue Duskhan, agissant pour le compte du vice-roi Nil Spaar.

Pendant douze ans, il fut retenu prisonnier avec des dizaines de milliers d'Impériaux sur le monde-prison de Pa'al. Progressivement, alors que l'attention des gardiens baissaient à mesure que les prisonniers décédaient des suites des mauvais traitements et de l'absence de nourriture correcte, Sorannan devint le chef de la résistance contre les Yevethas. Son plan était simple : les non-humains ayant besoin des Impériaux comme agents de maintenance pour les vaisseaux impériaux de la Flotte Noire, il fit distribuer ses ordres à chaque chef de section, et parvint ainsi à prendre le contrôle de tous les vaisseaux. La deuxième étape de son plan lui permit d'obtenir des codes de sauts en hyperespace pour une destination du Noyau Profond - probablement Byss - et à construire des circuits esclaves dans lesdits vaisseaux, reliés à une télécommande cachée dans un peigne avec lequel il se brossait quotidiennement les cheveux.

Lors de la Bataille de N'zoth, qui devait mettre un terme à la Crise de la Flotte Noire, Sil Sorannan et ses troupes passèrent à l'attaque. Lui-même participa à la prise du vaisseau-amiral de Nil Spaar, le Fierté de Yevetha, autrefois baptisé Intimidant. Lorsqu'il obtint confirmation que tous les vaisseaux impériaux étaient sous le contrôle de ses troupes, il adressa un message au Général Etahn A'baht, commandant la Cinquième Flotte des Forces de Défense de la Nouvelle République, en lui annonçant que les vaisseaux de la Flotte Noire se retireraient du combat sous peu. Refusant l'offre de reddition proposée par le Dornean, il écrasa les boutons activant les circuits esclaves des vaisseaux, qui passèrent en hyperespace.

Une fois dedans, Sorannan ordonna à ce que Nil Spaar soit enfermé dans une capsule de sauvetage, laquelle serait larguée en hyperespace. Comme il l'avait autrefois expérimenté, il annonça à Spaar que rien ne ressortait de l'hyperespace une fois largué :

Rien de ce que je pourrais faire ne saurait venger douze années de torture et la fin de tant d'amis. Votre mort ne nous satisfera pas. Quelle que soit la manière choisie, ou le temps investi, je me réveillerai demain en voyant le visage d'un disparu. Pourtant, vous méritez de mourir. Que pourrais-je répondre aux fantômes de ceux qui me demanderont des comptes ? Que votre agonie a été longue, et que mon visage vous est resté devant les yeux jusqu'à la fin.