Blizzard 4

Produit par Kuat Drive Yards à la l'époque de la Première Guerre Civile Galactique pour le compte de l'Empire Galactique de l'Empereur Palpatine, le Transport Blindé Tout-Terrain Blizzard 4 était au service de la célèbre Force Blizzard du Général Veers.

Produit par Kuat Drive Yards à la l'époque de la Première Guerre Civile Galactique pour le compte de l'Empire Galactique de l'Empereur Palpatine, Blizzard 4 était au service de la célèbre Force Blizzard. De plus, ce Transport Blindé Tout-Terrain avait notamment été confié au Colonel Starck.

Environ trois ans après la destruction de l'Etoile Noire I en orbite de Yavin IV, le Haut Commandement de l'Alliance lança des recherches pour établir un nouveau sanctuaire secret. Le choix finit par se porter sur la planète Hoth, un monde gelé et inhospitalier. Cependant, les Impériaux finirent par localiser la Base Echo dans le Système Anoat grâce à un Droïde Sonde. Malheureusement, l'Amiral Kendal Ozzel fit surgir de l'hyperespace l'Escadron de la Mort beaucoup trop près de la cible. Une erreur qui permit aux Rebelles d'activer leur bouclier de défense planétaire.

Face à cette situation, le Seigneur Sith Darth Vader ordonna au Général Maximilian Veers de se préparer à un assaut terrestre. Lorsque Blizzard 4 fut déposé au sol, il s'aventura dans la Vallée de Kerane. Pendant sa progression, l'un des artilleurs parvint à toucher un Airspeeder T-47 de l'Escadron Rogue en approche. Le pilote abattu, en l'occurrence Luke Skywalker, réussit à s'extirper in extremis de l'épave avant que l'une des pattes massives du blindé n'écrase le cockpit et le corps de son défunt équipier, Dak Ralter. Sachant qu'il devait gagner du temps pour permettre à ses camarades d'évacuer, le Jedi lança son harpon portatif sur la partie ventrale de l'AT-AT. Hissé rapidement jusqu'au châssis, il localisa une trappe d'accès. A l'aide de son Sabrelaser, il la découpa et y jeta un détonateur thermique. Blizzard 4 sembla s'arrêter en pleine avancée. Des lueurs provenant des détonations internes s'échappèrent de ses soudures mises à l'épreuve. L'engin marqua une pause avant que sa tête ne soit littéralement arrachée. Le reste de la structure s'effondra dans la neige. On peut supposer que l'ensemble de l'équipage ne survécut pas à cette chute vertigineuse.