Thrynka Padaunete

Alliée au Comte Dooku, leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, Thrynka Padaunete s'était vue confier la direction du lobby appelé les Inquiétudes du Peuple qui se voulait un contre-pouvoir aux Jedi.

Alliée au Comte Dooku, leader de la Confédération des Systèmes Indépendants, Thrynka Padaunete s'était vue confier la direction du lobby appelé les Inquiétudes du Peuple qui se voulait un contre-pouvoir aux Jedi. Utilisant ses charmes, elle était très hologénique et captivait facilement son public. L'une des plus grandes affaires dans laquelle s'illustra la jeune femme fut l'affaire Bébé Ludi, comme l'appela l'HoloNet News, où un jeune bébé avait été arraché à sa mère pour être emmené au Temple Jedi. Thrynka Padaunete avait supporté la cause de Jonava Billane, la mère, en s'adressant aux autorités républicaines pour qu'elles fassent pression sur le Conseil des Jedi afin de rendre la fille à sa mère. De même, elle rencontra un adversaire dans la personne de Laddinare Torbin au cours de l'Affaire du Budget, affaire houleuse au cours de laquelle la jeune femme clama ceci :

Nous, en tant que payeurs d'impôts qui permettent de faire subsister le Département Judiciaire et l'Ordre Jedi, avons tout le droit de savoir comment ces crédits sont dépensés. Combien de crédits coûte à la collectivité l'achat d'un nouveau jouet, en ces temps difficiles où le peuple a peu d'argent pour s'acheter des vêtements et nourrir sa famille?

Son discours eut lieu aux pieds des marches du Temple Jedi, ses supporters brandissant des millions de signatures pour réclamer le droit de savoir où passait l'argent. De même, l'affaire de Bébé Ludi ne tarda pas à revenir sur le devant de la scène. De nouveau sous le feu de la rampe, Thrynka Padaunete s'adressa, au cours de l'émission Essence, à des millions d'holo-spectateurs :

Dois-je vous rappeler que des enfants sont enlevés par un groupe de mystiques loin de leurs mères, de leurs pères et de leurs familles ? Ils prennent à ces enfants leurs identités, changent même parfois leurs noms. Puis, ils leur coupent les cheveux afin qu'ils se ressemblent tous et leur font porter les mêmes vêtements, et les font vivre sous un code trop strict pour un jeune âge. Cela ressemble à un culte, n'est-ce pas ? Eh bien, c'est un culte sur lequel nous, payeurs de taxes, avons un droit de regard. Un culte qui nous dicte qui a tort et qui a raison dans la galaxie. Selon eux, l'amour d'une mère est en tort.

L'émission fut regardée par plus de vingt-cinq milliards d'holo-spectateurs et la cause de la mère de Bébé Ludi entendu à tout point de vue. Cependant, les activités extrémistes des partisans des Inquiétudes du Peuple commencèrent à faire beaucoup de vacarme et de grabuge sur Coruscant, notamment au cours d'une manifestation devant le Temple Jedi qui se fit menaçante et fut dispersée par Plo Koon et Ki-Adi-Mundi qui calmèrent la foule d'extrême justesse. Padaunete, que tout cela servait, avait rempli la mission que son maître lui avait donnée : discréditer l'Ordre Jedi aux yeux de l'opinion publique (même si Bébé Ludi ne fut pas rendu à sa mère et envoyée à l'Académie de Kamparas). Il était d'ailleurs étonnant qu'une enquête du Département Judiciaire n'ait pas révélé les attaches entre son lobby et Dooku.

Au cours de la Guerre des Clones, après la Bataille d'Atraken, la jeune femme montra du doigt les Jedi comme responsables du désastre et de la mort de l'essentiel des gens sur la planète. Si ses pressions n'avaient jamais porté leurs fruits jusqu'alors, elle obtint tout de même le déplacement des populations encore en vie sur la lune de la planète, Trilos. Après cette affaire, on n'entendit plus jamais parler des Inquiétudes du Peuple.

Articles en rapport

Coruscant
Coruscant
Planètes
Crédit
Crédit
Cultures
Ordre Jedi
Ordre Jedi
Organisations