Lorca Oviedo

Lorca Oviedo engagea sa société d'ingénierie dans des négociations secrètes avec les séparatistes visant à porter une estocade décisive aux forces armées clones de la République. Afficher le sommaire

Portrait du personnage

Lorca Oviedo était le directeur général de l'organisation Oviedo Engineering qui fabriquait et vendait divers équipements militaires. Cette organisation était dynastique. Lorca Oviedo était un personnage à la mine hautaine, un opportuniste qui se donnait une allure toute aristocratique avec le port d'une cape, une moustache et barbiche bien taillées entre autres. Il essayait de tirer son épingle du jeu même entraîné dans la plus problématique des situations qui soit comme cela lui arriva en - 21 sur la lune-usine d'Asturias. Ainsi, il avait une piètre opinion des clones, des "assassins sans cervelle", sauf qu'escorté de force par des clones RC, dont faisait partie Thêta 288, il tenta le tout pour le tout en leur proposant de devenir sa garde rapprochée :

- Joignez-vous à moi. Devenez ma garde personnelle. Devenez des individus. Essayez de vivre votre propre vie pour une fois ! Je ne suis dénué ni de richesses ni d'influence. Vous pourriez tirer un grand bénéfice en vous mettant à mon service !
_Proposition indécente d'Oviedo à des clones RC

Lorca Oviedo vaille que vaille sera ramené par les clones RC à Coruscant Lorca Oviedo vaille que vaille sera ramené par les clones RC à Coruscant
Parce que Lorca Oviedo était suspecté de grave déloyauté à l'égard de la République Galactique en menant des tractations avec la Confédération des Systèmes Indépendants, ennemie de la République, les clones RC devaient veiller à ce qu'il ne rentre pas en relations avec lors du voyage qu'il accomplit jusqu'à Aviles Prime où une conférence se tint.

Plan séparatiste pour laver de tout soupçon Lorca Oviedo

Pour le laver de tout soupçon, Wat Tambor, l'interlocuteur d'Oviedo Engineering au nom de la Confédération des Systèmes Indépendants, imagina avec beaucoup de méticulosité une tentative de meurtre des Séparatistes sur la personne de Lorca Oviedo. De fait, le Croiseur Républicain de Lorca Oviedo et son escorte spatiale de clones RC furent exprès pilonnés par des vaisseaux séparatistes et ce, après avoir quitté la vitesse-lumière pour réparer une soi-disant panne de générateur d'atmosphère artificielle. L'action se déroula dans l'espace jouxtant la lune-usine désaffectée d'Asturias au retour de la conférence d'Aviles Prime. Le Croiseur touché aux moteurs vint atterrir sur la surface abandonnée d'Asturias suivi de près par l'un des deux appareils spatiaux - un Transport de Troupes CR25 - des clones RC qui avait réchappé miraculeusement à l'attaque séparatiste soudaine.

La disparition temporaire de Lorca Oviedo ferait grand bruit dans l'esprit de Wat Tambor. Celui-ci était sûr de son affaire : retrouvé par la République, grâce à un signal émis d'Asturias, Lorca Oviedo raconterait avoir été pris pour cible par un vaisseau de contrôle de droïdes séparatistes. Blanc comme neige alors, le directeur général d'Oviedo Engineering pourrait poursuivre ses négociations secrètes avec la Techno Union séparatiste de Wat Tambor tout en manufacturant des équipements à la Grande Armée de la République et ce, en mangeant à deux râteliers, pour se faire des gains maximum. Le plan de Wat Tambor tout au bénéfice du Comte Dooku leader de la CSI était le suivant :

- Une fois votre loyauté hors de cause, le Sénat reconduira son mandat de réarmement et confiera à votre société le soin d'équiper sa grande armée de véhicules dernier cri et de munitions. A partir de là, ce sera un jeu d'enfant de deviner les points faibles des troupes et les schémas de déploiement.
_Wat Tambor laisse entrevoir un grand succès séparatiste

Intervention des clones RC fatale à Lorca Oviedo

Oviedo accuse Tambor  d'avoir été imprévoyant. Oviedo accuse Tambor d'avoir été imprévoyant. Sur Asturias, Tambor s'adressa via HoloNet à Lorca Oviedo. Tambor ne fit pas dans la demi-mesure ayant ordonné à ses droïdes de combat de tuer tout membre de l'équipage du Croiseur Républicain témoin du kidnapping en douceur de la personne du directeur général. Celui-ci n'était en fait qu'un pion dans les plans des Séparatistes parce que Wat Tambor n'hésita pas à donner l'ordre aux troupes de droïdes de combat, de supers droïdes de combat B2 et de droïdekas, débarquées en masse sur Asturias, de tuer Oviedo à partir du moment où les clones RC le récupéreraient de force pour le ramener sur Coruscant. Oviedo fut déjà étonné que Tambor n'ait pas réglé leur compte à tous les clones RC potentiellement plus dangereux que son équipage.

Lorca Oviedo se décomposa encore plus quand il se sut la cible des droïdes de Tambor qui ne voulait pas que le Sénat apprenne dans quelles basses manoeuvres la Techno Union trempait.

Malheureusement pour Tambor, deux clones RC survécurent à l'assaut massif des droïdes de la CSI réussissant l'exploit de revenir sur Coruscant avec Oviedo légitimement inquiet. Le directeur général d'Oviedo Engineering n'eut pas l'occasion de contredire les clones RC qui l'avaient surpris à décrire un plan visant à saborder la Grande Armée de la République puisqu'il mourut d'une asphyxie mystérieuse peu de temps après avoir été placé en garde à vue. A vouloir le beurre et l'argent du beurre feu Lorca Oviedo n'obtint que la mort économique de sa société mise au ban de la République après cela.

Fiche dédiée à Leris.

Articles en rapport

Asturias
Asturias
Planètes
Lorca Oviedo
Lorca Oviedo
Personnages
Wat Tambor
Wat Tambor
Personnages