Afren Hul

Le Général Afren Hul était en charge des forces d'occupation impériale sur Derilyn.

Homme d'une cinquantaine d'années, Afren Hul était Général de l'Armée Impériale et un homme particulièrement sadique, fanatique de l'Ordre Nouveau, détestant les droïdes aussi bien que les aliens. Il arborait en permanence son uniforme d'officier supérieur, bardé de médailles, avec son cordon, pour preuve de ses hauts faits d'armes au service de l'Empire Galactique. Contrairement à de nombreux généraux, Hul ne passait pas son temps derrière son bureau, entouré de ses assistants pour planifier d'éventuelles rafles contre les résistants, c'était un homme de terrain qui avait prouvé à de nombreuses reprises son savoir-faire quant à la répression des révoltes et de la guerre urbaine. Personnage particulièrement tyrannique, il avait profité des faiblesses du Moff du Secteur Elrood, Villis Andal, pour devenir le gouverneur de Derilyn. Il avait d'ailleurs édicté lui-même les principes de la loi martiale :

Ces lois sont valides du lever du soleil jusqu'à son coucher :
- Les citoyens devront rester chez eux, ou bien acquérir un permis de circuler auprès de l'Office Impérial de l'Occupation et des Lois. Tout manquement pourra être passible d'une peine de prison ou du travail forcé.
- La trahison par les mots ou la pensée est passible de la prison ou du travail forcé.
- La nourriture sera rationnée selon les périodes transmises au préalable. Voler de la nourriture est passible du travail forcé sur Berea.
- Participer à un commerce illégal ou non autorisé est passible de la mort.
- S'introduire illégalement dans les installations impériales est passible de la mort.
- Tous les citoyens doivent porter sur eux leurs identicartes. Ne pas la porter est passible du travail forcé sur Berea.
- Toute entrave aux forces impériales est passible de la prison, du travail forcé ou de la mort, tout dépend de l'offense commise.
- Tout vaisseau qui se posera ou décollera sans permission des autorités sera immédiatement abattu. Les survivants seront envoyés sur Berea.
- La possession d'une arme est passible du travail forcé. Les membres des forces armées impériales ont toute autorité pour déterminer ce qui constitue une arme.
- Abriter des ennemis de l'Empire est passible de la peine de mort.
- Participer à une organisation subversive ou à des activités subversives (espionnage, sabotage, assassinat, attaque contre le personnel de l'Empire, etc.) est passible de la mort, ainsi que la famille du responsable.
- Les citoyens doivent reporter toute activité subversive aux bureaux chargés de la sécurité. Tout rapport qui entraînera une arrestation pourra être suivie d'une augmentation des rations de nourriture et des privilèges. L'absence de rapport sera considérée comme de la trahison et passible de la mort.

Souvenez-vous ! La soumission à l'Empire signifie la liberté ! Les activités subversives signifient la punition pour tous ! Obéissez à l'Empereur ! Obéissez à la loi ! Cela est dans VOTRE intérêt !

_Articles de la loi martiale d'après Hul

Outre cela, le Général Hul se promenait en permanence avec un cordon de sécurité de 24 Stormtroopers et de 12 mercenaires Coynites, qu'il avait lui-même recruté. Il adorait les exécutions publiques et n'hésitait pas à lâcher ses mercenaires contre ceux qui étaient mis à mort, notamment dans l'Arène de Jeu de la plus grande ville de Derilyn, Tekar. Il procédait lui-même aux inspections de ses soldats et n'hésitait pas à mener les interrogatoires des suspects :

Alors tu ne sais pas où est localisée la cellule de résistance ? Oh, ne t'inquiète pas, je ne vais pas te tuer. Après tout, si tu ne te souviens plus, c'est de ta faute, non ? Ton mari et tes enfants d'un autre côté... Oh ! Voilà que tu te souviens ! On dirait que toi et ta famille allez rester ensemble... (A un officier impérial.) Tuez-la et sa famille. Je déteste briser un foyer heureux.

Les plus grands résistants aux forces de Hul furent les Amis de Paran, un groupe coordonné par l'Alliance Rebelle, qui harcelait les stormtroopers du Général et avaient gagné la sympathie des citoyens de Derilyn. De même, il ne put empêcher l'évasion de l'agent des Renseignements de l'Alliance, Shondra Del. Il y a fort à parier qu'Afren Hul périt au cours de la libération de la planète par la Nouvelle République.

Articles en rapport

Afren Hul
Afren Hul
Personnages
Berea
Berea
Planètes
Derilyn
Derilyn
Planètes
Moff
Moff
Cultures