Sonde d'Espionnage Sith

Sonde d'Espionnage Sith

Sonde d'Espionnage Sith
Informations générales
Type de droïde
  • Espionnage
Constructeur/Producteur
Utilité
  • Espionner
Caractéristiques techniques
Modèle/Classe
  • DRK-1
Taille
  • 0m30
Technologies utilisées
  • Senseurs
Armement
  • Système d'auto-destruction
Affiliations
Droïde LégendeDroïde produit par Arakyd Industries et utilisé par les Sith pour l'espionnage. Darth Maul utilisa plusieurs de ces sondes pour traquer Qui-Gon Jinn et le jeune Anakin Skywalker sur Tatooine pendant le Blocus de Naboo.

Des sondes d'espionnage. Très étrange... je n'en avais jamais vu des comme ça auparavant.

Qui-Gon Jinn

Dans une allée de Mos Espa, le Maître Jedi Qui-Gon Jinn, après avoir libéré le jeune Anakin Skywalker, remarqua une sonde d'espionnage. Il la désintégra d'un revers de Sabrelaser. Comment Jinn avait-il pu deviner que cette sonde était de mauvais augure? Après soixante ans d'entraînement, il pouvait sans problème sentir les alertes dans la Force, et la sonde ne lui disait rien qui vaille. La sonde d'espionnage Sith, construite par Arakyd Industries et modifiée par Darth Maul, résonna comme un obscur écho dans la Force. Maul était aussi bon dans la mécanique qu'il l'était au Sabrelaser. Ces fameux "yeux noirs" avaient été repris d'après d'anciens modèles utilisés avant la Bataille de Ruusan par les forces de la Confrérie des Ténèbres, et Maul en refabriqua sur le modèle originel jusqu'aux moindres détails. Montée sur un répulseur, la sonde pouvait défier les lois de la nature: traverser les cours d'eau, les montagnes, les champs de mines, les lacs de méthane, etc., sans perdre ses performances au niveau de la vitesse. Elles étaient designées pour localiser des cibles précises et engager le combat avec elles grâce à leurs mini-blasters ou bien des flèchettes empoisonnées.

Sonde d'Espionnage Sith

Darth Maul pouvait contrôler ses six sondes d'espionnage, installées dans son vaisseau personnel, l'Infiltrator Sith, à l'aide d'un comlink personnalisé. Les sondes se déployaient ensuite et devenaient autonomes, puis alertaient leur maître en cas de découverte. Si elles venaient à être prises, elles disposaient d'un système d'auto-destruction. Les sondes disposaient ainsi, pour leurs traques, de senseurs de portée moyenne: senseurs audio, visuel, thermique, chimique, électromagnétique et de radiation. Cependant, leur don le plus exceptionnel était de repérer les utilisateurs de la Force grâce à un scanner biologique capable de mesurer le taux de midichloriens dans le sang des individus. Cela avait été rendu possible grâce à la Magie Sith, connue sous le nom de Mechu-deru. C'est ainsi qu'une des sondes put repérer Qui-Gon Jinn et le jeune Skywalker. Il put également repérer le Dusty Duck d'Aneesa Dym qu'il croyait lié aux Jedi évadés...

Références

Beaux Livres
  • The New Essential Guide to Droids, 2005

Les plus consultés ensuite...