Bataille d'Artorias

La Bataille d'Artorias fut l'un des tous premiers affrontements qui opposèrent la Nouvelle République aux Yuuzhan Vong. La population, totalement prise au dépourvu, n'opposa qu'une faible résistance. Afficher le sommaire

Finn Galfridian, si je ne survis pas à ceci, si Artorias n'y survit pas, les Artoriens auront toujours besoin d'un roi.
_Adieux de Caled Galfridian à son fils, en pleine bataille d'Artorias

Artorias prise par surprise

Alors que l'Invasion Yuuzhan Vong n'en était qu'à ses débuts et que peu de gens dans la Galaxie étaient au courant de la menace qui planait sur eux, la planète Artorias se trouva être la cible d'une attaque. Malgré tous les efforts de Panha et Sarkkin, deux explorateurs ayant capté une transmission d'avertissement envoyée par Arbeloa, pour prévenir la population d'Artorias du sort funeste qui lui était réservée, les habitants de la planète furent pris totalement par surprise. Et pour cause : l'ultime message des explorateurs ne leur fut jamais transmis car celui qui l'avait reçu n'était autre qu'un Yuuzhan Vong vêtu d'un Grimage Ooglith...

Fuite vers les chantiers navals Fuite vers les chantiers navals
N'en ayant jamais eu besoin auparavant, Artorias était dénuée de forces de défense. Peu de personnes surent donc comment réagir lorsque les premières explosions retentirent. Cependant, le roi Caled Galfridian, ancien membre de l'Alliance Rebelle et vétéran de la Bataille de Hoth, sut parfaitement comment se comporter face à l'envahisseur. Après avoir gagné la demeure familiale pour s'y procurer des armes pour lui et son fils Finn, le souverain, conscient que les Vong étaient bien trop nombreux, chercha à gagner les hangars des chantiers navals afin d'y procéder à une évacuation d'urgence. Sur le chemin, il veilla à ce que tous les Artoriens dont il croisait la route le suivent jusque-là. Mais Caled et les autres n'étaient pas encore sortis d'affaire : en arrivant sur place, ils constatèrent qu'aucun vaisseau n'était en état de fonctionner du fait d'un acte de sabotage généralisé...

A chacun son destin

Ne disposant que de peu de temps, les réfugiés s'organisèrent en deux groupes : l'un tenterait de gagner un maximum de temps en repoussant les nombreux Vong qui se pressaient contre les portes du hangar tandis que l'autre procèderait à des réparations d'urgence sur les vaisseaux sabotés. Hélas, le laps de temps était bien trop court pour pouvoir avancer de manière significative dans les réparations. Ils ne durent leur salut qu'à l'intervention de Luke Skywalker, arrivé depuis peu sur Artorias, qui avait éliminé un grand nombre d'envahisseurs de la pointe de son Sabrelaser. Le Jedi n'était d'ailleurs pas venu seul : plusieurs vaisseaux avaient été mis à disposition par la Nouvelle République pour procéder à l'évacuation des Artoriens. Tous ceux qui avaient pu gagner les chantiers navals purent donc prendre place à bord de l'un des transports. Tous, à l'exception de Caled et de quelques uns de ses suivants qui refusaient de quitter la planète sans combattre.

Luke Skywalker arrive à point nommé Luke Skywalker arrive à point nommé
Ceux-ci finirent par gagner un abri souterrain, creusé sous la mer du temps de l'Empire Galactique, afin d'y organiser la résistance. Quant à ceux qui ne s'étaient pas rendus aux chantiers navals, ils furent soit tués, soit faits prisonniers. Nina et Kaye Galfridian, malgré une résistance farouche de cette dernière, furent notamment conduites à bord du Tsam P'ah, dirigé par le Commandant Sha'Kel. Finn, lui, fut évacué à bord de l'un des transports et mené sur Yavin IV afin d'y apprendre les voies subtiles de la Force.

Articles en rapport

Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Tsam P'ah
Tsam P'ah
Vaisseaux