Crise sur Cerea

Crise sur Cerea

Crise sur Cerea
Informations générales
Date de début
  • -33 av. BY
Contexte historique
Période chronologique
ÉvénementLe crise sur Cerea eut lieu une trentaine d'années avant la Bataille de Yavin, opposant Ephant Mon à Ki-Adi-Mundi.

Trente deux ans avant la Première Bataille de Yavin, une crise bouleversa la planète Cerea, pourtant réputée comme une planète calme et en harmonie avec la nature. En effet, un représentant de la République, Silaïs, désirait "aider" Cerea en y apportant la technologie, et par la même occasion, en poussant la planète à adhérer à la République. En parallèle, Ephant Mon, travaillant pour Jabba le Hutt, devait s'arranger pour exporter illégalement du Malium, uniquement trouvable sur Cerea.

Théoriquement indépendamment, un humain du nom de Bron scandait à qui voulait bien l'entendre que la technologie devrait être acceptée sur la planète. Il avait acquis le statut de "diplomate", c'est-à-dire qu'il avait la possibilité de se rendre où il voulait sur la planète (en effet les étrangers à Cerea devaient rester à l'intérieur de grandes villes, appelés Citadelles des Etrangers). Ces trois personnages s'étaient liés pour introduire la technologie sur Cerea, de gré ou de force, dans le dessein d'en ressortir un profit.

Ces trois personnages étaient, bien entendu, liés. Ephant Mon vendait des swoops au marché noir au mouvement dirigé par Bron pour financer sa recherche de Malium. Bron devait convaincre le peuple alors que Silaïs s'occupait du conseil des Anciens, les dirigeants de Cerea. Silaïs arrivant à point nommé avec sa technologie pour disculper le Jedi Ki-Adi-Mundi d'un meurtre dont Bron était l'accusateur, il apparaît évident que ces deux protagonistes étaient aussi de connivence. En effet, au départ, Ki-Adi-Mundi ne voulait qu'aider Sylvn, une des ses filles impliquée malgré elle dans le mouvement dissident. Le Jedi se retrouva donc impliqué et obligé de résoudre le conflit comme il pouvait.

Lorsqu'un jeune céréan, Maj-Odo-Nomor, un ami de Sylvn, tua accidentellement un de ses compatriotes avec le sabrelaser de Ki, Bron laissa la machine infernale en intentant un procès à ce même Jedi. Silaïs, comme on a pu le voir, aida à le disculper, mais Ki devait retrouver Maj. Bron demanda alors à Ephant de cacher Maj. Lorsqu'un accident arrivant à point nommé tua Skeel et Kordren, deux amis de Sylvn, Ephant quitta la planète avec Maj Sylvn et Twin. Ki-Adi-Mundi les poursuivit, malgré le fait que cela déchaînait les foules. En effet, Maj ayant quitté Cerea, il n'était plus une menace pour la planète. Bron se servit de cela pour montrer au peuple que les Anciens n'étaient plus aptes à diriger la planète.

Heureusement, Ki-Adi-Mundi, dans un dernier conflit sur Tatooine, réussit à sauver sa fille et Twin, Maj ayant été abattu entre temps par Ephant Mon. Il découvrit alors qu'Ephant n'était impliqué que par un concours de circonstances et que son objectif réel était de la simple contrebande. Le poteau rose fut découvert. Bron disparut de la circulation et Silaïs fut rappelé à Coruscant. Mais cela ne se fit pas sans heurts pour les Anciens. L'un d'entre eux, un certain Dorr-Femi-Bonmi, était lui aussi de mèche avec Silaïs et Bron. Il fut cependant arrêté et conduit devant un tribunal, grâce à Ydde, un ami du Maitre Jedi.

Cependant, bien que Cerea sorte de la crise, un autre Sage, ami du Jedi, Nar-Somo-Dali, lui confirma ses doutes. Plusieurs sénateurs étaient rappelés sur la planète capitale. Derrière un besoin de profit et une affaire de contrebande, on pouvait également voir se dessiner le début d'un grand conflit, généré sans doute par les Sith dans le but de déstabiliser la République

Les plus consultés ensuite...