Grudo

Données biographiques
Genre
  • Masculin
Espèce
  • Rodien
Planète d'origine
Époque
Epoque
  • Guerre des Clones
Mort
  • -22 av. BY
PersonnageAide de camp de Zozridor Slayke, chef des Fils et Filles de la Liberté, Grudo était l'un des membres de l'équipage du Scarlet Thranta, le vaisseau qui s'était rebellé contre le Sénat Galactique suite à son absence de réponse contre les Séparatistes.

Aide de camp de Zozridor Slayke, chef des Fils et Filles de la Liberté, Grudo était l'un des membres de l'équipage du Scarlet Thranta, le vaisseau qui s'était rebellé contre le Sénat Galactique suite à son absence de réponse contre les Séparatistes. Grudo n'avait aucune affiliation pour l'idéalisme prôné par Slayke : il l'avait uniquement rejoint dans la perspective de combats glorieux contre des ennemis, puisque le Rodien était un spécialiste des armes de corps à corps, notamment les vibro-lames. Lorsque le Sénat et le Conseil des Jedi envoyèrent Nejaa Halcyon, Maître Jedi, récupérer le vaisseau de Slayke, ce dernier utilisa Grudo comme appât afin de retarder le Jedi.

Le Rodien lui proposa un combat à la loyale, sans armes, uniquement avec les pieds et les poings. Le Jedi Corellien, magnanime, mais ayant compris la supercherie, accepta le combat : la condition était que si Halcyon gagnait, il aurait Slayke, tandis que s'il perdait, le chef rebelle pourrait s'en aller sans poursuite. Ils se battirent alors pendant plusieurs heures, donnant lieu à des paris, tandis que Slayke et ses hommes volaient le Plooriod Bodkin et laissait à Halcyon le Scarlet. Le Jedi finit par défaire Grudo et le fit prisonnier. Mais il comprit qu'il ne pourrait revenir sur Coruscant avec un seul prisonnier, c'est pour cela qu'en arrivant sur la planète-capitale, il lui dit en substance :

Je ne peux pas revenir avec un seul prisonnier. Je suis déjà assez la risée de la galaxie. Cependant, je vous laisse la liberté à une seule condition : un jour, j'aurai besoin de vous et lorsque je vous chercherai, il vous faudra vous acquitter de votre dette.

Le Rodien se fit passer pour un chasseur de primes, continuant à utiliser ses vibro-lames dans les bas-fonds de Coruscant. Au cours de la Guerre des Clones, Nejaa Halcyon, accompagné d'un jeune Jedi, Anakin Skywalker, qui fit bonne impression au Rodien, vinrent le chercher dans une cantina sordide, la Limace Dorée. Le Jedi Corellien lui annonça qu'il devait régler sa dette et le Rodien le contra en lui annonçant qu'il venait lui demander de servir dans sa flotte d'intervention à destination de Praesitlyn, avait de sauver le Centre de Communications Intergalactique. Le Rodien s'imposa rapidement comme un conseiller pour Skywalker, lui révélant qui était Slayke et comment il parlait à ses hommes : confiance, connaissance dans l'art militaire, voila ce qui faisait d'un homme un bon commandant. Pour résumer, il lui dit:

Ne soyez pas le genre de commandant qui laisse de l'initiative aux autres.

Ils finirent par atterrir sur la planète et firent connaissance avec Slayke. Un plan fut rapidement échafaudé mais, à cause de l'absence de renseignements sur les positions ennemies, l'assaut fut retardé. Grudo partit en compagnie d'Omin L'Loxx, Slane Vick et Ram Raders pour faire une rapide reconnaissance aux abords des lignes Séparatistes, de l'autre côté du lit d'un fleuve asseché. Cependant, au moment de repartir, Grudo retarda son départ et laissa ses trois camarades filer devant. Lorsqu'Odie Subu et Erk H'Arman sortirent de terre, la jeune femme vit une silhouette qu'elle assimila à un droïde. Elle fit feu, touchant Grudo à la tête. Une blessure mortelle. Un feu allié, trop récurrent dans les batailles. Il fut rapidement évacué vers l'hôpital de campagne où Skywalker vint lui rendre visite. Ce dernier lui annonça qu'il allait être évacué vers le Respite, la frégate médicale de la flotte républicaine, mais le Rodien refusa, lui annonçant qu'il allait mourir dans peu de temps. Après avoir refermé la bouche, il rendit l'âme.

Les plus consultés ensuite...