Tannon Praji

Politicien zélé et partisan du Chancelier Suprême Palpatine, Tannon Praji fut nommé à la tête du Ministère de l'Immigration de la République Galactique, chargé de contrôler les immigrants sur Coruscant.

Dirigeant du Ministère de l'Immigration, Tannon Praji était l'un de ces nouveaux bureaucrates républicains qui avaient grandi dans l'ombre du Chancelier Suprême Palpatine. Ce dernier lui avait confié ce poste parce qu'ils adhéraient tous deux aux mêmes idéaux. Si la mission principale de son poste était de juguler les flots d'immigrants et de réfugiés vers Coruscant, son emploi, plus officieux mais connu de toute la presse, était de déporter les membres des espèces qui s'étaient ralliés aux Séparatistes, sans faire de distinction, durant la Crise Séparatiste. Les citoyens devaient démontrer leur appartenance à la République Galactique, ou bien prenaient le risque d'être déporté. Afin d'augmenter les quotas d'humains sur la planète, Praji mit en place le Visa des Mondes du Noyau, accessible moyennant une somme exorbitante, que seul pouvait se payer les citoyens fortunés, c'est-à-dire les humains, participant encore une fois à le mise en place d'une politique qu'on connaîtra plus tard sous le nom de Haute Culture Humaine.

Si les médias étaient censés être contrôlés par le COMPOR, dont dépendaient en partie les missions de Praji, les scandales à répétition éclaboussèrent le Ministre, notamment sur les déportations. Il dut avoir recours à un garde du corps, Ottegru Grey, un agent de la Banque du Noyau, dont les investissements sur Coruscant étaient garantis par le Ministre. Le Mouvement pour les Réfugiés, notamment, lui était très hostile et avait déposé plusieurs fois des plaintes contre lui mais sans suite. Après la Guerre des Clones, il fut sûrement l'un de ceux qui mirent en place la Haute Culture Humaine, en association avec Wilhuff Tarkin et d'autres membres de l'Empire Galactique.