Joto Eckels

Données biographiques
Genre
  • Masculin
Espèce
PersonnageDirecteur de fouilles pour le compte de l'Institut Obroan pour l'Archéologie, Joto Eckels joua un rôle notable dans la découverte de cadavres de Qella sur Brath Qella et dans la compréhension du Vagabond Teljkon.

Tout ce temps à se traîner dans l'espace, d'une planète à une autre. L'univers offense la logique de tout être raisonnable...

Joto Eckels

Directeur de fouilles de l'Institut Obroan pour l'Archéologie, Joto Eckels commença sa carrière à une date qui reste encore indéterminée, mais son rôle était connu, notamment lorsqu'il fut temps de percer le mystère de Brath Qella, la planète gelée vers laquelle se dirigeait le vaisseau fantôme Vagabond Teljkon, à l'intérieur duquel étaient enfermés Lando Calrissian - détachés auprès du Colonel des Renseignements de la Nouvelle République, Ejagga Pakkpekatt, en charge de la traque -, Lobot, C-3PO et R2-D2. Bien entendu, ceci, Eckels l'ignorait. Tout comme il ne connaissait pas la véritable identité de l'important "collectionneur" l'ayant engagé pour fouiller la planète en vingt-cinq jours : le directeur de l'agence très secrète Alpha Blue, Hiram Drayson. Eckels vint lui livrer en personne le cadavre d'un Qella, retrouvé après des journées de fouilles depuis le Penga Rift, et qui avait déjà coûtées la vie à deux personnes. Le docteur ès archéologie ignora ce qu'il arriva au cadavre : il fut disséqué par la professeur Joi Eicroth et les résultats conservés.

Joto Eckels retourna en orbite de la planète gelée pour continuer les fouilles. Revenu sur le Penga Rift, le capitaine du vaisseau, Barjas, l'informa qu'un vaisseau nommé Lady Luck était sorti de l'hyperespace. Fort de son expérience en matière de droit, Eckels se rappela à lui-même que son équipe et lui avaient le droit d'être ici en vertu de l'article dix-neuf de la Charte, qui proclamait qu'une planète n'ayant pas de population indigène et non membre de la Nouvelle République ne pouvait tomber sous l'autorité des militaires. Il rappela ce concept au Colonel Ejagga Pakkpekatt, lequel était en charge de la traque du Vagabond.

Ce vaisseau appartient à un institut de recherche archéologique. Vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que nous sommes archéologues - nous récupérons des échantillons biologiques des anciens habitants de la planète.

Eckels, ne manquant pas de sang-froid en s'adressant à Pakkpekatt

A la question de l'Hortek de savoir si d'autres vaisseaux étaient venus en orbite, Eckels déclara qu'un seul était apparu et ce avant l'envoi de sa mission, mais que les responsables des fouilles étaient morts dans une avalanche. Le professeur demanda si le collectionneur privé, Dyson, était membre des Renseignements, mais Pakkpekatt répondit qu'ils avaient été probablement manipulés tous les deux. Ce dernier enchaîna en demandant à Eckels et à toute son équipe de quitter les lieux, un vaisseau - le Vagabond - devant arriver d'un instant à l'autre. Le Hortek tenta de faire pression sur le professeur en disant que des membres de son équipe pourraient mourir si jamais ils restaient. Joto Eckels, faisant toujours preuve d'un grand sang-froid, répondit que tout cela n'était que mensonge. Mais le Hortek répondit qu'il s'agissait d'un vaisseau qella. Le scientifique l'invita alors à bord du Penga Rift pour en parler. Ils convinrent tous deux d'une coopération étroite pour capturer le vaisseau fantôme.

Ce fut à ce moment là que le Vagabond quitta l'hyperespace pour retrouver son monde natal. Eckels prit finalement place à bord du yacht de Lando Calrissian lorsque le vaisseau qella attaqua l'antenne relais du Penga Rift. Il fut particulièrement soulagé lorsque Luke Skywalker, aux commandes du Tas de Boue, vint se présenter au Colonel Pakkpekatt et à lui, et, mieux encore, lui demanda de préparer ses affaires pour qu'ils aillent porter secours aux "prisonniers" du Vagabond. Après ses recherches, il comprit que Brath Qella avait été l'objet d'une glaciation suite à la chute de l'une de la plus petite de ses lunes. Les Qella, comprenant ce qui allait se passer, entreprirent de construire un vaisseau qui rassemblerait leurs idées, étalées sur un millier d'années. Mais Luke en vint à contredire le professeur : non, le vaisseau était bien une boîte à outils, équipé d'armes puissantes destinées à dégeler la surface pour libérer les milliers de Qella en hibernation sur la glace. Joto Eckels put admirer le spectacle depuis le poste de pilotage du vaisseau et admit que l'Institut laisserait tranquille les Qella en déclarant la planète morte.

Nous ne manquerons pas aux Qella. Leur vie sera heureuse sans nous. Vous leur avez fait un cadeau précieux Luke : un avenir. Je sais qu'ils en feront bon usage.

Joto Eckels à Luke Skywalker

Références

Les plus consultés ensuite...