Siège de Foerost

Informations générales
Date de début
  • -20.1 av. BY
Date de fin
  • -20.1 av. BY
Contexte historique
Période chronologique
ÉvénementLe siège de Foerost fut ordonné par la Grande Armée de la République contre ce bastion de la Techno Union. Le siège fut levé par le Séparatiste Sullustéen Dua Ningo aux commande de Croiseurs Bulwark.

Les chantiers navals de Foerost étaient d'une importance vitale pour la Grande Armée de la République car ils constituaient l'arrière-garde de Coruscant et était un point de passage obligé pour les navires marchands qui souhaitaient se rendre dans les Mondes du Noyau. La Techno Union, qui avait hérité des chantiers, commença à les fortifier en prévision de la Guerre des Clones, qui fut finalement déclenché quelques semaines plus tard. Foerost devint alors une cible pour la République. Mais un plan de grande envergure eut du mal à se mettre en place : un blocus fut finalement décidé, que l'on connaîtra sous le nom de Siège de Foerost et qui n'était finalement que le point de départ d'une gigantesque chasse à la Flotte Séparatiste.

Cette dernière, sous le commandement de Dua Ningo depuis l'Unrepentant, brisa le blocus républicain grâce à un nouveau jouet, le Croiseur de Bataille Bulwark qui annihila les croiseurs Acclamator et infligea une terrible défaite à la République. Celle-ci prit peur car la Flotte Bulwark se trouvait dans le Secteur Zéro, c'est-à-dire le secteur de Coruscant. Fort heureusement, Rendili StarDrive avait mis en place un nouveau programme de recherche et développement destiné à mettre au point des armes et innovations technologiques capables de rivaliser avec celles des Séparatistes. Ceci donna naissance au Projet Victoire, qui créa le Star Destroyer Victory I, rivalisant à la fois contre le Bulwark, mais aussi contre le Star Destroyer Venator de Kuat Drive Yards.

Les capitaines Jan Dodonna et Terrinald Screed furent mis à la tête de la nouvelle flotte républicaine et chargés de traquer Ningo et sa flotte jusqu'à sa destruction. La Bataille de Foerost mit en déroute la Flotte Bulwark, moyennant quelques pertes dans le camp républicain, puis ce fut au tour de la Bataille d'Ixtlar, de la Bataille d'Alsakan et enfin de la Bataille de Basilisk : chacune d'entre elle fut une victoire pour la République et ce, jusqu'à la Bataille d'Anaxes. Ce fut au cours de cette dernière que le potentiel meurtrier des deux flottes atteignit son paroxysme : le destroyer sur lequel était Terrinald Screed fut touché par les turbolasers du vaisseau amiral de la Flotte Bulwark. Lui-même blessé sur la passerelle du vaisseau, il perdit de nouveau sa prothèse oculaire que les médecins du bord lui remplacèrent, ainsi que d'autres membres de son corps. Finalement, grâce à l'intervention de l'autre partie de la flotte commandée par Dodonna, Ningo fut tué et le reste des croiseurs Bulwark détruit.

Références

Beaux Livres
  • The New Essential Chronology, 2005

Les plus consultés ensuite...