R2-B1

R2-B1 fut acheté par le Corps d'Ingénieurs de la Flotte Spatiale de Naboo pour rejoindre la soute du Nubian 327 de type J personnel de la Reine Padmé Amidala.

Produit par Industrial Automaton à l'époque de la République Galactique, R2-B1 fut acheté par le Corps d'Ingénieurs de la Flotte Spatiale de Naboo pour rejoindre la soute du Nubian 327 de type J personnel de la Reine Padmé Amidala.

Quelques mois après le Sommet d'Eriadu, la cupide Fédération du Commerce décida d'instaurer un blocus sur Naboo afin de contester la loi concernant la taxation des routes commerciales dans les systèmes distants et les zones de libre-échange. Cependant, pour justifier son action auprès du Sénat Galactique, le vice roi Nute Gunray chercha à forcer la souveraine à signer un traité de légalisation d'occupation. Les événements rattrapèrent rapidement le petit astromech et ses camarades lorsque la dirigeante prit la décision de se rendre sur Coruscant pour dénoncer les agissements du Neimoidien. Avec l'aide du Maître Jedi Qui-Gon Jinn et du Padawan Obi-Wan Kenobi, elle réussit à reprendre possession de son vaisseau. Alors que l'appareil gagnait l'orbite, de nombreux tirs fusèrent dans sa direction. Malheureusement, une décharge finit par endommager considérablement ses Boucliers déflecteurs.

Face à cette situation le pilote, Ric Olié, envoya en urgence les automates réparer les dégâts. Sachant que les passagers étaient en danger de mort, B1 répondit immédiatement à l'appel. A l'instar de ses compagnons, le droïde utilisa un élévateur pour atteindre la coque extérieure. En dépit de son courage, l'astromech fut touché par un rayon laser ennemi. Impuissant, il s'envola dans l'espace vers son funeste destin.