Gree

Les Gree furent autrefois une espèce glorieuse, originaire de l'Enclave Gree. Afficher le sommaire

Les mondes de l'Enclave Gree étaient des planètes insignifiantes aux abords de la Bordure Extérieure. Néanmoins, tous ces mondes, et surtout la planète éponyme, gardaient les traces d'une civilisation très ancienne et très avancée. Personne dans la Galaxie n'avait idée à quel point ces mondes étaient ancestraux, les Gree eux-mêmes n'avaient pas une mémoire collective remontant à leurs origines... Cependant, cette civilisation atteignit son apogée si longtemps avant l'ère de l'Ancienne République que les historiens Gree référaient à leur passé glorieux comme « les temps les plus anciens et oubliés ».

Apparence et Mode de Vie

Gree Adulte Gree Adulte Les Gree étaient une espèce de céphalopodes ; ils possédaient six tentacules, une peau grise, des yeux larges et tristes ainsi qu'un immense front qui supportait de longues poches qui abritaient leurs cerveaux. Ces poches tombaient à l'arrière de leur tête, comme les Lekkus de l'espèce Twi'lek. Les Gree décoraient leurs fronts proéminents avec des tatouages hiéroglyphiques qui révélaient leur clan et leur caste. Ils n'avaient pas de bouche visible sur leur visage, mais les plis sous leurs yeux leur servaient comme système de communication. Comme ils avaient évolué dans une atmosphère de type 2 (irrespirable pour la majeure partie des espèces de la Galaxie), ils se plaisaient dans ce type d'environnement. Dans les atmosphères de type 1 (les plus courantes : à base d'azote, d'oxygène et de dioxyde de carbone), ils étaient obligés de couvrir ces plis avec d'étranges appareils spongieux.

Ils cachaient la majeure partie de leurs corps dans des robes excentriques, avec un trou pour passer la tête et des ouvertures permettant de faire passer leurs tentacules. Ceux-ci étaient séparés en trois paires : l'une servant pour la manipulation précise, une autre pour porter des charges lourdes, et enfin la dernière servait pour se déplacer. Ils se mouvaient un peu comme le ferait un Hutt, donnant l'impression d'être des morceaux de chair portés par des répulseurs. Ils ne dépassaient que très rarement la taille d'un mètre cinquante.

Les Gree dans l'Histoire Galactique

Des milliers d'années avant la Bataille de Yavin, les Gree développèrent une technologie qui restait à des années-lumières de ce qui se concevrait plus tard. Cependant, la plupart de cette technologie fut oubliée, bien qu'ils étaient encore capables de manufacturer des objets mondains. Ceux que l'on appelait les Maîtres Gree étaient capables de faire fonctionner des machines encore plus obscures. La plupart de ces technologies émettaient des notes de musique lors de l'utilisation ; ces instruments devaient êtres « joués » de manière correcte pour fonctionner de façon adéquate. Bien entendu, ces appareils étaient adaptés à la physiologie si particulière des Gree ; ils comprenaient des systèmes complexes de pédaliers, leviers et des boutons qui ne pouvaient être activés que par les ventouses de leurs tentacules. Ils étaient très peu habiles avec les objets issus du reste de la Galaxie qui suivaient les standards impériaux.

Autrefois, la société Gree possédait quatre castes à peu près équivalentes. Les artisans fabriquaient les nouvelles technologies que les chercheurs imaginaient. Les opérateurs savaient comment jouer des instruments et les administrateurs composaient le gouvernement. Chaque caste possédait des sous-groupes (les Guildes) qui étaient responsables des fonctions individuelles internes. Quand la technologie atteignit son apogée, les opérateurs devinrent la caste dominante jusqu'à éclipser les autres complètement. Ainsi, comme les chercheurs et les artisans n'étaient plus nécessaires, la civilisation Gree sombra. Les processus de création avaient été oubliés et la caste gouvernante laissa donc la place aux opérateurs.

Chaque monde de l'Enclave Gree était contrôlé par un Grand Conseil, où siégeait un représentant de chaque Guilde. Ce Conseil se réunissait selon les besoins et répondait à l'autorité du Conseil des Grands Maîtres sur Gree. Les Maîtres de Guildes régulaient les sous-groupes de chaque caste : les constructeurs, synthétiseurs, maîtres des écrits (et ainsi de suite). Chaque Maître de chaque planète avait un siège au conseil de sa Guilde. Les places étaient limitées : si tous les sièges étaient occupés, la Guilde ne pouvait accueillir de nouveaux Maîtres. Ceux-ci dominaient la société et ne devaient respecter que les membres des conseils des Guildes, tout Maître de Guilde (qui dirigeait une Guilde) ainsi que les Grands Maîtres (les plus grands représentants de leur profession). Les Maîtres avaient donc priorité sur tous les « inférieurs », qu'ils soient Gree ou non. Les autres Gree constituaient la populace de la société. Beaucoup d'entre eux ne cherchaient même pas à entrer dans une profession, se contentant de vivre aux dépens des Maîtres et ce, en faisant le minimum de servage requis pour être nourri, logé et habillé. Ces masses n'étaient pas instruites et étaient limitées intellectuellement, elles ne se contentaient que de brefs efforts pour pouvoir vivre. Ceux qui avaient le plus d'ambition devenaient marchands, la plus haute position des sous-castes.

Ainsi, la population Gree déclinait avec le temps. Les Gree n'étaient pas entrés dans la République et le Comte Dooku tenta de les rallier à la Confédération des Systèmes Indépendants. On ne sait pas si ceux-ci se rallièrent à la cause de Darth Tyranus, même si un détachement de Jedi et de Clones de la Grande Armée de la République, et notamment le Commandant Gree, furent envoyés par le Sénat Galactique chez eux. Après la Proclamation de l'Ordre Nouveau, l'Empire Galactique y envoya Skalus, chargé de garder la paix. Il semble que l'Empire redoutait cette espèce, qui se contentait de colmater les ruines d'une civilisation glorieuse. Nul ne sait ce qu'il advint des Gree par la suite...

Articles en rapport

Galaxie
Galaxie
Cultures
Gree
Gree
Planètes