Tac-Spec Footman

Reliquat d'une époque révolue, le Tac-Spec Footman FIII de Tac-Spec Corporation était le serviteur personnel des grandes familles royales, princières et aristocratiques.

Je suis programmé pour répondre d'une totale loyauté à la Maison Malreaux, que j'ai servie pendant la folie autant que pendant la guerre, pendant douze générations.
_Fidelis

Reliquat d'une époque révolue, le Tac-Spec Footman FIII de Tac-Spec Corporation était le serviteur personnel des grandes familles royales, princières et aristocratiques. Les anciennes maisons, comme celles du Secteur Senex ou du Secteur Tapani, avaient une histoire interne transmise de génération en génération. Les nobles se tuaient régulièrement entre eux au cours de duels, au nom de l'esprit chevaleresque, tandis que les plus jeunes d'entre eux étaient empoisonnés par leurs ennemis, afin de prendre le pouvoir. Ce fut au cours de cette période houleuse que naquit le droïde FIII, considéré comme garde du corps des sang-bleus et gardien de la tradition familiale. A cette fin, la Maison de Tund, dans la Centralité, entra en contact avec le GenoHaradan, une guilde d'assassins existant déjà avant l'apparition de la République Galactique, afin de créer un droïde capable de veiller sur les héritiers des familles. La guilde, sous le nom de Tac-Spec Corporation, sortit le premier droïde de ses usines environ dix années après la Bataille de Ruusan, et ce durant environ six cents années.
Ces droïdes possédaient, dans leurs bases de données, une liste exhaustive des règles et de la morale adaptées à chaque famille. Il pouvait aussi bien s'occuper des tâches ménagères que de préparer à manger, ouvrir les portes, les véhicules et maintenir en bon état la garde robe de la Maison. En cas de menace contre sa Maison, le Footman pouvait utiliser son double blaster miniature, très utile en cas de combat au corps-à-corps. Malgré son air élancé et précieux, ses réflexes étaient redoutables, notamment en cas de combat à mains nues. La famille pouvait aussi le configurer pour qu'il porte d'autres armes plus dangereuses comme des blasters lourds, ou bien des fusils sniper.

L'un de ces FIII était Fidelis, entré au service de la Maison Malreaux, sur Vjun, pendant douze générations. Il portait sur sa poitrine et son crâne allongé les armoiries des Malreaux, sang et ivoire. Lorsque le peuple de Vjun sombra dans la folie, Fidelis fut envoyé sur Coruscant par Whirry Malreaux, la mère de Whie Malreaux, afin de prendre soin du dernier descendant de la famille mais Padawan au Temple Jedi de la planète-capitale. Lorsque ce dernier fut envoyé pour une Mission sur Vjun, en compagnie du Grand Maître de l'Ordre Jedi, Yoda, Jai Maruk, Maks Leem et Tallisibeth Enwandung-Esterhazy, il retrouva le droïde qui lui expliqua qui il était. Ce dernier l'avait attendu pendant plus de dix ans. Cependant, d'un autre côté, un FIII renégat du nom de Solis vendit la mission des Jedi à la tueuse Asajj Ventress, agissant pour le Comte Dooku, installé dans le Château Malreaux. Fidelis tenta de défendre l'héritier de la famille contre la Tueuse mais fut détruit, de même que Solis chercha à se débarrasser d'elle lorsqu'elle refusa de payer. Il fut lui aussi détruit.

Articles en rapport

Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations
Vjun
Vjun
Planètes