Séjour forcé sur Garqi

Après avoir fui Corellia et la CorSec, Corran Horn se réfugia sur Garqi afin de ne pas se faire repérer par l'Empire Galactique. Cependant, la venue prochaine de Kirtan Loor sur la planète l'obligea à passer à l'action et à échafauder un plan d'évasion.

Après plusieurs années de loyaux services au sein de la CorSec, Corran Horn avait choisi de quitter l'organisation et de prendre la fuite du fait de la présence toujours croissante de l'Empire Galactique et de l'Agent de Liaison Impérial Kirtan Loor. A bord de son chasseur X-Wing personnel et en compagnie de son droïde astromech Whistler, il s'était ainsi rendu en toute discrétion sur le monde reculé de Garqi afin d'y séjourner quelque temps sans attirer l'attention. Cependant, Corran restait un pilote. Voler était en quelque sorte une raison de vivre pour lui. C'est pourquoi régulièrement, à la nuit tombée, il effectuait des promenades à bord de son chasseur, promenades qui étaient loin de passer inaperçues auprès de la population locale qui avait surnommé l'appareil le X-Wing Fantôme. Mais le Corellien dût renoncer à ce plaisir lorsqu'un oiseau local fut aspiré dans l'un de ses moteurs, rendant le chasseur totalement inopérant.

Prémices de la Rébellion sur Garqi

Corran contacta alors Lai Nootka, capitaine du Star's Delight, pour qu'il lui livre les pièces détachées nécessaires aux réparations. Mais lorsque le Duros atterrit sur Garqi avec la marchandise demandée et tout un stock de torpilles à protons, l'ensemble de l'équipage du cargo fut placé en détention et la cargaison saisie suite à un contrôle effectué par une patrouille impériale ! Cette agitation inattendue conduisit quelques jeunes étudiants de l'Université Agricole de Garqi, parmi lesquels Dynba Tesc, à spéculer sur la présence d'agents de la Nouvelle République sur la planète. Suite à l'irruption d'un mystérieux personnage surnommé Xeno sur les canaux de communication où se réunissaient habituellement ces jeunes gens, les sept aspirants rebelles s'organisèrent et passèrent du stade de la simple discussion à celui de l'action de protestation.

Ainsi, ayant appris de Xeno comment accéder au réseau planétaire, les étudiants répandaient régulièrement des messages pro-républicains sur tous les ordinateurs de Garqi. Mais Dynba Tesc n'était pas satisfaite par ces petites opérations. Elle décida de son propre chef d'une action beaucoup plus audacieuse : peindre un slogan républicain directement sur le bâtiment de la Cour Impériale. Mais, comme elle ne le comprit que trop tard, faire réaliser par le magasin où elle s'était procurée la peinture un mélange spécifique de couleur et le payer avec son compte personnel n'était pas la meilleure façon de brouiller les pistes. La jeune femme fut donc rapidement découverte et placée en détention, où commença son interrogatoire.

Dynba Tesc en détention Dynba Tesc en détention
Le Préfet Mosh Barris était convaincu que Dynba était bien plus impliquée dans la cause rebelle que ce que le résultat des deux premiers jours d'interrogatoire ne laissait entendre. De plus, son affectation sur le monde reculé de Garqi étant le fruit d'une campagne désastreuse où il avait hésité à employer les grands moyens quand il l'aurait fallu, l'Impérial était plus que déterminé à arracher des aveux à sa prisonnière. L'arrivée prochaine de l'agent des Renseignements Kirtan Loor, chargé d'inspecter son travail et de faire un rapport à Coruscant, était encore un élément supplémentaire pour le pousser à faire exécuter Dynba et ainsi réprimer toute velléité de rébellion sur la planète en provoquant la dispersion de ses complices. Mais Eamon Yzalli, l'aide personnel du Préfet, avait une autre idée quant à la marche à suivre.

Un plan diabolique

Plutôt que d'éparpiller les complices, il fallait les inciter à se rassembler et tous les éliminer d'un seul coup ! Pour ce faire, Eamon proposa de leur tendre un piège : il irait lui-même trouver Dynba Tesc, se ferait passer pour un agent dégoûté par la cause Impériale, et arrangerait son évasion ainsi que celle de l'équipage du Star's Delight et les mènerait jusqu'au cargo, où toute la cargaison aurait été remise en place. Mais, comme le comprendraient trop tard les rebelles, leur générateur de bouclier serait inopérant et les quatre Chasseurs TIE lancés à leurs trousses les abattraient en un rien de temps. Le piège serait rendu encore plus réaliste par la mise en circulation d'un avis d'exécution d'Eamon, expliquant ainsi son absence au départ du vaisseau. Barris, trouvant ce plan à son goût, lui donna carte blanche.

Comme prévu, Eamon alla trouver la détenue et lui expliqua les détails de son plan d'évasion. La jeune femme, méfiante de prime abord, accepta finalement de jouer le jeu et promit à Eamon de lui faire parvenir la date et le lieu du départ de la planète afin qu'il puisse fuir avec eux et échapper à la colère du Préfet. Celui-ci était d'ailleurs ravi de la tournure que prenaient les événements. Dynba Tesc était libre et devait libérer le lendemain l'équipage du Star's Delight sous les traits de l'agent Kirtana Loor. L'un des circuits du générateur de bouclier du cargo avait été remplacé par un modèle suffisamment proche pour que rien ne soit détecté lors des procédures de vérification précédant le décollage. Rien ne pouvait désormais faire échouer son stratagème et ce n'était pas la disparition des composants pour X-Wing durant le chargement du Star's Delight qui allait l'inquiéter. Il convia même quelques amis le lendemain afin d'assister à la brillante réussite de son plan.

Le lendemain, tout se déroula comme prévu. Dynba Tesc, déguisée en Kirtana Loor, put facilement faire sortir les prisonniers sous prétexte d'une reconstitution pour le besoin de l'enquête. Elle conduisit les évadés jusqu'au cargo où l'attendaient déjà ses complices, la Twi'lek Arali Dil et le Bothan Sihha. Ayant reçu un message de Xeno leur annonçant qu'il les rejoindrait plus tard et ayant découvert l'avis d'exécution d'Eamon, plus rien ne les retenait au sol. Le Star's Delight prit son envol, suivi de près par les quatre Aigles de Garqi. Privés de boucliers, les membres de l'équipage n'avaient guère plus que quelques minutes à vivre...

Un des Aigles de Garqi pris en chasse par Corran Horn Un des Aigles de Garqi pris en chasse par Corran Horn

L'évasion in extremis

Mais, l'intervention de Corran Horn, à bord de son X-Wing réparé grâce aux pièces dérobées, leur sauva la mise. Le pilote leur fit parvenir un code qui remit les boucliers du Star's Delight en route et élimina les quatre chasseurs avant de prendre la fuite en compagnie des évadés. Comme il l'expliqua plus tard à Dynba et aux autres, il avait dû improviser ce plan lorsqu'il avait appris l'arrivée de Kirtan Loor, qui n'aurait pas été dupé par sa fausse identité d'Eamon Yzalli, qu'il occupait depuis quelque temps déjà ! Jamais il n'avait eu l'intention de pousser les étudiants à embrasser la cause rebelle. Celui qui se cachait derrière le pseudonyme de Xeno n'était autre que Whistler.

Rencontre avec le sauveur Rencontre avec le sauveur
Aucun document n'attestant de l'existence du stratagème qu'il avait mis en place avec Mosh Barris, tout accusait désormais le Préfet d'être un sympathisant rebelle responsable de la spectaculaire évasion de la journée. S'il lui fallait davantage de preuves pour faire incarcérer Barris, Kirtan Loor avait d'ailleurs reçu un rapport de la part d'Eamon Yzalli dénonçant les intentions du Préfet de renverser le Gouverneur Tadrin et de faire tomber Garqi entre les mains de l'Alliance Rebelle ! Eamon ayant été condamné à mort, Corran était donc libre de tout soupçon et pouvait retourner à une vie paisible, loin de l'Empire Galactique et de la Nouvelle République. Cependant, pour le Capitaine Dromath de la Nouvelle République, il était dommage de laisser les talents de pilote du Corellien inexploités. Il parvint à convaincre Corran de passer les tests de sélection de l'Escadron Rogue, qui était sur le point d'être remis en activité par Wedge Antilles.