Gamorréen

Espèce native de la planète Gamorr et de ses colonies, comme Pzob, les Gamorréens étaient des créatures porcines à la peau verte, réputés pour être des brutes et des guerriers nés.

Espèce native de la planète Gamorr et de ses colonies, comme Pzob, les Gamorréens étaient des créatures porcines à la peau verte, réputés pour être des brutes et des guerriers nés. Possédant un groin, les membres de cette espèce parlaient le Gamorrese, un langage composé essentiellement de cris, de gargouillements, compréhensible des seuls Gamorréens et des Droïdes de Protocole ; un langage dont l'essentiel du vocabulaire était tourné vers la guerre. Bien entendu, cet esprit guerrier n'empêchait pas les Gamorréens de comprendre les autres langues, particulièrement celles de leurs employeurs : Basic et Huttese principalement. Malheureusement, la structure de leur palais et de leurs cordes vocales les empêchait d'émettre des sons ressemblant à ceux des autres langues. L'exception notable restait Voort saBinring, pilote de l'Escadron Spectre, qui possédait un vocabulateur retranscrivant ses cris en langage basic. De plus, la communication pouvait s'effectuer à l'écrit, sous la forme de runes, un alphabet primitif que les Gamorréens utilisaient dans une littérature abondante en... récits héroïques de guerriers se sacrifiant pour leurs clans et la sauvegarde des valeurs familiales.

La société gamorréenne était une société matriarcale, centrée sur la guerre et sa préparation. Les mâles, à peine nés, étaient éduqués au maniement d'armes primitives mais mortelles, comme les haches ou des Vibrohaches (l'Arg'garok par exemple), et dès les premiers jours de l'adolescence, étaient envoyés aux côtés de leurs aînés dans les batailles. Les femelles, d'un autre côté, se calfeutraient dans des forteresses, s'occupaient de nourrir leurs clans (elles chassaient, cueillaient et pêchaient) et menaient les affaires en l'absence de leurs époux. Chaque clan était sous la coupe réglée d'un Concile des Matrones, un rassemblement de femelles de tous âges, épouses et veuves de guerriers, décidant de déclarer la guerre ou pas, estimant que les mâles leur étaient inférieurs en intelligence et incapables d'être dignes de confiance tant cette dernière était limitée. Parmi les clans présents sur Gamorr, nous pouvons citer le clan Rogak, le clan Jugsmuk, le clan Norgk (qui disparut après une guerre contre le clan Glonnk), le clan Glonnk et le clan Groogrun. Quant aux clans de Pzob, citons le clan Klagg qui fut capturé par l'Oeil de Palpatine, de même que le clan Gakfedd.

Le temps de la vie était décliné en plusieurs saisons, strictement respectées par tous les Gamorréens, et ce sans la présence d'un gouvernement planétaire. Tout d'abord, l'hiver, le Temps du Froid, était la saison au cours de laquelle les clans pansaient leurs blessures : mariages, unions, enfants, étaient les seules occupations. Les mâles assuraient leur descendance pour les guerres à venir. Ensuite, le printemps, le Temps des Fontes (Slushtime), symbolisant à la fois la fonte des neiges et des relations diplomatiques entre les clans : pendant cette période, les Gamorréens entraînaient leurs progénitures à l'art de la guerre et des petites incursions avaient lieu en territoire ennemi. Les femelles en profitaient pour récolter les premiers fruits des récoltes. Puis, avait lieu le Temps de la Guerre, l'été, saison au cours de laquelle les Gamorréens s'entretuaient pour une parcelle de roche ou une île sur un cours d'eau, ou pour conquérir les forteresses des clans ennemis. Cette saison laissait place à un équivalent d'automne, le Temps des Moissons, au cours de laquelle les guerriers rentraient - victorieux ou pas - chez eux et les matrones et les veuves partaient aux champs récolter ce qui allait nourrir les campagnes militaires de leurs mâles.

Du fait de ce penchant pour la guerre, les Gamorréens étaient régulièrement employés par des seigneurs du crime (les Hutt étant les premiers à acheter leurs services) ou bien comme mercenaires. Pour être employé, un Gamorréen signait son contrat avec son propre sang, comme le voulait la coutume. Néanmoins, les traditions gamorréennes étant peu connues des employeurs, ces derniers firent l'erreur d'employer des Gamorréens de clans différents, ce qui provoqua des règlements de comptes sanglants, comme s'en rendit compte Jabba le Hutt au sein de son palais de Tatooine. Une fois employé, un Gamorréen servait son maître jusqu'à sa mort : ne comprenant pas le principe de la "corruption", un Gamorréen était plus enclin à frapper lorsqu'on lui tendait des crédits qu'à les accepter ; c'était d'ailleurs pour cela que les seigneurs du crime les employaient comme garde privée. Du fait de leur intelligence peu développée, les mâles n'étaient pas capables de se servir de blasters, même lourds.

Très agressifs avec les étrangers, les Gamorréens n'étaient pas un peuple enclin à aller vers les autres. En effet, la seule affection qu'ils pouvaient transmettre était celle envers leurs morts, des parasites se nourrissant du sang des natifs de Gamorr, équivalent d'animaux de compagnie. Un Gamorréen pouvait en avoir jusqu'à une vingtaine sur le corps, sans courir le risque de mourir.

Parmi les Gamorréens célèbres qui existaient, nous pouvons citer Ugmush, femelle capitaine qui engagea Callista Ming dans son équipage, Ghana Gleemort, garde du palais de Jabba - tout comme Thug, Jubnuk, Rogua, Warlug et Ortugg, le capitaine de la garde -, Gorc, serviteur de Jerec, ou encore Jabrogg Thung, champion intergalactique du lancer de Nerf.

Articles en rapport

Pzob
Pzob
Planètes
Gamorr
Gamorr
Planètes
Thug
Thug
Personnages
Jubnuk
Jubnuk
Personnages